Par Michel Morin
1 Introduction, pourquoi ai-je publié cet exposé?
2 Critères bibliques pour être un «ange / messager de Dieu»
3 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal
4 L'appel aux «vainqueurs» de l'esprit accusateur sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal
5 Le protocole des noces de l'Agneau
6 Exposé sur le mystère de l'iniquité
7 William Branham et «son message», avant le retour de Christ
8 Réfutation de l'enseignement de William Branham sur l'évolution progressive de la nouvelle naissance
9 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur l'enlèvement et les tribulations
10 Réfutation de l'enseignement de William Branham sur les 70 semaines de Daniel
11 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur le rôle de la nation littérale d'Israël dans les prophéties bibliques
12 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur l'unité de Dieu et sur la divinité
13 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur le serpent ancien
Réfutation de l'interprétation de William Branham des 144,000 d'Apocalypse 7:4, 14:1 et 14:3
15 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur la marque de la bête
16 Réfutation de la prétention de William Branham déclarant que son message a «réglé les points en suspens»
17 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église d'Éphèse «Paul»
18 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Smyrne «Irénée de Lyon»
19 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Pergame, «Martin de Tours»
20 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Thyatire, «Colomba d'Iona»
21 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Sardes «Martin Luther»
22 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Philadelphie, «John Wesley»
23 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Laodicée «William Branham»
24 Réfutation de l'enseignement et de l'interprétation sur les 7 sceaux et les 7 tonnerres par William Branham
25 Réfutation de l'enseignement et de l'interprétation sur les 7 trompettes par William Branham
26 Clarence Larkin, sa publication de 1918
27 À propos de «Voice of God Recordings»
28 Lettre ouverte de Sarah Branham aux croyants (du Message) datée de 1989



Note: Les liens sont soulignés en bleu      (Les liens indiqués avec   s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

Avant-propos et textes d'introduction
Introduction. Pourquoi ai-je publié cet exposé?
En 1954, l'Église aurait pu vivre un grand réveil! Mais l'étincelle fut éteinte avant même d'avoir pu mettre le feu

Section réfutation des enseignements de William Branham
Qu'est-ce que le dispensationalisme?
William Branham endossait publiquement le dispensationalisme
Le dispensationalisme tente d'expliquer les prophéties de Daniel chapitre 9
Dieu n'a jamais fait d'alliance avec les gentils, mais toujours et seulement avec Israël, son peuple
L'état d'Israël au Moyen-Orient, cette nation a-t-elle une place dans les prophéties de la fin des temps ?
Qui sont ceux qui ont le droit de porter le nom d'Israël?
Qui sont ceux qui se tiennent devant le trône, leurs fronts scellés?
Le «vêtement blanc» ou la «robe blanche» de Dieu ne s'obtient qu'au travers de la Nouvelle alliance en Jésus-Christ
Le mystère de la montagne de Sion
Les théologiens contemporains de William Branham
Scofield et le dispensationalisme
Quels sont les points communs que Darby, Scofield et Larkin partagent?
L'influence des théologiens dispensationalistes, Scofield, Darby et Larkin sur William Branham
William Branham, aimait reprendre les mots, termes et expressions de Clarence Larkin dans ses prédications
La position «théologique» de William Branham, relative aux théologiens de son époque
De la bouche même de William Branham - « en les lisant, ça m'éclaire beaucoup...»
Petit exercice... Remplaçons le mot «théologien» par le nom de Clarence Larkin
William Branham a consulté les théologiens contemporains pour élaborer l'Exposé des 7 âges de l'Église
L'enseignement des 7 âges de l'Église est une doctrine issue du dispensationalisme à 100%
Larkin a popularisé et vulgarisé la notion «d'âges des Églises», un terme inexistant dans l'Apocalypse
William Branham a repris les mêmes dates des soi-disant âges, publiés dans les travaux de Clarence Larkin en 1918
Tableau comparatif des âges de l'Église entre Uriah Smith, Clarence Larkin et William Branham
La soixante-dixième semaine de Daniel» - Comparaison entre Scofield, Larkin et Branham
Qu'enseignait Clarence Larkin, sur la dispensation des juifs?
Le reste de la postérité de la femme (les Juifs) - William Branham reprend l'enseignement de Clarence Larkin
L'intervalle entre les sixième et septième sceaux selon Clarence Larkin en 1919
Index des ouvrages de Clarence Larkin
Qu'a enseigné William Branham jusqu'en 1963 sur les juifs?
1963: Mise à jour importante de sa version des «soixante-dix semaines de Daniel»
Est-ce qu'avant 1963, l'inspiration du Saint-Esprit lui faisait défaut?
L'inspiration de William Branham lui fait dire que 144,000 juifs, au sens littéral, se rassembleront au mont Sinaï
Où se trouve le mont Sinaï ? Est-ce possible que 144,000 personnes s'y rassemblent?

Section consacrée à l'appel des vainqueurs
Quelle est la signification originale du mot «devant»?
Que signifie «se tenir devant Dieu»? ou «être dans la présence de Dieu»?
Les 7 «anges/messagers» des 7 Églises, partagent exactement les mêmes caractéristiques spirituelles
Les 7 «anges/messagers» sont tous réunis, et se tiennent «devant Dieu», tous en même temps
Le seul et unique Protocole Divin qui permet à quelqu'un de se tenir dans la présence de Dieu


La raison pourquoi j'ai publié cet exposé, est que j'ai été littéralement «poussé à le faire» et si ce n'est pas moi qui l'aurait fait, le Seigneur aurait choisit quelqu'un d'autre! C'est la déclaration de guerre du Seigneur, pas la mienne! C'est Sa guerre telle que prophétisée dans Apocalypse 12:7! Si vous croyez que le Seigneur revient, commencez d'abord par identifier son Esprit et ceux qui en sont inspirés! Il est évident que personne n'oserait publier ce que je publie, à moins qu'il soit vraiment certain et instruit sur les thèmes que je désire partager. Sachant pertinemment qu'il y a environ 7.7 milliards d'êtres humains sur terre, et que par la grâce de mon Seigneur, je détiens les clés de plusieurs mystères que personne n'a encore publiés, il me serait facile de sombrer dans la vanité et l'orgueil, mais l'Esprit du Seigneur me garde. Maintenant, comprenez-moi bien: ce site Internet a été créé dans le but précis d'examiner soigneusement tous les critères requis selon la Parole de Dieu pour qu'une personne soit spirituellement qualifiée devant le Seigneur, pour être un «ange» ou un «messager» du Seigneur. Et ce n'est pas un hasard si je cible les enseignements de William Branham, car cet homme s'est élevé si haut sur «la montagne de Dieu», se proclamant lui-même «la parole de Dieu», que maintenant je n'ai d'autre but que de mettre «les pendules à l'heure» et révéler à l'Église ce qu'était vraiment cet homme et la source de ses enseignements. Je suis persuadé que l'errance dans le «désert» a maintenant assez duré, et qu'il est plus que temps de rectifier les mensonges et les tromperies de ses enseignements.

Plusieurs avant moi, ont réfuté et discrédité les enseignements de William Branham, et il suffit de chercher un peu sur Internet pour constater un grand nombre de sites bien documentés pour se rendre compte que William Branham est largement contesté, et assurément le plus connu est sans doute le site Internet http://en.believethesign.com/.

Il est relativement facile de trouver des sites pro-Branham ou «pro-message» dédiés à la défense des enseignements de William Branham. Ces sites Internet existent en abondance sur le net, tels que http://www.churchages.net , https://defendingwilliambranham.com, https://presenttruthmn.com/, https://www.fachurch.org/, pour ne mentionner que ceux-là. Ces sites s'efforcent de réfuter tous ceux qui discréditent les enseignements de William Branham et répètent tout ce qui est enseigné dans les sermons de William Branham, écrits ou audio, pour entretenir le «Message des temps de la fin». Néanmoins la tendance actuelle des «protecteurs du «Message» est l'adoption de la «révélation progressive de William Branham», qui consiste à accorder un caractère «plus inspiré» aux prédications et enseignements des dernières années, ce qui signifie que ce qu'a déclaré William Branham après 1963 est plus près de la vérité que ce qu'il a affirmé dans les années 50s, car la rhétorique de William Branham a vraisemblablement évolué au cours des dernières années de ses prédications .

En ce qui concerne les sites web réfutant les enseignements de William Branham, la majorité de ceux qui ont tenté de convaincre leurs lecteurs, qu'ils avaient raison et que William Branham avait tort, n'ont jamais offert plus que leurs propres opinions ou convictions, et n'ont rien apporté de plus que ce qui est déjà connu et enseigné. Des auteurs baptistes, évangéliques, pentecôtistes ou autre, ont voulu défendre leurs crédos et doctrines ou ce que leur propre église enseignait, mais personne n'a apporté plus que ce qui était enseigné à l'époque de William Branham.

Pour ma part, j'ai compris que s'il fallait réfuter William Branham, c'était plutôt pour démolir ce qui empêche les frères et sœurs d'aller plus loin dans leur expérience avec Christ et d'offrir une vraie lumière sur les mystères de Dieu. Non seulement, je m'applique à réfuter les enseignements erronés de William Branham, mais mon témoignage est également un «appel» aux vrais vainqueurs spirituels, bref, une «trompette» qui leur confirme que le temps est maintenant venu de restaurer ce qui a été perdu depuis si longtemps. Si l'Église endormie ne se réveille pas maintenant, je crains que les temps à venir seront tellement préjudiciables à la diffusion de l'Évangile apostolique qu'il faudra une intervention divine pour que le reste de l'Israël spirituel soit sauvé.

Mes lecteurs observeront que je ne suis peut-être pas «politiquement correct» avec William Branham et ses enseignements, mais je leur ferai remarquer que Jésus ne l'a jamais été non plus avec les scribes et les pharisiens et sadducéens de son époque ni avec leurs points de vue sur les prophéties concernant la venue du messie.

Tous les chapitres de ce site Internet n'ont pour but que de prouver William Branham s'est aventuré là où il n'aurait jamais du aller, et qu'il a interprété les prophéties et les Écritures de telle sorte, qu'à moins d'attaquer de front ses propres interprétations par la Parole de Dieu, beaucoup de frères et de sœurs ne connaîtront jamais la vérité sur la majorité des mystères bibliques. Les enseignements de William Branham se sont élevés si haut, se plaçant en autorité sur la montagne de Dieu, que maintenant ils ne peuvent qu'être précipités là d'où ils sont sortis.




Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les hyperliens indiqués s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

En 1954, William Branham avait déclaré dans une prédication intitulée «Dieu amène son Église à la perfection», que ceux qui étaient nés de nouveau étaient restaurés à égalité avec Jésus, dans la présence de Dieu. Et sur ce point je suis tout à fait d'accord avec lui. Dans cette affirmation, il y avait là, tout le conseil de Dieu au complet! Sauf, que sa déclaration n'était qu'une brève étincelle qui disparut dans la nuit et que tous oublièrent, incluant William Branham lui-même!

La citation de William Branham est ici (survolez ce lien avec votre curseur)

Ce fut probablement la première et dernière fois que William Branham déclara cela. Mes recherches dans la base de données de ses prédications originales (en anglais) m'indiquent que les expressions «co-equal with Jesus in His presence» ou «equal with Jesus in His Presence » associées à la nouvelle naissance, ne furent plus jamais utilisées dans aucun de ses sermons par la suite.

Pour ceux qui affirment que William Branham a prêché le pur Évangile Apostolique, détrompez-vous. À compter de 1954, William Branham aurait pu placer la barre du mystère du salut, un million de fois plus haute, et amener les saints sur la montagne de Dieu, mais il s'est rangé du côté de l'accusateur en déployant tous ses efforts à tenter de redresser le comportement «immoral» humain en lui appliquant sa propre vision d'un «pseudo comportement chrétien». Au lieu d'appeler les saints à s'identifier à la sainteté et la perfection même de Jésus, il s'est contenté de prêcher un salut conditionnel à une repentance perpétuelle entretenue la culpabilité permanente d'une conscience constamment accusée devant Dieu. Les réformateurs et John Wesley avaient fait la même chose. Souvenez-vous que Jésus avait dit que s'il «ne tombait pas en terre» Jean 12:24, il resterait seul. Seul de sa famille, des frères et sœurs comme lui, restaurés à son image. Trouvez-moi des déclarations de William Branham qui affirment que maintenant Jésus n'est plus seul, et que ceux qu'il a rachetés sont restaurés à égalité de sainteté et de perfection avec lui devant son Père et notre Père, devant son Dieu et notre Dieu! Jean 20:17

On pourra dire que l'Église est passée à un cheveu d'avoir un vrai Message de réveil! Mais le Seigneur l'a quand même laissé prêcher jusqu'en 1965, jusqu'à ce qu'il soit brusquement «retiré de la circulation» avec violence. Et pour cause! Le fondement même de toutes ses interprétations des prophéties du Livre de l'Apocalypse étaient littéralement «empruntées» des théologiens Trinitaires qui enseignaient le «Dispensationalisme», tel que Darby, Scofield et Larkin! Ses enseignements s'étaient tellement écartés de la Parole de Dieu que la confusion s'est installée chez tous ceux qui l'admiraient pour son «ministère de guérison»! Comment le Seigneur aurait pu endosser tout cela? Comment ne pas vomir et être malade à vouloir digérer ses enseignements! William Branham s'est conduit comme Balaam. La bénédiction et l'erreur sortait par la même bouche!

William Branham aurait du prêcher ce qu'il avait déclaré en 1954 à propos de la nouvelle naissance, et ce, durant tout son ministère de guérison! Il aurait dû marteler cette vérité et envoyer promener la «révélation progressive» et «dispensationaliste» bricolée par des théologiens Trinitaires, tels que Darby, Scofield et Larkin. Au lieu de cela, William Branham a essayé de vous faire croire que n'importe qui pouvait être perçu comme un «véritable vainqueur né de nouveau» aux yeux du Seigneur, en «autant que la personne est sincère et marche dans la seule compréhension qu'elle a» du message «évangélique» de son temps! William Branham a tenté de nous faire croire que les critères requis pour expliquer le principe spirituel de la nouvelle naissance pouvaient «évoluer» selon «le degré de «Lumière» et «de révélation» de l'Évangile apostolique que le «pseudo ange/messager» avait comprit. Sauf que, le Seigneur n'a jamais fait de compromis avec les critères requis pour être baptisé dans son Alliance! Dieu n'a jamais fait de compromis avec des personnages tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona ou Martin Luther. Dieu ne change pas sa pensée comme les hommes,, la pensée de Dieu n'est pas «progressive», et ce qui est «ténèbres spirituels» aujourd'hui, l'était tout autant hier, et le sera éternellement

Jamais l'authentique foi de Dieu n'a eu besoin d'une lente «restauration progressive» étalée sur plusieurs siècles, comme a tenté de nous faire croire William Branham! Le fondement même de toutes les interprétations humaines des prophéties du Livre de l'Apocalypse, incluant le soi-disant «Message» de William Branham, repose essentiellement sur des travaux littéralement «empruntés» aux théologiens Trinitaires qui enseignaient «l'évolution et la restauration de la foi Apostolique» par «étapes» au cours des siècles, qu'on appelle «Dispensationalisme», tel que développé initialement par les théologiens Darby, Scofield et Larkin! Et à tous les pasteurs des assemblées de «ce Message» qui défendent les enseignements de William Branham, je déclare que la seule bonne chose à faire maintenant, est de démissionner et de laisser les vrais ouvriers faire leur travail.


 

Le Dispensationalisme est un système d’interprétation biblique. Jusqu’ici les dispensationalistes ont certes beaucoup écrit, mais davantage pour commenter les Écritures, et surtout les passages prophétiques, que pour défendre leur système d’interprétation. Le Dispensationalisme explique qu'une «dispensation» est une manière d'ordonner les choses, une administration, un système, ou une direction. En matière de théologie, une dispensation est «l'administration divine d'une période de temps»; chaque dispensation étant un âge divinement désigné.

Le Dispensationalisme est un système théologique qui reconnaît des époques ou des âges soi-disant «ordonnés par Dieu» pour ordonner les affaires du monde. Le Dispensationalisme a deux traits distinctifs primaires:

  1. Une interprétation constante et «littérale des Écritures», sur la prophétie biblique en particulier

  2. Une vision du «caractère exceptionnel d'Israël» comme étant séparé de l'Église dans le programme de Dieu.

Selon le Dispensationalisme, l’Église est distincte d’Israël
Le dispensationalisme distingue les «croyants juifs» de ceux d’origine païenne qui constituent ensemble l’Église de l’ère actuelle. Ainsi de ce fait, cela prouverait que le terme « Israël » désigne encore les descendants naturels d’Abraham. Aussi, l’affirmation que « tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas Israël » (Romains 9:6) ne signifie nullement que le reste spirituel d’Israël constitue l’Église. Selon les dispensationalistes, cette affirmation  établirait simplement une distinction entre la nation prise dans son ensemble et les croyants «à l’intérieur de la nation», distinction fréquente dans l’Ancien Testament et donc familière aux lecteurs juifs de Romains 9:6. Par exemple, les dispensationalistes voient dans la prophétie d’Ésaïe, que le serviteur de l’Éternel est tantôt appelé «aveugle» et « sourd » (Isaïe 42:19), tandis que ce terme s’applique parfois au reste fidèle d’Israël (Isaïe 44:1 ; 51:1, 7). Dans Romains 9:6, Paul rappelle à ses lecteurs que le fait d’être Israélite de naissance ne garantit nullement à quiconque la vie et la faveur promises à l’Israélite fidèle qui s’approche de Dieu par la foi, et par conséquent Dieu va honorer les vrais juifs sincères qui pratiquent le judaïsme à la fin des temps.

Le Dispensationalisme classique identifie sept dispensations dans le plan de Dieu pour l'humanité. Ce sont les 7 âges de l’Église. Ces enseignements existaient bien avant que William Branham œuvre en priant pour les malades. Les dispensationalistes s’en tiennent à une interprétation littérale de la Bible (des fondamentalistes) comme étant le meilleur herméneutique. Le mot «herméneutique» est la théorie de la lecture, de l'explication et de l'interprétation des textes.

Les dispensationalistes n’acceptent que l'interprétation littérale des mots dans la Bible, qui donne à chaque mot le sens qu'il aurait souvent avoir dans l'usage quotidien. L'interprétation littérale donne à chaque mot le sens qu'il aurait normalement du signifier dans le langage courant. On tient compte des symboles, des figures de style, des types et allégories, bien sûr. Il est entendu que même les symboles et les paroles figuratives ont un sens littéral derrière elles.

Ainsi, par exemple, lorsque la Bible parle de «mille ans» dans Apocalypse 20, les dispensationalistes interprètent le passage comme étant une période littérale de 1000 ans (la dispensation du Royaume), car il n'y a aucune raison impérieuse de l'interpréter autrement.

Cyrus Ingerson Scofield ( 19 août 1843 - 24 juillet 1921) était un théologien américain, pasteur, congrégationaliste, et écrivain. Les cours d'étude de la Bible par correspondance étaient à la base de sa Bible de référence, une Bible d'étude annotée et largement diffusée publiée pour la première fois en 1909 par l’Oxford University Press, et plus d’un million d'exemplaires ont été imprimés par 1930.

Le Dispensationalisme insiste sur les distinctions entre l'Église du Nouveau Testament et l'ancien Israël de l'Ancien Testament. Scofield croyait qu'entre la Création et le jugement final il y avait sept phases ou dispensations dans lesquelles Dieu traite avec l'homme et que ces dispensations sont un cadre fondamental à travers duquel le message de la Bible peut être expliqué. Ce fut largement à travers l'influence des notes de Scofield que le Dispensationalisme est devenu influent parmi les chrétiens fondamentalistes des Etats-Unis d'Amérique.

Question : Est-ce que des théologiens trinitaires qui ont tenté d’expliquer les prophéties bibliques étaient vraiment «nés de nouveau» ? Pouvaient-ils comprendre (voir) parfaitement le Royaume des Cieux ? Est-ce que les théologiens trinitaires comme Darby et Scofield étaient vraiment inspirés de Dieu?

Réponse : C’est impossible. Il est écrit dans le nouveau Testament ce qui suit: «Jésus répondit et lui dit:« En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir (comprendre) le royaume de Dieu » Jean 3: 4.

En fait, même les Écritures affirment que Jean-Baptiste n'a pas vraiment saisi le but profond du ministère de Jésus. (Comprendre le Royaume de Dieu) Pourquoi? Parce que Jean-Baptiste n'a jamais atteint la véritable nouvelle naissance, laquelle ne fut disponible qu’après la mort et la résurrection de Jésus. Jean-Baptiste ne s'est jamais rendu jusqu'à la chambre haute lorsque le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres. 

Ceci est clairement évident lorsque Jean-Baptiste envoya certains de ses disciples demander à Jésus s'il était le Messie attendu par toute la nation, qui délivrerait Israël des Romains. Jean-Baptiste était en conflit avec ses propres sermons. Il avait prêché la venue du Messie et un Royaume de puissance, d’intégrité et de justice pour Israël. Son cousin, Jésus ne semblait guère être le Libérateur politique que tout le monde attendait. Impossible de concilier les contradictions et emprisonné dans ses pensées, Jean commençait à douter de sa propre prédication. Alors Jean envoya des messagers à demander à Jésus: «Es-tu celui qui est attendu, ou devons-nous chercher quelqu'un d'autre?» (Matthieu 11: 3) En d'autres termes, celui qui était attendu avait certaines attentes placées sur lui. . . et Jésus avait omis de les rencontrer. Lorsque l'onction de l'Esprit Saint quitta Jean Baptiste, les écritures nous confirment qu'il ne pouvait plus comprendre clairement ou «voir» le Royaume de Dieu. Pourquoi? Parce qu'il n’était pas « né de nouveau ». Jean-Baptiste n'a jamais connu la chambre haute.

Voilà la réalité, lorsque l’esprit humain tente d’expliquer le Royaume de Dieu.



Je reprends ici un échange par courriel avec un nommé Rudi, identifié comme étant le contact du site Internet https://churchages.net/, lequel offre des études à la défense de William Branham, j'avais demandé quelques informations sur le cheminement et la formation pastorale de William Branham, et sur l'influence ou la provenance des enseignements qu'il a partagés à ses auditoires, durant sa vie. Voici un résumé de ce que fut sa réponse:


Mardi, 17 avril 2018
« Bonjour, frère Michel Morin (...) William Branham semblait avoir lu sur beaucoup de choses. William Branham, comme beaucoup de prédicateurs pentecôtistes de l'époque, lisait sur un bon nombre d'auteurs. William Branham, par exemple, a utilisé une «Scofield Reference Bible», qui contient des notes de C.I. Scofield. Comme Clarence Larkin, Scofield était dispensationaliste. Le dispensationalisme est encore un point de vue très fort parmi beaucoup de chrétiens pentecôtistes - bien que peut-être quelque peu mis à jour par des gens comme le Dr Charles Ryrie. Il a également fait référence à la Bible Thompson Chain Reference.

(...) William Branham a utilisé à l'origine l'enseignement d'Uriah Smith et d'autres lorsqu'il prêchait les 70 semaines du chapitre 9 de Daniel, disant que la Tribulation serait de 7 ans. Plus tard cependant, il a corrigé son point de vue à ce sujet, en utilisant l'Écriture, en disant que le temps de la Tribulation sera de 3 ans et demi au lieu de 7 ans. Les autres 3,5 années de ces 7 années étaient les années de ministère de Jésus-Christ. (Il y a des études bibliques sur ce sujet sur notre site.)

Cette réponse vous aide-t-elle? Dieu te bénisse!
Frère Rudi

Il sera utile de voir dans le tableau comparatif ci-dessous, les similitudes entre Clarence Larkin et William Branham. Les dates de Smith furent élaborées vers 1897 et celles de Larkin entre 1914 et 1918. Les Adventistes du 7e Jour révisèrent quelques dates en 2019 pour les «soi-disant» âges de Pergame, Sardes et Philadelphie. Néanmoins, ni Uriah Smith ni Clarence Larkin proposèrent de personnalités historiques pour identifier les messagers de chaque âge. Seul William Branham l'a fait, en cherchant des personnages historiques qui vécurent durant ces époques et dont la vie pouvait «chevaucher» le début et la fin de chaque âge. Du moins c'est ce qu'il a tenté d'expliquer dans Le Messager du soir [63-0116]

« (78) Chaque messager a eu son message, le - le message et le messager de l'âge. Et c'est une chose vraiment remarquable que chaque messager… Nous avons même vu dans les âges de l'église (Et ce soir nous retournerons dans l'Ancien Testament et nous verrons que c'est la même chose.) que Dieu envoie le messager d'un âge donné à la fin de cet âge : toujours à la fin, jamais au début, à la fin. (79) Eh bien, quand l'âge de Luther s'achevait, c'est alors que Wesley est venu. Et ce fut quand le message de sanctification de Wesley s'achevait que l'âge de la Pentecôte a commencé. Vous voyez? Le messager introduit toujours le nouveau message à la fin de l'ancien. C'est un - c'est ce qui est arrivé dans chaque âge. Nous savons que c'est la vérité. (80) Cela s'est chaque fois répété dans la Bible. Nous voyons cela tout du long des Saintes Ecritures, c'est juste à la fin de l'ancien âge que commence le nouveau, l'âge en question s'achève et le nouvel âge commence, Dieu envoie le messager.»
Source: http://www.branham.fr/sermons/1016-The_Evening_Messenger

«(60) «Écris ces choses à l'ange de l'Église de Smyrne.» Vous voyez? Chaque message est adressé à l'ange, à la fin de l'âge. Paul est venu à la fin de l'âge. Et ainsi de suite, toujours à la fin de l'âge. Le chevauchement se fait à la fin de l'âge. La fin de l'âge amène un chevauchement. Vous voyez, "À l'ange..."; il leur dit ce qu'il en était. Celui-ci se chevauche avec celui-là. "À l'ange...", à la fin de cet âge. Vous voyez, il s'achève ici même, mais le chevauchement fait que ces sept âges de l'Église soient comme les marches d'un escalier qui montent.»
Sermon: --- L'Âge de Laodicée [60-1211E]

Même en supposant que l'Église d'Éphèse aurait été l'Église de l'apôtre Paul, nous savons évidemment que Paul n'est pas venu à la fin du premier âge d'Éphèse, ni à la fin de l'âge précédent, puisqu'il n'y en avait pas. Le soi-disant âge d'Éphèse s'est terminé vers l'an 170, et selon les historiens, Paul serait mort martyr à Rome vers l'an 56. Pour que ses déclarations tiennent la route, il aurait fallu un autre âge avant Éphèse. Ce lapsus est difficile à expliquer de la part de William Branham et de ceux qui défendent son enseignement. Ensuite, bien que le «message des temps de la fin» prétend que nous sommes toujours dans l'âge de Laodicée, il faudrait leur rappeler que William Branham étant mort depuis 1965, la fin de l'âge serait déjà arrivée depuis 55 ans, du moins si vous savez compter. Plusieurs du «message des temps de la fin» ont néanmoins trouver le seul moyen de solutionner cette ambigüité, en ne faisant pas de William Branham, le messager de Laodicée.



 

Daniel 9:24-27 (Version Louis Segond 1910)
« 24 Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l'iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints. 25 Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. 26 Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. 27 Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.»

Cette prophétie est assez énigmatique, car son accomplissement ne concerne que le vrai peuple de Dieu spirituel, les vainqueurs d'Israël qui ont blanchi leurs robes (vêtements blancs) dans la pensée perpétuelle du sacrifice de la Nouvelle alliance et du sang de l'Agneau (Jésus).

Au verset 26, la prophétie mention que le peuple d'un chef viendra et détruira la ville et le sanctuaire. Ensuite au verset 27, la prophétie mentionne qu'il fera cesser le sacrifice et l'offrande. Mais de quel sacrifice s'agit-il? Comprenez que ce n'est pas l'ancien sacrifice du temple de Jérusalem! Voyons un peu si d'autres indices existent dans les Écritures.

Daniel 8:11 « Elle s'éleva jusqu'au chef de l'armée, lui enleva le sacrifice perpétuel, et renversa le lieu de son sanctuaire.»

Daniel 8:12 « L'armée fut livrée avec le sacrifice perpétuel, à cause du péché ; la corne jeta la vérité par terre, et réussit dans ses entreprises.»

Daniel 8:13 « J'entendis parler un saint ; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusques à quand le sanctuaire et l'armée seront-ils foulés ?»

Daniel 11:31 « Des troupes se présenteront sur son ordre ; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l'abomination du dévastateur.»

Daniel 12:11 « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.»

Il devient évident que la prophétie annonce que le peuple saint de Dieu fut vaincu et que la pensée perpétuelle qui caractérise Israël et qui alimentait la flamme du feu de la Nouvelle alliance en Jésus-Christ fut perdue, du moins jusqu'à ce que Dieu revienne et restaure le sacrifice perpétuel et rebâtisse la ville sainte. Lisons ce passage :

Apocalypse 13:7 « Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.»

C'est ici la confirmation que le mystère de l'iniquité, dont j'ai publié l'exposé, que l'apôtre Paul avait parlé et annoncé en 2 Thessaloniciens 2:7 « Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. »

Relisons le passage de Daniel 9: « 26 Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire

Qu'ont-ils fait?

Ils ont fait exactement ce que les Écritures avaient prophétisé: Ils ont joué le rôle des ministres de l'accusateur. Ces ministres inspirés par l'accusateur sont les anges de l'adversaire, ceux de l'esprit humain, ceux qui sont nommés dans  Apocalypse 12;7 et qui sont finalement vaincus et dont l'autorité spirituelle sur les cœurs des saints est finalement anéantie à la fin des temps.

L'accusateur mentionné dans Apocalypse 12:10 est celui qui se prend pour Dieu et qui a voulu écrire dans la pensée perpétuelle des saints   c'est-à-dire les contrôler, leur faire avaler ses enseignements. Malheureusement, l'esprit humain accusateur a réussi dans ses plans et les saints, qui sont symboliquement représentés comme les étoiles de Dieu, furent vaincus, comme il avait été prophétisé

L'accusateur finit par faire cesser complètement le sacrifice perpétuel (la mémoire perpétuelle) de la Nouvelle Alliance et les étoiles de Dieu tombèrent du ciel et la vraie prédication de l'Évangile apostolique fut perdue. Ce n'est qu'au retour de celui qui détient et dispense l'Esprit de l'Alliance, que les saints retrouveront la pensée du sacrifice perpétuel et qu'ils brilleront à nouveau .

Lorsque les saints furent vaincus et que les étoiles tombèrent du ciel.
Il semble que plusieurs prophéties dans les Écritures ont annoncé qu'aux temps de la fin, les «étoiles du ciel» tomberaient.
Ecclésiaste 12:2 , Isaïe 13:10 , Joel 2:10 et Joel 3:15 , Matthieu 24:29 ,
Marc 13:25 , Daniel 8:10

En fait, à notre horloge du temps, les saints sont tombés à la fin de ce qu'on appelle l'âge de l'Évangile Apostolique. Le prophète Daniel l'avait également mentionné. Daniel 8:10 Daniel avait également mentionné que le diable ferait cesser le «sacrifice perpétuel», façon de parler qui exprimait évidemment «la conscience perpétuelle» de la Nouvelle alliance en J.-C. La plupart des théologiens se sont embrouillés à tenter d'interpréter ces prophéties avec des événements historiques ou de leur donner un sens littéral. Or, la réalité des prophéties était beaucoup trop simple pour leur intelligence. Il est vrai qu'il semble bien qu'à la lecture des Écritures, que c'est au retour de l'Esprit du Seigneur à la fin du temps des nations, que les étoiles du ciel tombent.

Cependant, je vous avise qu'il ne faut pas vous attendre à voir littéralement des étoiles filantes tomber sur la terre, ni à voir le soleil s'éteindre dans le ciel ou la lune cesser de briller. Ce n'est pas tout à fait ce qui arrive à la fin. En fait c'est un mystère survenu il y a près de 2000 ans environ qui est révélé. Ce ne sont pas les étoiles qui tombent à la fin, mais c'est plutôt cette révélation des étoiles qui tombent, qui «vient» à la fin des temps. C'est comme écouter à la télévision, le dernier bulletin de nouvelles en soirée, annonçant des événements qui viennent de se passer. Elles n'ont pas vraiment besoin d'être «en direct», mais si les nouvelles se sont produites dans les 48 heures précédant leur diffusion, c'est acceptable. Par exemple, s'il se produirait un terrible cataclysme sur la planète, il est probable que les médias ne pourraient publier quoi que ce soit de bien précis avant d'avoir dépêché des journalistes et des enquêteurs sur le terrain, le temps de prendre des images et des vidéos, monter des reportages et c'est seulement après plusieurs heures ou même quelques jours, qu'on commencerait à en parler et ainsi, la nouvelle du cataclysme serait répandue pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines. Voyez-vous, si pour le seigneur un jour est comme 1000 ans, des faits datant de 2000 ans peuvent se classer dans le créneau des 48 heures du Seigneur. Encore fallait-il que tout l'auditoire soit branché dans les nuages (clouds), ce qui est très récent dans notre époque technologique.

Les élus de l'Église sont comparés à des «étoiles» sur la montagne de Dieu
Dans son épitre aux Hébreux, lorsque l'apôtre Paul utilise l'analogie de la montagne de Dieu, il est évident que les Écritures font également allusion à cette même montagne spirituelle, lorsque les prophéties nous disent que l'adversaire de Dieu est parvenu pour un temps, à s'y asseoir, pour régner sur les saints de Dieu, ceux que les Écritures nomment «les Étoiles de Dieu». Voyons quelques passages qui confirment ces choses.

 Les prophéties : les élus de Dieu sont sur la «montagne de Dieu»< /td>
 

Hébreux 12: « (18) Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher (...) ! (22) Mais vous vous êtes approchés de la montagnede Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le choeur des anges, (23) de l'assembléedes premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous,des esprits des justes parvenus à la perfection,»
Isaïe 14:13 « Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion»

 
 Les prophéties : les saints sont les étoiles de Dieu
 

Daniel 8:10 « Elle s'éleva jusqu'à l'armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula.»
Daniel 12:3 « Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.»
Abdias 1:4 « Quand tu placerais ton nid aussi haut que celui de l'aigle, quand tu le placerais parmi les étoiles, Je t'en précipiterai, dit l'Éternel.»

 
 Les prophéties :l'adversaire entraine les étoiles de la montagne de Dieu sur la terre
 

Apocalypse 6:13 « et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.»
Apocalypse 12:4 « Sa queue entrainait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté.»
Daniel 8:10 « Elle s'éleva jusqu'à l'armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula.» (Note: une partie= 1/3)
Joël 3:15 « Le soleil et la lune s'obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat
Marc 13:25 « les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées»

 
 Les prophéties : l'adversaire précipité de la montagne de Dieu
 

Ézéchiel 28:2 « Fils de l'homme, dis au prince de Tyr: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: ton cœur s'est élevé, et tu as dit: je suis Dieu, je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Toi, tu es homme et non Dieu, et tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu.»
Ezéchiel 28:16 «Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, et je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes.»
Apocalypse 12:9 « (7) Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, (8) mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel (9) Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.»

Il est comme un arbre planté près des eaux et qui étend ses racines vers le courant ; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert.
Cliquez pour agrandir
le diable, père du mensonge, que tout homme soit reconnu menteur
Cliquez pour agrandir

Qu'est-ce qui doit se passer et quand ? Le verset 24 énumère six événements devant être accomplis avant la fin des 70 semaines dont il est questions dans cette prophétie : Faire cesser les transgressions Mettre fin aux péchés Expier l'iniquité Amener la justice éternelle Sceller la vision et le prophète (ou la prophétie) Oindre le « Saint des saints »



Beaucoup s'interrogent sur l'état d'Israël actuel au Moyen-Orient et des juifs ethniques, au sens littéral, qui y habitent. Beaucoup ont les yeux fixés sur tout se qui se passe au Moyen-Orient, ainsi que sur les politiques pro-Israël américaines, à la recherche de développements et d'indices, afin de consolider leur compréhension des enseignements qu'ils ont reçus. À la lumière des événements qui se produisent à propos de l'état d'Israël, tous observent si l'interprétation des prophéties de la fin des temps concernant l'Israël biblique sont en train de se réaliser. Mais, en fait, est-ce que c'est vraiment de cet état d'Israël au Moyen-Orient dont parlent des prophéties ?

Laissez-moi vous exposer la différence entre les Juifs au sens littéral et les Juifs spirituels selon l'apôtre Paul. Lisons le passage suivant:

Romains 2:28-29 : « 28 Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. 29 Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement ; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.»

Si vous suivez l'exposé de Paul sur «qui est considéré comme Juif» et «qui ne l'est pas», vous comprendrez qu'il vient de reléguer la loi, la circoncision et les Juifs ethniques, comme étant des thèmes devenus invalides devant Dieu. En d'autres mots, l'Alliance que Dieu avait faite avec eux est caduque et n'existe plus. L'ancien contrat est annulé.

Et Paul ajoute en Galates 5:6

« Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.»

Tout comme dans 1 Corinthiens 7:19

« La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des commandements de Dieu est tout.»

Finalement dans Colossiens 2:11 Paul explique que:

« Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair:»

Ceux qui prétendent que Dieu aurait conservé la vieille Alliance avec les Juifs, ou même que Dieu aurait refait à nouveau une Alliance séparée avec une nation ethnique nommée Israël, n'ont rien compris au salut. Jésus serait-il mort en vain? Son sacrifice expiatoire n'était-il pas suffisant pour qu'il n'y ait qu'une seule Nouvelle Alliance? Pour les défenseurs des doctrines dispensationalistes, il semble que non, et que les juifs ethniques avaient besoin d'une 2e Alliance séparément des nations. Est-ce que Dieu aurait «un vêtement blanc» pour ceux qui sont d'authentiques vainqueurs et un autre «vêtement blanc» pour ceux qui auraient eu le privilège d'être seulement nés de parents Juifs ethniques? À ce que je sache, il n'y a qu'un seul vêtement blanc symbolique et il est accordé aux vrais vainqueurs. À moins que les dispensationalistes ne comprennent même pas ce que vaincre signifie.

« Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.»

L'Évangile de grâce ne dit-elle pas que dans la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ, il n'y a plus ni Juif ni Grec? Quand l'apôtre Paul parle de «Juif», de quel Juif parle-t-il? Assurément il parle du Juif ethnique, ceux qui forment la nation d'Israël au sens littéral. Nous trouvons cette affirmation au moins deux fois dans le Nouveau Testament:

Galates 3:28 « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ.»

Colossiens 3:11 « Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous.»

Apocalypse chapitre 15:2-3  « 2 Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu. 3 Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'agneau, (...) »

Parce que voyez-vous, pour vaincre et être reconnu comme vainqueur par Dieu, il fallait au départ, se battre. Souvenez-vous que le nom d'Israël fut donné par Dieu à Jacob, parce qu'il s'était battu et qu'il avait remporté le combat. Et croyez-moi, il n'y a pas de combat sans tribulation. C'est ce que les Écritures disent à propos de ceux qui ont combattu et qui ont été reconnus vainqueurs:

Apocalypse 7:14 « Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, » Notez: Ils sont devant le trône

et Apocalypse 14:3 « Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, (...) Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n'est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. » Notez: Ils sont devant le trône

Apocalypse 5:9 « Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation
Notez: de toutes les nations, de tout peuple = ni juif, ni Grec

Ici je tiens à préciser que ceux qui sont prédestinés et appelés pour faire partie du peuple saint, proviennent de toutes les nations, et par conséquent, ceux qui sont restaurés saints et parfaits, sont les seuls qui sont autorisés dans la présence de Dieu, à s'identifier au peuple d'Israël, et nous qui croyons, sommes les 12 tribus d'Israël. Je veux que vous compreniez que Dieu fait jamais une alliance de salut avec les Gentils (les nations), mais seulement et toujours qu'avec Israël. Même la Nouvelle alliance a été faite avec le peuple saint de Dieu, Israël. Je m'étonne que la majorité des lecteurs de la Bible n'ont jamais vu cela!

Prenons ce passage: «Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, »(Jérémie 31:31, Hébreux 8:8 ). Comprenez-vous que Dieu a fait «une Nouvelle alliance» qu'avec Israël seulement? Observez à qui s'adresse Jésus au repas de la dernière scène lorsqu'il rappelle la Nouvelle alliance promise à la maison d'Israël, pas avec les gentils!

Luc 22:20 « Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.»

Et l'apôtre Paul de reprendre ce qu'avait dit Jésus à propos de la Nouvelle Alliance avec la maison d'Israël :

Hébreux 10:16 « 16 Voici l'alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: 17 et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. 18 Or, là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus d'offrande pour le péché.»

Inutile de vous rappeler encore et encore que Dieu ne fait affaire qu'avec son peuple, le peuple saint d'Israël. Vous vous rendez compte? Une alliance éternelle, une Nouvelle Alliance Éternelle! Une Alliance scellée dans la victoire totale, comme Jésus a vaincu, faite pour des vainqueurs!

Jérémie 32:40 « Je traiterai avec eux une alliance éternelle, Je ne me détournerai plus d'eux, Je leur ferai du bien, et je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu'ils ne s'éloignent pas de moi.»

Jérémie 33:14 « Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, où j'accomplirai la bonne parole que j'ai dite sur la maison d'Israël et sur la maison de Juda

Ézéchiel 37:26 « Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux ; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d'eux pour toujours.»

Je veux mettre au point, une fois pour toutes , le mensonge au sujet de l'Israël au sens littéral, doctrine humaine et empruntée au Dispensationalisme. Et tout ce qui découle du Dispensationalisme, n'est pas de Dieu. Cette doctrine a été élaborée par des théologiens trinitaires, ne connaissant pas Dieu ni étant né de nouveau, et ont interprété les prophéties avec leur intelligence humaine. Ils n'ont jamais su ce que le nom d'Israël signifiait, ni ce que signifiait être victorieux sur le dragon, le serpent ancien et l'accusateur.

William Branham s'est fait prendre et a repris ces enseignements, peut-être en pensant bien faire et a élaboré une bonne partie de son enseignement sur ces connaissances erronées. Quel gâchis !....Pas étonnant, que ce groupe de croyants soit confus! Après plusieurs décennies d'études des sermons de William Branham, les «soi-disant anciens» des assemblées du «message» vont encore s'agenouiller devant la chaire, lorsque le pasteur lance «un appel à l'autel»! Pourquoi? Parce qu'ils n'ont encore rien compris. Ils ne savent pas ce que c'est d'avoir en eux «le sacrifice perpétuel», l'alliance éternelle. Ils ne comprennent pas ce qu'être saint et parfait devant Dieu signifie! Croyez-vous vraiment que ces 2 passages ci-dessous s'adressaient à ceux qui font partie du peuple saint? Ceux qui méritent le nom d'Israël?

Matthieu 5:48 « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.»

1 Pierre 1:16 «Vous serez saints, car je suis saint.»

Saviez-vous que le Chef de l'armée d'Israël s'appelle Michel? Son nom est une question qui signifie en hébreux «Qui est comme Dieu» ? et lorsque dans Apocalypse 12;7 il est mentionné que Michel et ses anges combattirent le dragon, le diable et Satan, aussi nommé le serpent ancien et l'accusateur, et qu'ils furent vainqueurs, alors pensez-y un instant!

Lorsque le nom de Michel était évoqué parmi les siens, la réponse à la question inscrite dans son nom signifiant «Qui est comme Dieu 6» était « nous, qui sommes restaurés saints et parfaits, comme Dieu est parfait, lavés dans le sang de la Nouvelle alliance entre Dieu et son peuple d'Israël.»



Je tiens à préciser que ceux qui sont prédestinés et appelés pour faire partie du peuple saint, proviennent de toutes les nations, et par conséquent, ceux qui sont restaurés saints et parfaits, sont les seuls qui sont autorisés dans la présence de Dieu, à s'identifier au peuple d'Israël, et nous qui croyons, sommes les 12 tribus d'Israël. Je veux que vous compreniez que Dieu fait jamais une alliance de salut avec les Gentils , mais seulement et toujours qu'avec Israël.

Je publie cet article afin de modifier et mettre au point, une fois pour toutes , le mensonge au sujet de l'Israël au sens littéral, doctrine humaine et empruntée au Dispensationalisme. Et tout ce qui découle du Dispensationalisme, n'est pas de Dieu. Cette doctrine a été élaborée par des théologiens trinitaires, ne connaissant pas Dieu ni étant né de nouveau, et ont interprété les prophéties avec leur intelligence humaine.

William Branham s'est fait prendre et a repris ces études, peut-être en pensant bien faire et a élaboré une bonne partie de son enseignement sur ces connaissances erronées. Quel gâchis !....Pas étonnant, que ce groupe de croyants soit confus! Après plusieurs décennies d'études des sermons de William Branham, les «soi-disant anciens» des assemblées du «message» vont encore s'agenouiller devant la chaire, lorsque le pasteur lance «un appel à l'autel»! Pourquoi? Parce qu'ils n'ont encore rien compris.

Prenons ce passage: «Voici les jours viennent , Dieu fera une nouvelle alliance avec Israël» Nous savons tous que les gens sont sauvés sous la Nouvelle Alliance, non? Maintenant, remarquez le libellé de cette nouvelle alliance : «Voici, les jours viennent, dit le Seigneur , que je ferai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda» (Jérémie 31:31 ).

DIEU met ses lois dans leur esprit et les écrit dans leurs cœurs
Dans le livre aux Hébreux , Paul développe ce concept :

«Voici, les jours viennent, dit le Seigneur , où je ferai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda.»

«Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.: (ex: nouveau naissance) Aucun n'enseignera plus son concitoyen, ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux; Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés.» ( Hébreux 8:08 , 10-12) .

DIEU N'A JAMAIS FAIT AFFAIRES AVEC Gentils , Dieu n'a jamais fait d'alliance avec une nation autre que la Sienne.
La nouvelle alliance est faite «avec la Maison d'Israël» ! Dieu fait JAMAIS une alliance de salut avec les Gentils. Mettez-vous cela dans la tête une fois pour toutes! JAMAIS AVEC les Gentils (les nations) .

En fait , nulle part dans l'Écriture trouvez-vous une alliance faite avec n'importe qui d'autre que les Israélites! Donc, si vous voulez être sauvés , vous devez naître de nouveau en tant que Juif spirituel . Cela ne veut pas dire que tous les chrétiens doivent maintenant être circoncis et offrir des agneaux en sacrifice, mais nous devons avoir l'équivalent spirituel de ces choses - Jésus , l'Agneau de Dieu (le sacrifice final) , et la circoncision du cœur .

Dieu ne possède pas de méthode de salut POUR LES JUIFS ET UNE AUTRE POUR LES NON-JUIFS.
Dieu n'a pas une méthode de salut pour les Juifs et un autre pour les non-Juifs . Tout le monde est sauvé de la même manière sous le même programme par la grâce, par la foi . Paul utilise l'analogie d'un olivier pour expliquer que tous les païens qui sont sauvés sont greffés sur le tronc d'Israël. «Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui était un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l'olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte» (Romains 11:17 , 18).

Le nom d'Israël est un nom donné par Dieu SEULEMENT.
C'est un NOM DIVIN, pas humain. Ce détail est essentiel. Il est impossible de comprendre clairement le sujet d'Israël en dehors d'une étude attentive de l'Ancien Testament. La première fois que le nom «Israël» apparaît dans l'Écriture, c'est quand il a été mentionné par l'ange de Dieu à Jacob, après que ce dernier eut lutté avec lui durant toute la nuit. L'étranger céleste a finalement dit , «Tu ne sera plus appelé Jacob , mais Israël, car en tant que prince tu as luté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur» (Genèse 32:28 ). Plus tard, nous verrons qu'Israel est transféré à tous les authentiques vainqueurs. Rappelez-vous les lettres adressées aux 7 anges des 7 Églises....«À celui qui vaincra» Pourquoi? Parce que lorsque l'Esprit d'Israel revient à la fin des temps, c'est un appel «aux vrais vainqueurs»

Ainsi, le nom «Israël» fut d'abord un nom d'origine divine appliquée à Jacob. Seul Jacob avait le droit au début, de porter ce nom, car dans ce nom il y a une victoire d'ordre divine. Ce nom représente sa victoire sur le péché spirituel , par la prière et la lutte en affirmant la grâce de Dieu. Jacob avait douze fils, lesquels allèrent vivre plus tard en Égypte. Les descendants de ces 12 fils, se sont par la suite multipliés et nous avons là, les 12 tribus de Jacob, qui ont ensuite été contraints à l'esclavage par les Égyptiens jusqu'à l'époque de Moïse.

Alors Dieu dit à Pharaon par Moïse , «Israël est mon fils , mon premier-né ... Laisse aller mon Fils » (Exode 04:22 , 23 ). Notez ici que le nom «d'Israël» est élargi pour inclure les descendants de Jacob. Par conséquent , le nom «d'Israël» d'abord appliqué à un homme victorieux, puis ensuite à son peuple, les descendants de sa semence. Vous verrez bientôt pourquoi c'est un point très important !

ISRAËL , LE FILS DE DIEU - ce qui signifie l'Israël spirituelle
Environ 800 ans avant J.C, le Seigneur a parlé par le prophète Osée , disant: «Quand Israël était jeune, je l'aimais , et appelé mon fils hors d'Égypte » (Osée 11:01 ). Pourtant, à cette époque, la nation d'Israël avait lamentablement échoué à la hauteur spirituelle concernant la signification spirituelle de son nom.

Lorsque Jésus parut, cette nation ne méritait en aucun cas le nom d'Israël. Vous voyez ce verset dans Osée nous explose en pleine figure avec une énorme importance, quand on regarde le Nouveau Testament. Environ 800 ans après la prophétie d'Osée, nous apprenons , « que Jésus naquit à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode » (Matthieu 2:1) . Car Hérode se sentait menacé par ce «nouveau roi» enfant , alors il a envoyé des soldats «tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem » (v.16). Joseph fut averti de l'imminence de la crise quand l'ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : Lève-toi, et prends le petit enfant et sa mère, et fuis en Égypte, et restes-y jusqu'à ce que je te le dise » (v. 13). Ainsi, la famille se leva, et «se retira en Égypte» (v. 14).

Matthieu écrit que l'enfant Jésus resta en Égypte «jusqu'à la mort d'Hérode, qu'il fût accompli ce qui avait été annoncé du Seigneur par le prophète: «Hors d'Égypte j'ai appelé mon fils » (v. 15) . Notez que Matthieu cite Osée 11:01 , qui désignait à l'origine la nation d'Israël sortant d'Égypte et déclare que la prophétie s'est réellement «accomplie» en Jésus (S'il vous plaît ne manquez pas ce point important selon que la prophétie dans la Bible peut avoir un double sens, soit un accomplissement littéral et spirituel à la fois.)

Ici, Matthieu n'a touché que la surface d'un principe vraiment important développé tout au long de son évangile. L'Israël actuelle au Moyen-Orient, est une nation nouvelle, et sa «création» est discutable. Aux yeux de Dieu, Israël dans le sens naturel, n'existe même pas. Cette doctrine qui affirme que l'Israël actuelle qui a été installée avec l'aide des nations en 1948 est le peuple de Dieu, est contraire aux Écritures et à l'Esprit de la Nouvelle alliance. En fait cette doctrine provient de théologiens trinitaires, qui ont interprété les Écritures. Ce fut probablement la plus belle tentative du diable pour essayer de changer les temps et les prophéties et distraire les croyants, en leur faisant miroiter un faux espoir. Pourtant, il y a plus .

Rappelez-vous que le nom «Israël» fut non seulement donné à Jacob , mais aussi à ses descendants - lesquels sont devenus la nation d'Israël. Le même principe s'applique dans le Nouveau Testament. Les Écritures nous éclairent pour nous faire comprendre que tous ceux qui sont faits à l'image du premier-né (Jésus) (le premier entre plusieurs frères ) sont fils de Dieu. Romains 8:29 «Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils , afin qu'il soit le premier-né entre plusieurs frères.» IMPORTANT : Ceux qui sont fils de Dieu appellent Dieu, leur Père.

Cependant, un serviteur de Dieu n'appelle pas Dieu son Père, mais son maître. Seuls les fils appellent Dieu, leur Père, sinon le titre Père n'aurait pas de sens. Le nom d'Israël est le nom de Dieu, et ce nom est divin. C'est ce nom d'Israël que notre Dieu a choisi pour tous ses enfants pour les nommer spirituellement (Isaïe 44:5). Dieu avait choisi le nom avant la fondation du monde. Personne ne mérite ce nom, à moins qu'il est un fils spirituel d'Abraham. Personne .

Isaïe (44:45) a vu notre futur, et nous a averti À PROPOS DES FAUX ISRAÉLITES Je veux vous montrer ce verset des Écritures, avec des variantes de nombreuses autres versions. S'il vous plaît lire attentivement .

Isaïe 44:45 New International Version ( © 1984) «On dira : «Je suis à l'Éternel » , et un autre s'appellera lui-même par le nom de Jacob ; encore un autre écrira de sa main : « du Seigneur» et prendra le nom d'Israël.»

Isaïe 44:45 New Living Translation ( © 2007 ) «Certains affirmer avec fierté : «Je suis à l'Éternel. D'autres diront : «Je suis un descendant de Jacob. Certains écriront le nom de l'Éternel, sur leurs mains et prendront le nom d'Israël comme leur propre nom » .

Isaïe 44:45 English Standard Version ( © 2001 ) «Celui-ci dira: «Je suis de l'Éternel, et un autre va appeler du nom de Jacob , et un autre écrira de sa main :« Moi le SEIGNEUR, ' et se nommera par le nom d'Israël ».

Isaïe 44:45 King James Bible 2000 ( © 2003 ) «On dira, je suis celui-là , et un autre se réclamera du nom de Jacob , et un autre écrira sur sa main, l'Éternel , et prendra lui-même le nom d'Israël.»

Ce nom , d'Israël, représente une véritable filiation spirituelle avec notre Dieu. Israël est un nom qui appartient à la pensée de Christ, qui nous amène à faire la volonté du Dieu d'Israël. La profondeur du nom d'Israël signifie le Saint-Esprit qui habite à l'intérieur de tous les enfants du Dieu d'Israël. Ce n'est pas un nom de l'homme, mais un nom qui nous est donné du Dieu d'Israël, Christ. Nous devons aussi nous rappeler que ce nom représente un changement de caractère pour tous ceux qui acceptent de porter ce nom. Ce ne serait pas suffisant de porter son nom en donnant une main d'association (Isaïe dit "écrire avec ou sur la main") et accepter de prendre le nom d'Israël, nous devons devenir, jour et nuit, un authentique fils d'Abraham, qui garde continuellement dans ses pensées les promesses de la Nouvelle Alliance au moyen du sang de Jésus, qui nous justifie devant Dieu, une fois pour toutes (Hébreux 10:10).

La Parole de Dieu nous enseigne que Jésus a été oint du Fils de Dieu (notez que ce n'est pas Jésus qui s'est oint lui-même, mais Christ, le Fils de Dieu qui possède le droit d'aînesse de notre Père Céleste), Luc 4.18 «L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé» et de ce fait Jésus devint le premier-né (parmi tous ses frères et sœurs) à l'Assemblée du Fils premier-né de Dieu.

L'Esprit du Seigneur, Christ, a oint Jésus en tant que commencement de la nouvelle création de Dieu ( l'Assemblée visible du Premier-né - l'Église ) (Apocalypse 03:14 «Écrits à l'ange de l'église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen , le témoin fidèle et vrai, le commencement de la création de Dieu »).

Maintenant , quand le Fils de Dieu (Christ) oint son peuple , ils deviennent tous comme Lui , et acquiert la même nature spirituelle du premier-né (Jésus), c'est-à-dire qu'ils deviennent une copie conforme à Jésus, même niveau d'égalité, même justice, même sainteté, même perfection, et ils appartiennent tous à l'Assemblée du Premier-né.

Le vrai Premier-né spirituel, c'est Christ, et Il existait bien avant Jésus. Quand une âme est ointe du Fils premier-né, il devient un premier-né. C'est une loi divine. Pourquoi devenons-nous des premiers-nés de nature spirituelle? à cause du droit d'aînesse , le trône appartient seulement au Fils premier-né de Dieu , et ceux qui appartiennent à Sa Maison . Nous devons aussi nous rappeler qu'Abraham était un fils de Dieu , oint par Christ , le Fils premier-né de Dieu.

Dieu a montré à Abraham l'époque de Jésus et Abraham fut pleinement justifiée par sa foi . Ceci est soutenu par Jean 8:56 quand Jésus dit à ceux qui l' ont été un défi pour être les vrais fils d'Abraham «Abraham, votre père se réjouissait de voir mon jour : il l'a vu, et il s'est réjoui.» I Jean 3:01 se lit «Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu.» et Romains 8:14 lit «Comme ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu , ils sont fils de Dieu».

Ces Écritures nous éclairent de comprendre que tous ceux qui obéissent à Dieu sont fils de Dieu. Spirituellement parlant , l'Esprit qui nous amène à devenir fils de Dieu , indépendamment du nom de naissance naturel qui nous a été attribué est Israël , et ce nom a été choisi par Dieu. Cet Esprit d'Israël est l'Esprit qui oignait Abraham , qui nous transforme et nous rend saint, parfait et sans péché à travers la parfaite Nouvelle Alliance . Lorsque nous devenons vraiment Israël, notre nature va représenter les fruits de l'Esprit (Galates 5:22 ) . La raison pour laquelle nous ne savions pas que nous étions Israël c'est simplement parce que nous étions coupés de cette connaissance . Psaumes 83:4 «Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu'on ne se souvienne plus du nom d'Israël!»

Beaucoup de gens n'ont jamais été instruits concernant le nom d'Israël et la relation de ce nom divin avec l'Esprit, ni ce que le nom d'Israël représente, mais ont été mal enseignés et se sont tournés vers une forme d’idolâtrie spirituelle, une forme de prostitution, présentée à tort comme l'image de Dieu. Les vrais vainqueurs, selon les critères de l'Évangile apostolique, sont collectivement Israël , un peuple saint servant le Dieu d'Israël, notre Père, et nous sommes individuellement Israël lorsque nous apprenons à développer notre relation avec le Dieu d'Israël. Le nom d'Israël est très important . Le Dieu d'Israël tout au long de l'histoire biblique a fait beaucoup de promesses à son peuple d'Israël et ceux qui deviennent un véritable Israël de Dieu hériteront ces promesses.

En conclusion: Le nom d'Israël représente ce qui est à l'intérieur de nous. La victoire totale. Nous ne changeons pas notre nom de naissance naturellement donné, mais nous portons son nom à l'intérieur. Le changement d' Israël est la modification apportée par le Saint- Esprit à l'intérieur , dans nos cœurs et nos esprits. Ensuite, nous pouvons vraiment être fils de Dieu , frères du premier-né de l'Église, Jésus, fait à l'image de notre Père Céleste. Donc, je tiens à vous dire qu'il n'y a pas d'Israël au sens littéral, au Moyen-Orient, qui mérite un autre Alliance avec Dieu que la seule et unique Nouvelle Alliance donnée à Abraham, et si cette nation est une nation parmi les nations, alors ils ne sont une nation gentille aux yeux de Dieu.



Avant d'entrer dans le vif du sujet voyons quelques passages des écritures à propos d'Israël. Dans Exode 4:22 , l'Éternel dit à Moïse de répéter à Pharaon que le nom d'Israël était le Fils premier-né de l'Éternel. En d'autres mots, le Fils de Dieu, le Logos s'identifiait sous le nom d'Israël. Je ne parle pas de Jésus, mais du Fils, l'Esprit qui oignit plus tard le Fils de l'homme, Jésus.

Exode 4:22 « (...) Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon Fils, mon premier-né.»

Matthieu 11:27 « Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.»

Jean 5:26>« Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi Il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même.»

1 Jean 5:12>« Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.»

Et moi j'ajoute: Celui qui s'identifie à Israël est aussi un premier-né. Seuls les premiers-nés possèdent le droit d'ainesse divin. Celui qui n'a pas le Fils n'a pas l'Esprit d'Israël. Celui qui ne peut s'identifier à Israël ne fait pas partie de l'assemblée des premiers-nés, car il est écrit:

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

Hébreux 1:14 : Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?
Cliquez pour agrandir
Apocalypse 7:3 « Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres,
jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.»

Le nom d'Israël est un nom que Dieu a choisi afin que tous «ses enfants» s'identifient spirituellement comme faisant partie de «la famille de Dieu» (Isaïe 44: 5). C'est Dieu qui a choisi le nom. Personne ne mérite ce nom, à moins qu'il ne soit un fils spirituel d'Abraham. Personne. La famille de Dieu est sainte, parce que Dieu est saint. La famille de Dieu rassemble « les esprits des justes restaurés à la perfection de Dieu» , comme la perfection de leur Père Céleste.

Matthieu 5:48 « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.»
1 Pierre 1:16 «Vous serez saints, car Je suis saint.»

Le nom d'Israël sera toujours lié avec les mots «prévaloir», «vaincre» et «victoire». Puisque les Écritures nous affirment que Jacob a prévalu et fut reconnu par dieu comme «un vainqueur», la véritable semence spirituelle de Jacob prévaudra toujours, et sera toujours identifiée comme étant une famille de «vainqueurs». La semence de Jacob est une nation spirituelle, un peuple saint et «l'adn spirituel» de Jacob les distingue parmi tous. Ils l'emportent, ils triomphent. Et le nom Israël est exclusivement réservé aux princes spirituels (ceux qui sont véritablement nés de nouveau), à ceux qui gouverneront les nations du monde.

Dieu donna à Jacob un nom, lequel fut choisit en fonction de la reconnaissance divine de son exploit, et dans Genèse 32:28, il est dit: «... ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.» Évidemment, cette notion de victoire extraordinaire a été complètement occultée et aujourd'hui le sens réel de ce nom a été complètement perdu.
Mon emphase: «tu as été vainqueur» dans le même sens que: «tu as prévalu - triomphé - tu as conquis - tu as remporté la victoire».

Lisons ce passage d'Apocalypse 12: 7-9; « Et il y eut guerre dans le ciel: Michel et ses anges combattirent contre le dragon; et le dragon et ses anges combattirent, et ils ne l'emportèrent pas. Leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et le grand dragon fut chassé, ce vieux serpent , appelé le diable et Satan, qui trompe le monde entier: il a été jeté sur la terre, et ses anges ont été chassés avec lui. »
Mon emphase: "... ils (le diable et ses anges) ne l'emportèrent pas, ils n'ont pas prévalu ...l'accusateur qui les accusait devant Dieu jour et nuit a été précipité!»

C'est donc le sens exact que Dieu a en tête, quand il regarde le nom d'Israël! Voyez-vous? Le nom d'Israël est pour ceux qui l'emportent, ceux qui triomphent, ceux qui sont victorieux ...

Voici les promesses faites aux victorieux d'Israël, le peuple de Dieu.

  1. ISRAËL ! *** « À celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu»
  2. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.»
  3. ISRAËL !  *** « À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.»
  4. ISRAËL !  *** « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l'étoile du matin.»
  5. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.»
  6. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.»
  7. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.»
Ils ont vaincu l'accusateur, une fois pour toutes
Cliquez pour agrandir

Et j'ajouterai que les vrais vainqueurs sur l'accusateur, recevront la révélation qu'ils font partie de la famille de Dieu, le peuple d'Israël. Tous les membres de la famille de Dieu, ceux qui ont vaincu l'accusateur, reçoivent un vêtement blanc de justice et de perfection, car ils ont en eux, la flamme perpétuelle du sacrifice de Jésus.



Dans ce monde, le type de garantie le plus courant que le consommateur retrouve sur les marchandises, est une garantie du manufacturier qui confirme que son produit est exempt de défauts, tant matériel que dans la fabrication. Une telle garantie promet simplement que le fabricant a correctement assemblé son produit, à l'aide des matériaux appropriés de la meilleure qualité. Cela implique évidemment que son produit durera et se comportera exactement comme l'on s'attend qu'il le fasse.

Lorsqu'une entreprise garantit à l'acheteur original, que son produit ne présentera aucun défaut de fabrication, si son produit est correctement installé pour un usage conforme aux spécifications de ce produit, le manufacturier place souvent un sceau de qualité, soit sur son produit ou le certifie par écrit sur un contrat de garantie.

Analogiquement, dans le spirituel, Dieu met son sceau dans l'esprit, la pensée étant illustrée par le front, seulement quand il voit Sa Perfection. C'est ici que ce qu'a dit Jésus dans Matthieu 5:48 prend tout son sens: C'est possible si le croyant s'est vu accorder la Sainteté et la Perfection de Dieu par le sacrifice et le sang de Jésus. La Sainteté de Dieu est exactement la même, que celle qu'avait Jésus durant son ministère sur terre. D'ailleurs Jésus le savait et nous a explicitement demandé de tout faire afin de la recevoir:

Matthieu 5:48 «Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.» Jésus faisait ainsi écho au passage de Lévitique 11: 44-45, qui a été repris par l'apôtre Pierre : Pierre 1:16 «Vous serez saints, car je suis saint».

Apocalypse 12:11 «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.»
Cliquez pour agrandir

Pas de perfection ? Pas de sceau!
Aussi longtemps que vous croyez que vous «n'êtes pas assez saint» ou «pas parfait», votre esprit ne mérite certainement pas le sceau de Dieu. Comprenez-vous? Vous feriez mieux de lire encore Hébreux 10:14 et Hébreux 10:10 , car ceux qui savent que le sang expiatoire de Jésus les a rendu saints et parfaits devant leur Père Céleste, ou en d'autres termes, fait co-égaux d'avec Jésus, recevront le sceau de Dieu dans leur esprit. Le sceau y sera «gravé» pour toujours. Comprenez aussi, que Dieu n'a besoin de personne pour sanctifier ses élus et graver son propre sceau de qualité, car Il le fait Lui-même par son Esprit. Toutes les tentatives de faire le travail de l'Esprit à sa place, soit par l'auto-sanctification par les œuvres, (monachisme ascétique), tel qu'ont essayé de le faire des personnages choisis par William Branham (Irénée, Martin de Tours, Colomba d'Iona) sont autant d'exemples antichrist qui luttent contre l'Évangile apostolique.

Dans Hébreux 10:10   « Et par cette volonté, nous avons été sanctifiés par le sacrifice du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.» et dans Hébreux 10:14 , il est dit: « Car, par un seul sacrifice, il (Christ) a rendu parfaits pour toujours ceux qui sont sanctifiés.» Non seulement cet esprit vous rend saint et parfait devant Dieu, mais nous devons aussi comprendre que l'esprit de l'alliance perpétuelle est un état d'esprit éternel au sens perpétuel / continu, et qu'il est lié à l'expression «alliance éternelle, sacrifice perpétuel».

Apocalypse 12:11 «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.»
Cliquez pour agrandir

Hébreux 8:10 «Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.» Note: Lorsque Dieu «écrit» c'est «gravé» éternellement, comme un «sceau»

Le verset d'Hébreux 10:14 témoigne de l'exigence du sceau de la qualité de Dieu : «Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.» (la perfection requise pour recevoir le sceau)

Notre Évangile nous enseigne que Dieu a publié une Alliance de réconciliation avec Abraham et sa progéniture spirituelle, à savoir le peuple saint de Dieu.

La plénitude de l'Esprit de Dieu s'est déplacée et s'est installée dans cette Alliance, et son Esprit a promis d'habiter pleinement dans son peuple SAINT, en autant que toutes les conditions du contrat soient pleinement rencontrées.

« Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël:»
Apocalypse 7:3-4

Seuls les vainqueurs auront leur esprit marqué du sceau de Dieu

  1. Les vainqueurs ne peuvent vaincre le diable (Satan) que par la pensée perpétuelle du sang de l'agneau, et non pas à cause de leur propre sang, même s'ils devaient mourir martyrs.

  2. Les vainqueurs sont toujours revêtus des vêtements blancs symboliques de la pureté et de la perfection de Dieu

  3. Les vainqueurs lavent toujours leur robe symbolique «dans le sang de l'agneau

  4. Les vainqueurs sont restaurés à égalité avec Jésus, leur frère ainé ,  (exactement conforme, rendus saint, comme leur Père Céleste est saint) ), devant leur Dieu. Les vainqueurs combattent «l'accusateur» dans leur conscience humaine, le précipite hors de leurs pensées, et gardent en eux la pensée de l'Alliance scellée dans le sang de Jésus.

  5. Les vainqueurs ont toujours devant eux, un sacrifice parfait (en la mort de Jésus) qui les restaure à la même perfection que celle de Jésus, et cette perfection divine, ils la tiennent fermement et ne la lâchent jamais. L'«ange» de chaque vainqueur voit constamment «la présence de leur Père» (par l'Esprit.)

Un sceau sera placé dans l'esprit des vainqueurs ! Recevez le sceau de Dieu ! Soyez un vainqueur ! «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.» Apocalypse 12:11

Apocalypse 12:11 «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.»
Cliquez pour agrandir



« (10) Et–et alors, je me dis : «Eh bien, ce que j’ai dit – j’ai dit, je l’ai dit, et c’était – c’était sous l’inspiration, autant que je connaisse l’inspiration.» [61-0429B]

« (11) Oui, monsieur, vous devez l'avoir! Et, cela se terminera ainsi. C'est ma prédiction en tant que serviteur de Christ. Par la compréhension que j'ai de la Parole et par l'inspiration: cela arrivera de cette manière. (244) Vous pouvez seulement servir Dieu... Vous pouvez seulement servir Dieu comme vous le faites et croire les serviteurs que Dieu envoie. Vous ne pouvez servir Dieu, voyez-vous, que dès le moment où les serviteurs de Dieu, qui sont envoyés, interprètent pour vous la Parole par une inspiration divine.» [62-0318E]

« (8) Mais comment un homme qui va prêcher par inspiration peut-il dire autre chose que ce qui lui vient par inspiration? Si jamais je dis quelque chose de contraire à la Parole, attirez donc mon attention là-dessus.» [62-0519]

S'il est une erreur largement répandue chez les défenseurs des doctrines dispensationalistes, c'est d'attribuer à la nation ethnique juive, au sens littéral, ou chez ceux qui pratiquaient le judaïsme partout dans le monde, avant la création de l'état d'Israël en 1948, le privilège d'être reconnue par Dieu comme étant toujours «le peuple de Dieu». Pire encore, c'est d'accorder le plus grand privilège de salut à des gens qui sont morts pour leur appartenance à une religion ou une ethnie en particulier.

C'est exactement ce que William Branham a enseigné! Une «robe blanche» donnée aux juifs martyrs!

« (267) (...) Entre le Sixième Sceau et le Septième Sceau, il y avait l’appel des cent quarante-quatre mille. Vous vous en souvenez? Or, c’est là que s’insèrent ces trompettes, exactement là, voyez-vous, et la persécution, et les chevaux qui sont déliés là. »
La fête des trompettes 64-0719M
Source: http://www.branham.fr/sermons/306-The_Feast_Of_The_Trumpets

William Branham, a enseigné que ceux qui étaient «sous l'autel» étaient des juifs ethniques! Selon William Branham, « les juifs sous l'autel» (son interprétation du 6 ièeme sceau) sont ceux qui furent tués durant la deuxième guerre mondiale par les nazis et que ces nazis sanguinaires étaient des hordes de démons... des nazis «inspirés» par les écrits de Martin Luther quelques siècles auparavant... Donc, tous ces juifs morts dans les camps de concentration auraient reçu, chacun, une robe blanche divine de justice et de perfection... même en niant totalement la valeur du sang et du sacrifice de Jésus! Comme si Dieu voulait «réparer» une injustice parce qu'ils avaient été «aveuglés» ! C'est blasphématoire! Si ces soi-disant juifs ethniques furent «aveuglés» Dieu n'est pas coupable. Ils furent aveuglés parce qu'ils n'étaient pas de la famille de Dieu, point final. Ce n'était pas des fils d'Abraham, ni des vainqueurs comme Jacob. Leur donner une robe blanche, est une insulte aux vrais vainqueurs, ceux qui ont lavé leurs robes dans le sang de l'agneau ,

« (161) Et remarquez ce qui arrive sous cette Sixième Trompette. Ils ont été lâchés sur les Juifs: la persécution des Juifs. Des démons surnaturels, (...) (162) Vous vous souvenez, sous le Sixième Sceau, que chacun de ces martyrs, selon–selon la Parole de Dieu, a reçu une robe. Elles leur ont été données, par la grâce, parce qu’ils ont été aveuglés, empêchés de voir leur Évangile, (...)  Ils ont reçu des robes, la Bible le dit, ici, sous cette Trompette. ».
Source: La fête des trompettes [64-0719M]
http://www.branham.fr/sermons/306-The_Feast_Of_The_Trumpets

Le seul «vêtement blanc» dont parle les Écritures, est une figure allégorique et symbolique de la justice et de la sainteté de Dieu. Ceux qui sont nés de Dieu se gardent eux-mêmes et leur «vêtement blanc pur» est «lavé» perpétuellement dans le sang de l'agneau, dans leur pensée.

Ces juifs morts dans les camps de concentration n'ont jamais reconnu la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ et la rejettent encore aujourd'hui. Les juifs ethniques, tous ceux qui pratiquent le judaïsme,  et ceux qui habitent l'état d'Israël n'ont jamais eu de rôle prophétique pour la fin des temps! Ils ne savent pas qui est Christ, ni même qui est le diable, l'accusateur. Ils n'existent même pas dans les prophéties de l'Apocalypse, et leur mention par William Branham est pure invention!

Apocalypse 7: 13-15« (13) Et l'un des vieillards (anciens) prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? (14) Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. (15) C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux » 
Note:
Jamais il n'a été question ici dans ce passage, que ceux qui ont «blanchi leurs robes, les ont blanchies dans leur propre sang, mais en disant «dans le sang de l'agneau», le passage fait référence à la pensée perpétuelle du sacrifice de Jésus.

Dans l'allégorie de Matthieu 22, (la parabole des noces), l'histoire nous fait comprendre que ceux qui croient en l’efficacité du sang expiatoire et du sacrifice de Jésus sont revêtus de sa justice et de sa perfection, et dignes du banquet offert par le roi. Ils ont compris la nécessité de suivre le protocole royal, qui est d'être revêtu de «la robe de noces», qui est une autre figure  du vêtement blanc symbolique de la justice et de la perfection de Dieu.

Isaïe 61:10 «Je me réjouis beaucoup du Seigneur; mon âme se réjouit en mon Dieu. Car il m'a revêtu de vêtements de salut et m'a revêtu d'une robe de justice ».

Cette justice divine est la sainteté de Dieu. Par le sang et le sacrifice de Jésus, nous sommes rendus saints et parfaits devant Dieu. (Hébreux 10:10, Hébreux 10:14)

Les saints de Dieu sont restaurés égaux avec Jésus et cohéritiers avec lui. Même sainteté et même perfection que celle de Jésus. En fin de compte, le nombre de personnes vêtues de justice, dignes du banquet du roi, sera plus petit que ce à quoi on pourrait s’attendre. Comme l'a dit Jésus: «Beaucoup sont invités, mais peu sont élus » (verset 14).  Pour terminer cette réfutation à l'effet que les juifs ont une Alliance séparée des nations, et que Dieu leur accorde une «robe» de justice simplement parce qu'ils sont juifs, ou qu'ils ont été persécutés jusqu'à la mort parce qu'ils étaient juifs, je vous incite à réfléchir au passage ci-dessous.

Romains 5:6-12, 17-19
« 6 Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. 7 À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. 8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. 9 A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. 10 Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. 11 Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation. 12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... (...) 17 Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul. 18 Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. 19 Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes.»  (Une seule Nouvelle Alliance pour tous les hommes, sans exception.»

Retenez bien ceci!
1 - Être persécuté et mourir pour une cause quelconque ne confère aucun «vêtement blanc» selon Dieu
2 - Être persécuté et mourir pour sa nationalité ne confère aucun «vêtement blanc» selon Dieu
3 - Être persécuté et mourir pour sa religion ne confère aucun «vêtement blanc» selon Dieu
4 - Être persécuté et verser son propre sang ne confère aucun «vêtement blanc» selon Dieu
5 - Être né dans une famille juive ou pratiquant le judaïsme ne confère aucun «vêtement blanc» selon Dieu
6 - Dieu ne change pas ses règles et ses lois. Il n'y a qu'une seule Nouvelle Alliance, et elle est en Jésus-Christ
7 - La robe blanche lavée dans le sang de l'agneau, le vêtement blanc de Dieu, n'est accordé qu'aux vainqueurs

La robe blanche ne s'acquiert qu'à travers la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ
Cliquez pour agrandir
Les juifs ethniques ne furent jamais marqués dans leur front,
du sceau de Dieu et ne furent jamais des serviteurs de notre Dieu.
Référence Apocalypse 7:3

William Branham a apporté «du feu étranger» et l'a partagé à l'Église. Cela ne lui sera jamais pardonné!
 «Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l'Éternel du feu étranger, ce qu'il ne leur avait point ordonné. Alors le feu sortit de devant l'Éternel, et les consuma: ils moururent devant l'Éternel..» Lévitique 10: 1-2

 



Apocalypse 14:1 « Je regardai, et voici, l'agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. »

Ce passage a été interprété de bien des façons, notamment par les enseignants du dispensationalisme, et qui attribuent ce passage à 144,000 juifs ethniques au sens littéral. Mais de quelle montagne s'agit-il? Voyons le passage d'Hébreux 12:22-23. Notez bien qu'il s'agit de la même montagne, portant le même nom. Il n'y a pas de confusion là-dessus.

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

La montagne de Sion n'est pas une montagne terrestre au sens littéral. Donc, lorsque William Branham a interprété la montagne de Sion comme étant le mont Sinaï, actuellement localisé en Égypte, il était 100% dans l'erreur. C'est dans cette montagne qui est une métaphore spirituelle, qu'est ancrée la Jérusalem céleste, la Cité de Dieu faite d'or pur, (Apo. 21:18) et où sont campés «les esprits des justes» restaurés à la perfection de Dieu. Cette montagne est purement spirituelle. C'est une dimension dont l'analogie en fait un sommet culminant en Esprit. C'est exactement là que l'esprit humain, celui de l'accusateur, a prétendu être, afin de régner sur le peuple saint. C'est là qu'il «s'est assis» sur le trône de Dieu et s'est pris pour Dieu. Mais maintenant, il en est précipité, jeté en bas, démasqué et déchu.

Ezéchiel 28:12 « Fils de l'homme, Prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. (...) Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes. 17 Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, »

Luc 10:18 « Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.»

Le «chérubin protecteur» dont parle Ézéchiel au chapitre 28, est cet esprit universel «accusateur» que Dieu avait donné à la première création, avant Adam. Rappelez-vous qu'il est écrit, qu'avant que «l'iniquité» soit trouvé en lui, cet «esprit» était en Éden, signifiant «la présence de Dieu» ou encore il était «sur la montagne de Dieu». Lorsque l'iniquité fut trouvée en lui, il fut prophétisé qu'il serait «précipité» de la montagne de Dieu. Or Dieu, n'a qu'une montagne, et Paul l'appelle «Sion», «la Cité du Dieu vivant», «la Jérusalem céleste», là où sont rassemblés les «justes restaurés parfaits», comme leur Père céleste est parfait. Matthieu 5:48 ,

Jésus avait parlé brièvement de ce «chérubin» accusateur, lorsqu'il s'est adressé à l'apôtre Pierre, en l'appelant «Satan», Matthieu 16:23 , Marc 8:33 , nom qui signifie «accusateur/adversaire», et en ajoutant que Pierre était «inspiré» par l'esprit «de tous les hommes», bref «de toute la race humaine». C'est toujours de ce même esprit accusateur dont il est parlé en Apocalypse 12:10 . Dans une étude disponible sur ce site internet, je vous rappelle qu'à l'origine (avant la fondation du monde) il y avait 3 chérubins, et depuis un des 3 est tombé, emportant dans sa perte le tiers des anges avec lui. Apocalypse 12:24. Les 2 autres étaient représentés sur l'arche de l'alliance que Moïse avait fait construire. Un des deux chérubins est celui qui a le droit d'ainesse divin et est l'héritier du trône de Dieu, son Père et possède les 144,000 qui sont les vainqueurs d'Apocalypse 14:1. Ce nombre est compté (144,000) et ne peut être identifié comme étant l'autre groupe que personne ne peut compter» et qui se tient devant le trône, l'agneau et les 144,000. Ainsi, l'autre chérubin est celui qui «oint» la foule que personne ne peut compter, et qui se tient «devant le trône» sur la montagne de Dieu.
Apocalypse 7:9 Ce thème fait l'objet d'une étude séparée.

La montagne embrasée par le feu est la montagne de Sion
Lorsque Paul écrivit la description de la montagne spirituelle de Sion, il fit référence à la montagne de l'Éternel sur laquelle Moïse était monté pour aller à la rencontre de l'Éternel. Paul affirme que ce n'est pas cette montagne littérale terrestre dont les élus se sont approchés, mais d'une autre sorte de montagne embrasée par un autre sorte de «feu», le feu divin, celui qui éprouve l'or de Dieu. Apocalypse 3:18

Hébreux 12:18 « Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de la nuée, ni des ténèbres, ni de la tempête, ...»

Et l'apôtre Paul de continuer en déclarant :

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

Maintenant, cette «montagne» embrasée par le feu de la perfection qui appelle les vainqueurs, est jetée dans la mer, cette mer qui représente l'esprit.

Apocalypse 8:8 « Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer ; et le tiers de la mer devint du sang ...»

L'épopée de Moïse était une figure prophétique montrant que Moïse fut un authentique vainqueur, comme l'affirme le passage d'Apocalypse 15:3 qui déclare que les vrais vainqueurs chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu et le cantique de l'agneau. Et qui vainquit pour Moïse? Qui se disputait la pensée de Moïse avec le diable et remporta la victoire? Son nom est le même que celui qui vient avec ses anges combattre pour les saints, dans Apocalypse 12;7

Souvenez-vous de cette étoile, nommée absinthe, qui avait pollué les sources d'eau et les fleuves, qui étaient des métaphores des élus appelés par le message de l'évangile apostolique. Maintenant, les eaux qui abreuvent les élus vont redevenir saines ... mais un tiers périra...

Ezéchiel 47:8 « Il me dit: Cette eau coulera vers le district oriental, descendra dans la plaine, et entrera dans la mer ; lorsqu'elle se sera jetée dans la mer, les eaux de la mer deviendront saines. »

 







William Branham a emprunté beaucoup de ses enseignements du «Dispensationalisme». Tout au long de son «ministère de guérison divine», William Branham a utilisé sa Bible de référence Scofield qui était une Bible d'étude annotée, et l’on sait aujourd’hui que son auteur (Cyrus Scofield) a contribué au 20e siècle à établir fermement l'interprétation futuriste (Dispensationalisme) dans les écoles Bibliques protestantes des États-Unis. Bien que Cyrus Scofield fut un théologien trinitaire, William Branham a continué d’utiliser les annotations et les commentaires de sa propre Bible de référence Scofield.

Maintenant, voici quelque chose de très intéressant. Il existe un lien important entre les annotations de sa Bible de référence Scofield et des autres annotations disponibles à son époque et une grande partie de la compréhension de William Branham concernant son enseignement. Ceux qui ont de la sagesse comprendront.

Les notes de Scofield enseignent le dispensationalisme, une théologie qui a été conçue en partie au début du XIXe siècle par l'anglo-irlandais John Nelson Darby (Bible Darby).

Note : Lorsque William Branham affirma avoir été visité par un ange le soir du 7 mai 1947, les doctrines des 7 âges de l’Église étaient largement répandues et enseignées parmi les organisations religieuses de son époque. Ainsi William Branham «commença» à enseigner en 1947, après la visite d'un ange, qui lui aurait fait cette promesse : « Si tu amène les gens à te croire rien ne résistera à tes prières, pas même le cancer.» À noter qu’en aucune circonstance, il reçut le ministère de prophétiser ou d’expliquer les prophéties bibliques. C'est vraiment là que tout va s'écrouler.

Est-ce que Cyrus Scofield pouvait «voir ou comprendre» le Royaume de Dieu? Évidemment non. Donc, Scofield (un théologien trinitaire) s’est aussi inspiré des enseignements des dispensations de Darby, et a élaboré sept divisions (ou dispensations), qui sont des périodes de temps dans la Bible. Bien que ces périodes de temps existent, et que beaucoup dans les mouvements sionistes les ont copiés, elles ne sont que des interprétations bibliques de l’esprit humain non-régénéré.

Les sept dispensations de Scofield comprennent:

  1. L’Innocence – De la création jusqu’à la chute. (Genèse 2: 16-17.)

  2. La Conscience - À partir de la chute jusqu’au Déluge

  3. Le Gouvernement humain - Du déluge jusqu’à Abraham

  4. La Promesse – D’Abraham jusqu’à l’instauration de la Loi au Sinaï.

  5. La Loi – Du Sinaï à la Croix de Christ.

  6. La Grâce - À partir de la mort de Jésus jusqu’aux jugements dans l’Apocalypse.

  7. Le Royaume – La dernière période dans l’ordre des âges commandés - Le temps que Christ rétablira le royaume de David et régnera mille ans.



Ces trois hommes sont des théologiens. Les trois sont Trinitaires et enseignent le le Dispensationalisme et la théorie de la révélation progressive. Les trois ont interprété les Écritures et les prophéties du livre de l'Apocalypse et par leurs publications, ont grandement influencé les chrétiens du monde entier.

Les trois partagent la théologie dispensationaliste
Le le Dispensationalisme est une doctrine évangélique et un mode de lecture de la Bible, fondé sur une approche théologique consistant en une interprétation biblique de l’histoire et en une révélation progressive de la façon particulière dont Dieu administre souverainement Son règne sur le monde pour atteindre progressivement Son objectif. En tant que système doctrinal, il est exposé dans les écrits de Jean Nelson Darby et développé dans le mouvement évangélique et conservateur des Assemblées de Frères et popularisé par les commentaires bibliques de Cyrus Scofield. Le le Dispensationalisme propose une interprétation du livre de l'Apocalypse non plus comme un compte d'événements passés (le prétérisme), mais comme des prédictions de l'avenir. En effet, sur bien des aspects, il propose une interprétation des textes compatible avec la plupart des doctrines chrétiennes. Cyrus Ingerson Scofield s'inspira de la Bible Darby pour parvenir à la Bible annotée (par lui-même), qui est aujourd'hui la Bible commentée de référence aux États-Unis. Par ailleurs, plus récemment, c'est Charles Caldwell Ryrie qui a considérablement vulgarisé cette doctrine dans les pays anglo-saxons.

Les trois partagent la théologie pré-millénariste
Plus proches de la lecture littérale, les prémillénaristes conçoivent le retour de Jésus-Christ avant le millénium. Les Chrétiens Évangéliques associent le millénaire et l'Enlèvement de l'Église selon trois courants doctrinaux majeurs: pré-tribulationisme, mid-tribulationisme et post-tribulationisme (chacun dépendant du moment où l'Église sera enlevée, soit avant, au milieu ou à la fin des tribulations telles que décrites dans l'Apocalypse de Jean). Selon le courant le plus répandu, le pré-tribulationisme, dans un premier temps, l'Église sera enlevée (1 Thessaloniciens 4.16-18) et ainsi préservée des jugements qui frapperont le monde (Apoc 3.10) pendant 7 ans, puis sera unie au Messie (Apoc 19.7-8) avant que celui-ci ne vienne effectuer le millénium (Apoc 20.1-6), c'est-à-dire un règne de paix de 1 000 ans sur la terre. Après quoi viendra le Jugement dernier (Apoc 20.11-15), la fin du monde et l'entrée dans un monde nouveau (Apoc 21.1). C'est la conception des dispensationalistes (Cyrus Ingerson Darby, Charles Caldwell Ryrie...) en vigueur dans la plupart des églises évangéliques: Assemblées de Frères, églises baptistes et pentecôtistes.

Clarence Larkin
Clarence Larkin (1850-1924) était un pasteur chrétien évangélique baptiste américain, enseignant de la Bible, et écrivain. Ses livres et ses cartes ont exercé un grand impact sur la culture évangélique conservatrice. Ses recherches su les Écritures bibliques, et la lecture de quelques livres qui tombaient entre ses mains, l'ont conduit à adopter bon nombre des principes de la théologie pré-millénariste qui était populaire dans les milieux protestants conservateurs entre 1865 et 1901, lorsque William M. Branham fut ordonné pasteur Baptiste.

Dans le livre
"Pourquoi je suis un Baptiste" de Clarence Larkin, on retrouve au chapitre 2, "HISTOIRE DES BAPTISTES" le texte suivant:

«(...)... Depuis l'origine des baptistes, des âges longs et mouvementés se sont écoulés. Certains d'entre eux étaient des âges d'ignorance et d'obscurité.(...) ... Leur existence et leur continuité peuvent être retracées à travers les âges par «les taches du sang de leur martyr et la lumière des feux de leurs martyrs». - Clarence Larkin



William Branham n'a jamais interprété correctement qui étaient les 144,000 dans le livre de l’Apocalypse. Comme la majorité de ses enseignements et de ses interprétations sur les prophéties, il a été démontré qu'il a également échoué à interpréter correctement le mystère de l'iniquité, la semence du serpent, et pratiquement tout l'Apocalypse. Bien qu'il semblait être proche de la vérité lorsqu’il a voulu expliquer le mystère de l'Unité de Dieu, il n’a jamais clarifié le vrai mystère de Jésus qui était oint de l'Esprit Saint. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il a seulement «emprunté» ce qui avait déjà et publié et enseigné avant lui.

Malheureusement, William Branham copié beaucoup de ces enseignements et les a fusionnés avec les siens. Je suis allé sur le site Internet «Word of the Hour» ou «La Parole de l'heure» qui héberge actuellement plus de 1,119 sermons de William Branham en anglais. En utilisant leur outil de recherche avec l'expression exacte «Scofield Bible», j’ai trouvé pas moins de 18 résultats. Ici, je veux vous faire la démonstration que William Branham ne pouvait pas prêcher quoi que ce soit, sauf si il avait d'abord vérifié avec ses annotations dans sa Bible Scofield ou venant d'autres sources ... Et pourquoi se fiait-il aux annotations de tous ces théologiens?

Voici quelques citations prises dans les sermons de William Branham de 1954 à 1965:

1954: Le péché Impardonnable [54-1024] [Passages E-120-E122] en anglais Page 42.
(Ici William Branham s’inspire des notes de Scofield concernant une version déjà enseignée de la semence du serpent) Citation:. «Regardez ici maintenant. Le premier péché... Il y a un endroit que je voulais vous montrer, le premier endroit de cette Bible Scofield, sa note de bas de page, ici... je crois qu'il a trouvé dans Romains au 3ème chapitre, (Scofield) Il dit ici, comme il a interprété à travers Webster. ., bien sûr, dans les notes Il a dit…»

Le sceau de Dieu [54-0514] [P 27-28] en anglais Page 11, (Encore une mention des annotations concernant les sept âges de l'Eglise) Citation: 27. « Bon, je ne cherche vraiment pas à prêcher avec deux Bibles, une seule suffit. Mais j'ai amené l'une d'elles ici dans un but, pour ses petites notes au bas de la page et tout, des références, au cas où quelqu'un poserait une question. Et alors, demain soir, le Seigneur voulant, après la prédication… (28). La première soirée, c'était les Sept âges de l'Eglise, on a vu où nous en étions, où nous sommes, côté position, en ce jour où nous vivons. »

1960- La Reine de Séba P: 16 [60-0110] (Ce sermon n’a pas été traduit en Français) Ici, c’est du pur Dispensationalisme tel qu’enseigné par Darby et Scofield. Citation: « Dans la Bible du docteur Scofield, dans sa Bible, dans ses notes, il (Scofield) prédit que ce sera le dernier jour où les nations recevront le signe du Messie, de Christ, étant le Messie, ils ne le reçoivent pas dans leur jour.. Nous avons seulement eu le jour de la théologie, de ...  Nous venons en à la réforme de Luther. Les protestants et les catholiques viennent après environ six cents ans, ou trois ans après la mort du dernier apôtre. Ils n’ont pas obtenu le signe messianique. Bien sûr, ils étaient les Romains et des Anglo-Saxons et maintenant ...»

1961- Les six buts de la visite de Gabriel à Daniel [61-0730E] [P 12-18] en anglais Page 53 (Les notes de Scofield concernant le Dispensationalisme et le rôle de la nation littérale d’Israël) Citation: 12 « … j’ai lu ce que plusieurs hommes ont — ont dit sur le sujet, ont écrit sur le sujet. J’ai lu les annotations du Dr Scofield, là, un grand érudit, mais il y a beaucoup de ses annotations sur lesquelles je ne suis pas d’accord, ça, c’est sûr, parce que je ne peux pas voir la chose comme ça. Où… Il faut-il faut que ça donne un tableau qui se tient… » (18) « Alors ce soir, je veux continuer, là, pour qu’on ne s’attarde pas trop. Et maintenant, n’oubliez pas… Maintenant, ce matin… J’ai quelques notes ici…. » (88) « En ce jour-là. Le Dr Scofield, ce qu’il donne ici dans ses notes, ou, comme titre de paragraphe, c’est: “Le reste d’Israël… Le reste d’Israël, repentant, est dirigé vers la croix…. »

1962- Monsieur, est-ce signe de la fin ? [62-1230E] [P 167-168] en anglais Page 84 (Ici les explications recueillies dans les annotations de Scofield nous dressent un portrait des enseignements globaux de William Branham, du pur Dispensationalisme) Citation: « (167) Maintenant, relevons quelques-uns de ces mystères. Si vous voulez, vous pouvez les inscrire. Premièrement, je prendrai ce que dit Scofield ici, dans Matthieu 13. Si vous voulez en inscrire certains... Si vous n'avez pas de Bible Scofield, vous voudrez peut-être lire ce que sont, d'après lui, certains des mystères…..(selon Scofield) (168) « Voici ce qu'est un mystère: Un mystère, dans l'Écriture, est une vérité qui a été préalablement cachée et qui est maintenant révélée divinement, mais à laquelle reste toujours attaché un élément surnaturel malgré la révélation. Les plus grands mystères, et les grands mystères sont: Numéro un: Le mystère du Royaume des Cieux. C'est celui dont nous sommes en train de parler maintenant. (Matthieu 13:3-15) Le deuxième mystère est le mystère de l'aveuglement d'Israël pendant cet âge. (Romains 11:25 avec le contexte) Le troisième mystère est le mystère de la translation des saints vivants à la fin de cet âge. (I Corinthiens 15, et aussi I Thessaloniciens 4:14-17) Le quatrième mystère, c'est celui de l'Église du Nouveau Testament formant un seul Corps, composé à la fois de Juifs et de Gentils. (Éphésiens 3:1-11, Romains 16:25; et aussi Éphésiens 6:19, Colossiens 4:3) Le cinquième mystère, c'est celui de l'Église en tant qu'Épouse de Christ. (Éphésiens 5:28-32) Le sixième mystère, c'est celui du Christ vivant, étant le même hier, aujourd'hui et éternellement. (Galates 2, et Hébreux 13:8, et de nombreux autres passages semblables) Le septième mystère, c'est celui de Dieu, soit de Christ, en tant que plénitude incarnée de la divinité, en Qui toute la sagesse divine et la divinité sont restaurées à l'homme. Le neuvième mystère est le mystère de l'iniquité mentionné dans II Thessaloniciens, etc. Le dixième mystère, c'est celui des Sept Étoiles d'Apocalypse 1. (Nous en avons déjà traité. Les Sept Étoiles étaient les Sept Églises. Les Sept Messagers, etc.) Et le onzième mystère, c'est mystère Babylone, la prostituée d'Apocalypse 17:5-7.» (Note : Ces enseignements viennent des annotations de sa Bible Scofield, un théologien trinitaire. Sauf que dans l'énumération des soi-disant mystères, il n'a pas mentionné le huitième )

1962- L’étape actuelle de mon ministère (36) [62-0908] en anglais Page 25 Citation: 36 « Si certains de vous lisent une Bible Scofield, vous trouverez une annotation à ce sujet. Voyez? Regardez l’annotation que vous avez là, la “2e”, une annotation, voyez-vous, et vous remarquerez là : “La confrontation avec le – le message cité, en Isaïe 61.1 et 2, montre avec quel...” Alors que l’Écriture, ici : prêcher, Jésus devait prêcher l’année de grâce du Seigneur; et le verset suivant présente Sa Venue et le jugement. Voyez? Et vous voyez qu’Il s’est arrêté précisément là. »

1965- La Puissance de Dieu pour la transformation Passage 59 [65-0911] en anglais Page 42 (à propos de la semence du serpent et des âges de l’Église) Citation: 59 « La civilisation commença... Le docteur Scofield dit, ici dans ma Bible Scofield: "La première civilisation". Remarquez, il engendra alors des fils, et ceux-ci firent des orgues et des instruments de musique. Le suivant engendra aussi des fils et il se mit à fabriquer d'autres choses, des merveilles, à bâtir des villes, et - et à fabriquer des instruments d'airain et toutes sortes de choses. Vous voyez, c'est ce qu'il a fait, cela devint la première civilisation, appelée Cananéenne. Il a fait la même chose tout au long des âges…. »

1965- Un Paradoxe - Passage: 29 à 31 [65-0117] en anglais, Page 13 Citation: 29 «Tout récemment, on m'a offert une nouvelle Bible. (30)  Et chose étrange... je ne suis pas superstitieux; et j'espère que vous ne penserez pas que je suis superstitieux. Quand cette Bible m'a été offerte, Elle avait un petit... deux petits signets, deux petits rubans. C'est une Bible comme celle que j'avais. Frère Kidson m'en a offerte une, c'était une Bible Scofield. 31 Eh bien, ce n'est pas parce que j'accepte les commentaires de M. Scofield... Eh bien, peut-être que certains d'entre vous les acceptent, d'autres pas, mais je voudrais juste vous faire savoir que je n'utilise pas la Bible Scofield parce que je crois cela. C'est parce qu'il l'a subdivisée en paragraphes, et que ç'a été l'une de mes premières Bibles, et j'ai juste appris à lire cela comme ça. Et je garde toujours la même Bible. En fait, je… si j'avais la Bible Thompson Chain, ce serait de loin mieux. Je pourrais beaucoup plus facilement retrouver mon texte avec les références, dans une Bible Thompson Chain.

Si vous regardez attentivement, vous verrez que William Branham s’est servi des œuvres de Clarence Larkin pour enseigner sa "compréhension" des 7 âges de l'Église», et il a ajouté à la théologie dispensationaliste de Larkin les 7 «messagers» qu'il prétendait être attribués à chaque «âge». Cette idée de séparation des Églises en «âges» a été créée par John Darby dans les années 1800, en prenant les prophéties que l’apôtre Jean a écrit aux 7 églises qui portent des noms d’Églises de l’ancienne Asie mineure.

Et comme William Branham s’est servi des enseignements de Scofield, il faut aussi savoir que les doctrines de Scofield n’étaient pas non plus nouvelles. Scofield a puisé une grande partie de son contenu de John Darby, fondateur d'une secte appelée «Brethrenism.» (Assemblées des Frères ou Plymouth Brethren)

Darby est considéré comme le «Père de Dispensationalisme», et semble avoir influencé de nombreuses églises de culte à bien des égards. Afin d'éliminer l'Église catholique de toute considération qu’elle pourrait pu être le pouvoir de l’antéchrist, Ribera a proposé que les premiers chapitres de l'Apocalypse soient appliqués à la Rome antique païenne, et le reste, se limiterait à une période encore à venir de 3 1/2 années littérales, immédiatement avant à la seconde venue. Pendant ce temps, l'Église catholique romaine serait tombée dans l'apostasie. Puis, il a proposé, que l'Antéchrist, serait un seul individu qui:

  • Persécutera et blasphèmera les saints de Dieu. »

  • Reconstruira le Temple à Jérusalem. »

  • Abolira la religion chrétienne. »

  • Refusera Jésus-Christ. »
    Sera reçu par les Juifs dans le sens littéral. »

  • Fera semblant d'être Dieu. »

  • Tuera les deux témoins de Dieu. »

  • Conquerra le monde.


Cliquez pour agrandir
Le principe des vases communicants du «message»



Les principales publications de Clarence Larkin étaient «Dispensational Truth» (Le plan et le dessein de Dieu dans les âges) «Rightly Dividing the Word» (Dispense correctement la parole), «The Book of Daniel» (Le livre de Daniel), «Spirit World» (Esprit du monde), «Second Coming of Christ» (Seconde venue du Christ), et «A Medicine Chest for Christian Practitioners», un manuel de formation pour les pasteurs et sur l'évangélisation. Comme les travaux de Clarence Larkin étaient contemporains de la formation des pasteurs baptistes au début du ministère de William Branham, ce dernier a été influencé par tous les travaux de Larkin. Si vous observez la nature des thèmes développés dans les travaux de Larkin, vous retrouverez certainement bon nombre de ces mêmes thèmes dans les prédications de William Branham.

Les livres de Clarence Larkin (comme «Dispensational Truth», publié en 1918), offraient des tableaux détaillés et des explications très précises concernant la triple nature de l'homme. Voici seulement un exemple, de la formation théologique que William Branham a reçue des travaux de Clarence Larkin. Prenons un extrait de l'ouvrage de Larkin sur la «triple nature de l'homme»

Clarence Larkin était non seulement ouvertement dispensationaliste mais a contribué personnellement à ancrer la notion d'une alliance séparée pour l'Église et une pour les juifs. Clarence Larkin a élaboré et dessiné un très grand nombre de tableaux, lesquels sont toujours disponibles et utilisés en tant que référence sur l'évolution des dispensations bibliques. Un index complet de ses 90 tableaux explicatifs est d'ailleurs accessible sur Internet à l'adresse https://www.blueletterbible.org/study/larkin/dt/charts.cfm, parmi lesquels se retrouvent des illustrations expliquant les différentes phases et dispensations des prophéties bibliques. Pour agrandir les tableaux, il suffit de cliquer sur l'image. Voici 18 liens Internet vers différents tableaux datant de 1918 qui ont véritablement inspiré William Branham

The signs of the times (Les signes des temps)
The eleven mysteries (les 11 mystères)
The covenants (Les différentes alliances)
Book of Daniel (Le livre de Daniel)
Daniel And Revelation compared (Comparaison entre les prophéties de Daniel et l'Apocalypse)
Daniel's Seventieth Week (La soixante-dixième de Daniel)
PropheticalChronology (La chronologie des prophéties)
Daniel's Seventy Weeks (Les 70 semaines de Daniel)
Messages to the 7 Churches (Les messages aux 7 Églises - 4 tableaux)
The 7 Churches (Les 7 Églises)
Antichrist and Times of the Gentiles (L'antichrist et le temps des gentils)
The Church (L'Église)
The Gentile Nations (Les nations des Gentils)
The Two Comings (Les deux venues de Christ)
The Tribulation (La tribulation)
The Jews (Les juifs)
The Spirit World (Le monde spirituel)
Threefold Nature of Man (La triple nature de l'homme)


EARNESTLY CONTENDING FOR THE FAITH: CLARENCE LARKIN: THE SPIRIT WORLD: PART 2: CHAPTERS 6-11

THE THREEFOLD NATURE OF MAN

«The outer circle stands for the «Body» of man, the middle for the «Soul», and the inner for the «Spirit», or what Paul calls the «CARNAL» (1Co 3:1-3); the «NATURAL» (1Co 2:14); and the «SPIRITUAL» (1Co 3:1), parts of man.

In the outer circle the «Body» is shown as touching the Material World through the five senses of «Sight», «Smell», «Hearing», «Taste» and «Touch». The Gates to the "Soul" are «Imagination», «Conscience», «Memory», «Reason» and the «Affections».

Apocalypse Chap. 4 Pt3 Throne Mercy P:96 [61-0108]
(96) Here's the gate on this side that goes into the body: one, two, three, four, five. Now, you got that drawed? Now, the first gate over here is, see, smell, hear, and taste, and touch or feel (either one it wants to be, doesn't matter). Now, that's the senses in the body. Is that right? How many knows that? Six senses control the body. Now, we got a soul after you get through this. The senses is outside; that's the outer system. Now, in here there's one, two, three, four, five, five attributes in the soul. Now, you want to write them down? The first one is imagination, imagination. The second one is conscience. And the third one is memory. And the fourth one is reason. And the fifth one is affection. Now, did you get them all? If you don't, then let me know now. You got them all down? See, taste, feel, smell, and hear: the body, that's the open to the body. The soul is imagination, conscience, memory, reason, and affection, is the senses or the attributes, or like the senses of the soul. 

Note: Le livre de Clarence Larkin disponible en format .pdf en suivant ce lien: Dispensational Truth
Les livres de Clarence Larkin sont facilement disponibles sur des sites comme
www.clarencelarkincharts.comwww.preservedwords.com/charts.htm www.larkinestate.com , et beaucoup d'autres site internet.

LARKIN 1918 - Chapitre 22. The Seven Churches
Seven Church Periods clearly defined in Church History.

Traduction française
«... Le but était d'établir un «Ordre de Saints Hommes», et de les placer (en authorité) sur les laïcs, qui étaient étrangers au plan du salut du Nouveau Testament, et de ne pas les appeler pasteurs, mais Clergé, Evêques, Archevêques, Cardinaux, Papes. Nous avons là l'origine du dogme de la «Succession apostolique» et la séparation du clergé du laïcat, une chose que Dieu «déteste». L'Église d'Éphèse n'a pas été trompée, mais elle les a reconnus comme de faux apôtres et des menteurs.

Original en Anglais
«...The object was to establish a 'Holy Order of Men," and place them over the laity, which was foreign to the New Testament plan, and call them not pastors, but
Clergy, Bishops, Archbishops, Cardinals, Popes. Here we have the origin of the dogma of «Apostolic Succession,» and the separation of the Clergy from the Laity, a thing that God "hates." The Church at Ephesus was not deceived, but recognized them as false apostles and liars.»

Commentaire:
Presque tous les mots utilisés par Larkin se sont retrouvés dans le sermon sur l'Âge de l'Église d'Éphèse en 1960

BRANHAM 1960 - 60-1205 - l'Âge de l'Église d'Éphèse

(225) «Enlever le Saint-Esprit en tant que conducteur, et leur donner un groupe d’hommes saints pour les placer au-dessus des laïcs… Ne les appelant pas “pasteurs, bergers” (nous sommes censés être appelés pasteurs; le mot pasteur signifie berger), mais “père, cardinal, archevêque, surintendant”. Les justes haïssaient cela! Et Dieu leur donna Son approbation en disant: “Je hais cela, Moi aussi!”. Parce que c’est Lui qui est le surintendant, l’archevêque, le pape. Il œuvre avec chaque individu; non pas avec une organisation, mais avec les personnes.  (227) Nous avons ici le début du dogme Catholique, de la succession apostolique. Combien savent cela? Apostolique! Les Catholiques disent: «Aujourd’hui, le pape est le successeur de Pierre, c’est la succession apostolique». Cela n’existe pas (...) ! (229) La succession apostolique, un pape après l’autre; et il fallait être de la lignée des papes pour pouvoir être pape. Oh, c’est absurde! Non pas le laïc, le juste et le saint… (...) (231) La véritable Église d’Éphèse n’a pas été séduite par ces discours intellectuels et brillants. Ils détestaient cela. Ils n’ont pas été séduits, ils savaient; la véritable Église n’a pas été séduite. (232) (...) Où voyez-vous toutes ces absurdités? Qu’est-ce que c’est? Cela vient d’une prêtrise, d’un clergé  (...) et Dieu a dit: “Je les hais!”. (...) (233) Une fausse révélation, en désaccord avec la Parole; ils sont appelés: “menteurs, faux apôtres, faux prophètes”. (...)




William Branham savait que Clarence Larkin était un prédicateur/théologien Baptiste, parce que lui-même fréquenta les églises Baptiste et que les travaux de Larkin étaient très répandus dans le milieu baptiste-évangélique. Dans son ouvrage publié en 1918, intitulé «Dispensational Truth» au chapitre 22, «Les sept Églises», Clarence Larkin avait choisit de sa propre initiative des dates pour le début et la fin de chaque âge. Non seulement William Branham savait que la théologie de Larkin n'était pas «inspirée» mais il savait également que Clarence Larkin défendait le concept de la «sainte Trinité» et dans une prédication du 8 janvier 1961, il déclara (indirectement) que tous ceux qui avaient comme fondement théologique «la sainte Trinité» pour adorer Dieu, était «inspirés par le diable» Citation:« Le trinitarisme est du diable!»

La position «théologique» de William Branham, relative aux théologiens de son époque, ne faisait aucun doute. Et pourtant, il s'est «inspiré» de leurs travaux fondés sur le dispensationalisme pour enseigner, sachant parfaitement à qui il avait affaire. Puisque tout l'enseignement de «l'Exposé des 7 Âges de l'Église» repose essentiellement sur les dates délibérément choisies par Clarence Larkin, ce qui a amené William Branham à choisir des personnages en fonction de ces dates, afin de les aligner avec les «époques» de Larkin, c'est à se demander si Clarence Larkin est le «maître» ou «enseignant» de William Branham!

Prenez le temps de survoler les liens ci-dessous avec votre curseur, simplement en le plaçant sur chaque lien souligné en bleu.

[65-1206] [63-0728] , [63-0412E] , [64-1221] , [65-0425]


Cliquez pour agrandir
Vous en redemanderez!

Pour dispensationalistes chrétiens, les 144,000 d’Israël ne peuvent pas être l'Israël spirituelle. C’est d’ailleurs ce que William Branham a enseigné tout au loin de son ministère de guérison.

Du pur Dispensationalisme.
Les dispensationalistes classiques - John Darby, C. I Scofield, Lewis S. Chafer et Charles C. Ryrie - insistent tous pour dire «qu’Israël» dans l'Ancien Testament signifie toujours l'Israël physique ou ethnique, comme les descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Et que l'Église catholique n'a pas remplacé l’Israël ethnique. Ils s’entendent pour dire que l’Israël ethnique renaît en Jésus-Christ. Il a été transformé plutôt que remplacé. La théorie de l'enlèvement et quelques-unes des idées qui sont incluses dans le Dispensationalisme remontent aux années 1830. Mais il existe des preuves que plus tard les membres du mouvement sioniste ont contribué à répandre le Dispensationalisme, en particulier aux États-Unis. Certes le Dispensationalisme est devenu la théologie la plus populaire dans les églises évangéliques américaines a ces enseignements ont encouragé les chrétiens à donner de l'argent à la cause de la nation d'Israël pour soutenir les efforts déployés par le gouvernement américain afin de protéger Israël militairement et par des moyens économiques et politiques.

Scofield qui avait adopté la promotion du Dispensationalisme l’a inculqué à Lewis Sperry Chafer qui a fondé le Séminaire Théologique de Dallas.

Le Message de William Branham est mort et sera bientôt complètement détruit - J’affirme en toute connaissance de cause, dans la Présence du Seigneur, que William Branham a emprunté presque tout ce qu'il a enseigné, en partant des sept âges de l’Église, des 144,000 Juifs de la nation littérale d’Israël jusqu’à la semence du serpent. Il a suivi les tendances contemporaines en matière de théologie et d'études religieuses, qui, selon sa propre opinion étaient les meilleures parmi toutes. Toutes ses interprétations du livre de l’Apocalypse ont été fondées sur le Dispensationalisme, englobant les 7 anges des 7 Églises, les 7 âges, les 7 trompettes, les 7 sceaux, les 7 plaies et les 144,.000 juifs littéraux sur la montagne de Sion. Quelle confusion ! Pas étonnant que les prophéties déclarent que le peuple saint a été vaincu ! Voyez-vous ? Le diable, c’est l’esprit humain, l’esprit qui se prend pour le Saint-Esprit. Maintenant, laissez-moi vous montrer comment William Branham a mal interprété l’Épouse et l’a confondue avec des Juifs littéraux….Ce sera la prochaine publication.



Citation: Soixante-dix semaines de Daniel [61-0806]
«(51) Et je suis très reconnaissant à M. Smith, de l’église adventiste, pour son point de vue. Je suis très reconnaissant au Dr Larkin, de son point de vue . Je suis reconnaissant à tous ces gens très érudits, pour leurs points de vue sur le sujet. Et de les lire, ça m’éclaire beaucoup, je trouve des choses qui ont l’air justes. Mais, pour exploiter le point de vue que je—j’ai pensé que j’aimerais exposer, j’ai fait une recherche sur le “temps”, dans l’encyclopédie, pour savoir ce que c’est que le “temps”.»  - William Branham.

Citation:
  Fête des trompettes P: 16 [64-0719M]
«(40) J’avais mon idée à moi, comme tous les prédicateurs, pour avoir lu, peut-être, ce que d’autres hommes en avaient dit, et je faisais de mon mieux pour croire la même chose qu’eux, les choses qu’ils avaient formulées, leur conclusion. J’avais lu le livre de M. Smith, Uriah Smith, qui est le docteur chez les adventistes, et j’avais lu ses–ses pensées sur le sujet. J’avais lu, oh, tant de gens, les commentaires qu’ils avaient émis là-dessus. (...)  » - William Branham

Citation: Les instructions de Gabriel à Daniel [61-0730M]
«
(33) Et alors, je— j’ai lu le livre du Dr Larkin , le livre du Dr Smith, les notes du Dr Scofield, les commentaires émis par différents hommes un peu partout, et, en prenant tout cela, je n’arrive quand même pas à faire concorder la chose. Voyez? Alors, cette semaine, j’ai l’intention de, je suis allé au Kentucky à la bibliothèque, pour me documenter sur l’astronomie ancienne, les calendriers et la chronologie, et j’ai ramassé autant de livres anciens que j’ai pu, dans les bibliothèques et tout, et je fais mon humble part, en faisant solennellement confiance à Jésus-Christ qu’Il me le révèle.  En effet, si je veux savoir ces choses, ce n’est pas pour dire: “Moi, je sais ceci, et moi, je sais cela.” Il connaît mon cœur. Il m’écoute en ce moment. Mais, si je veux savoir, c’est dans le but d’éclairer Son peuple; c’est pourquoi je crois qu’Il va me donner de savoir. Je ne sais pas encore, mais je compte sur Lui pour dimanche prochain, parce que ce sera là la partie capitale, dimanche prochain: de connaître et de placer ces soixante-dix semaines. - William Branham.

L'enseignement des Sept Âges de l'Église semble remonter aussi loin qu'au début du 18ième siècle, propagé  par une mystique nommée Jane Ward Leade (1623-1704), qui créa un groupe religieux qui s'appelait «The Philadelphia Society». Les enseignements de Leade sur les "dispensations des âges" devinrent plus largement connus par ses membres, et furent finalement diffusés par le théologien Cyrus Scofield et sa Bible d'étude Scofield. Fait intéressant, les prophéties de cette voyante ont été trouvées parmi les affaires de Charles Price, un pasteur de Los Angeles dont l'église était fréquentée par William Branham.


Cliquez pour agrandir
Le principe des vases communicants du «message»




Citation prise dans le sermon «Événements modernes rendus clairs par la prophétie» [65-1206] 
« (p. 68) Dans Hébreux 1.1 : Dieu, autrefois, a écrit la Bible par le moyen qu’Il avait Lui-même choisi. Il ne L’a jamais écrite par des théologiens, Clarence Larkin, et Il ne L’interprète pas non plus par des théologiens. Clarence Larkin. Jamais il n’y a eu un temps où–où les théologiens Clarence Larkin aient a eu une interprétation de la Parole de Dieu.»

Citations prises dans le sermon "Christ est le mystère de Dieu révélé  [63-0728] 
« (p 296) Ainsi donc, il n’y a pas d’écoles, pas de théologiens Clarence Larkin, ni d’enseignants de la Bible dans n’importe quelle école qui connaissent quelque chose à ce sujet. Ils ne peuvent Clarence Larkin ne peut rien connaître à ce sujet. Il leur lui est impossible de connaître quoi que ce soit à ce sujet. Dieu a caché aux véritables docteurs élus et à tous les autres le sens pour pouvoir reconnaître cela.» «(p. 301) Aveugles, conducteurs d’aveugles!» Remarquez, Dieu seul tient cette clé. Aucun théologien Clarence Larkin ne peut vous le dire, ce n’est pas connu. Cela leur lui est caché. Ils n’en savent rien. Il n'en sait rien» «(p.327) Mais le théologien Clarence Larkin dira : «Attendez, maintenant, juste une minute. Je vais voir si Untel, si le pasteur Moody a dit, ou...»

Citation prise dans le sermon «Dieu se cachant Lui-même dans la simplicité» [63-0412E]
«(p.179) Mais les théologiens Clarence Larkin s’étaient s'était représenté tout cela à leur sa manière, et ils L’ont L'a manqué à des centaines de kilomètres.»

Citations prises dans le sermon «Pourquoi il fallait que ça soit les bergers» [64-1221]
«(p.21) Maintenant, souvenez-vous, le Messie était déjà dans la ville, né dans la ville, dans une étable; juste à côté de grandes cathédrales où le souverain sacrificateur... et les grands sacrificateurs, les théologiens, Clarence Larkin, les sages, les gens instruits, eux tous étaient là attendant le Messie." (p. 112) Eh bien, la Parole de Dieu ne vient pas à un théologien; Clarence Larkin; il n’y a pas... C’est lui qui L’embrouille. Dire que... n’existe pas... Vous dites: « Eh bien, ce gars est un théologien. Clarence Larkin» Cela ne fait que l’éloigner davantage de la Parole, plus que toute autre chose que je connaisse. Voyez? La Parole du Seigneur Dieu, le Dieu immuable, ne change jamais.»

«(p. 184) Et personne, à cause d’un diplôme de théologie ou d’un quelconque diplôme de docteur, n’a le droit de se tenir derrière la chaire pour proclamer le Message de Jésus-Christ avant d’avoir premièrement rencontré Dieu face à face dans la colonne de Feu. Il n’a pas le droit de se dire messager; en effet, tous les théologiens Clarence Larkin du monde ne pourraient vous en dissuader.» « (p. 226) C’est ce que le Grand Prophète-Berger a dit: «Vous devez naître de nouveau.» Il a dit à un théologien Clarence Larkin: «Tu dois naître de nouveau.»
[64-1221]

1965 - Citation prise dans le sermon «Le lieu d’adoration que Dieu a donné» [65-0425]
« (p. 109) J'ai dit:" La Parole ne vient pas à un théologien; Clarence Larkin; La théologie le fait. » La Parole vient ... Vous voyez, j'ai dit:« La théologie vient à un théologien. Clarence Larkin
.»

 



Est-ce que William Branham s'est inspiré des travaux publiés par les théologiens de son époque, pour élaborer son enseignement sur «les 7 âges de l'Église» ? La réponse est implacablement OUI. Selon les enregistrements audio et les transcriptions de ses sermons, il est parfaitement clair qu'en Juillet 1961, William M. Branham n'avait pas encore reçu aucune révélation de la part du Seigneur sur tout ce qui concernait les Sept Églises mentionnées dans le Livre de l'Apocalypse. Il affirme qu'il a passé des heures à se documenter et à lire plusieurs ouvrages de théologiens, qu'il a «essayé de demander à Dieu» de comprendre les prophéties bibliques (Il a demandé l'inspiration de Dieu) car il ne savait absolument rien. Lors de l'enregistrement du sermon du dimanche 30 juillet 1961, William M. Branham explique qu'il compte sur l'éclairage du Seigneur afin de prêcher sur le sujet des sept Églises le dimanche suivant, soit le 6 août 1961.

Vous noterez que le 30 juillet, il affirme «ne rien savoir» et que le dimanche suivant, le 6 août, il «a été éclairé». Voici les citations et références du 30 juillet et du 6 août 1961.


- Les Instructions de Gabriel à Daniel 61-0730M

(paragraphe 32) "Celle-ci a été une semaine d’étude approfondie. Hier, je ne suis presque pas sorti de mon bureau toute la journée, je cherchais à étudier. C’est quelque chose, dernièrement, beaucoup d’anciens, dans mes enseignements, je me contentais de dire : « Là, il y a les soixante-dix semaines de Daniel », mais je n’osais pas les aborder pour les expliquer. Mais cette fois-ci, par la grâce de Dieu, j’ai essayé (???) de demander à Dieu de m’accorder la grâce de pouvoir l’apporter aux gens. Et je constate qu’il y a là-dedans des choses dont je ne sais absolument rien.
(paragraphe 33) Et puis, je–j’ai lu le livre du Dr Larkin, le livre du Dr Smith, les notes du Dr Scofield, différents commentaires émis par des hommes de partout, et pourtant, je n’arrive pas à faire concorder cela pour que ça soit intelligible. Voyez ? Alors, cette semaine, j’ai l’intention de... J’ai visité la bibliothèque au Kentucky (pour me documenter) sur l’astronomie ancienne, les calendriers et la chronologie, et j’ai pris dans les bibliothèques et autres tous les anciens livres que j’ai pu et... faire mon humble part, en faisant solennellement confiance à Jésus-Christ qu’Il me le révèle. En effet, je ne cherche pas cela pour dire : « Je sais ceci, je sais cela. » Il connaît mon cœur. Il est en train de m’écouter. Mais j’en ai besoin pour pouvoir éclairer Son peuple ; je crois donc qu’Il va me l’accorder. Je ne sais pas encore, mais je compte sur Lui pour dimanche prochain, parce que ce sera la partie capitale, dimanche prochain : connaître et placer ces soixante-dix semaines.
(paragraphe 34) "Chacune a une place à part. Et quand vous faites... vous les mettez ensemble, cela ne donne rien de juste, le résultat est faux. C’est inévitable. Et, donc, peut-être que moi, je–je n’arriverais pas à les placer comme il faut, mais je vais placer ma confiance dans le Seigneur pour ça.
(paragraphe 35)  Et je me souviens de Salomon qui, une fois, a prié et a demandé au Seigneur Dieu de lui donner de la sagesse, non pas pour lui-même (non pas que ses jours soient prolongés, qu’il ait une vie plus longue, qu’il ait des richesses), mais qu’il ait de la sagesse pour savoir comment juger le peuple de Dieu. Et Dieu a exaucé cette prière et a donné à Salomon cette sagesse-là, parce que c’était pour Son peuple. Et c’est pour ça que je demande à Dieu de me faire savoir ce que ces soixante-dix semaines signifient, parce que je sais que c’est le calendrier qui s’applique à l’âge où nous vivons. Et, par conséquent, je veux savoir cela, pas pour moi-même, je suis... pas pour moi-même. Évidemment, je veux savoir cela. Ce n’est pas dans ce sens-là que je dis : « Pas pour moi-même », parce que je veux le savoir pour moi-même. Je veux le savoir, parce que je veux savoir où nous en sommes et dans quel temps nous vivons. Et puis, je sais que cela a été donné.
(paragraphe 36) Plusieurs ont fait leurs propres calculs, et ils ont fait aboutir cela bien avant, dans le passé. Je lisais que quelqu’un avait dit que tout cela s’était terminé en 1919, les soixante-dix semaines. Eh bien, ce n’était pas vrai. Après soixante-dix semaines... Après soixante-dix semaines, tout est terminé. Alors, nous–nous ne... Nous voulons connaître la Vérité, et je demande à Dieu de me donner la Vérité.

Maintenant observez bien! C'est très important! Vous avez vu que le dimanche 30 juillet 1961, William Branham avouait candidement «qu'il ne savait absolument rien» sur l'interprétation des 70 semaines de Daniel, ni sur les prophéties d'apocalypse 2 et d'ailleurs. or, le dimanche suivant, il revient «éclairé» après avoir lu les œuvres de Clarence Larkin, un théologien Baptiste! Qu'a--il appris? Il a tout récupéré l'enseignement «dispensationaliste» de Scofield et de Larkin! Larkin avait placé toute la dispensation de la grâce de Dieu aux nations (l'Église) entre la 69e semaine et de la 70e semaine de Daniel, attribuant la 69e semaine et la 70e semaine entièrement à la nation littérale d'Israël. Le tableau ci-dessous représente le concept de cet enseignement, que William Branham a repris et ensuite y a ajouté ses «personnages» pour les aligner avec «les âges de l'Église de Larkin» (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

- La Soixante-dixième semaine de Daniel (Daniel's Seventy Weeks) , paragraphe 51, [61-0806]
«Je suis très reconnaissant au Dr Larkin, de son point de vue. Je suis reconnaissant à tous ces gens très érudits, pour leurs points de vue sur le sujet. Et de les lire, ça m’éclaire beaucoup, je trouve des choses qui ont l’air justes. Mais, pour exploiter le point de vue que je—j’ai pensé que j’aimerais exposer, j’ai fait une recherche sur le “temps”, dans l’encyclopédie, pour savoir ce que c’est que le “temps”.»

 


Mais on ne donne pas d'ultimatum au Seigneur, car Il révèle à qui Il veut en son temps. Cependant, il devient évident que le Seigneur ne lui a rien donné durant la semaine, car le dimanche suivant il affirma avoir plutôt été éclairé par les érudits et les théologiens comme Clarence Larkin: «Je suis très reconnaissant au Dr Larkin, de son point de vue. Je suis reconnaissant à tous ces gens très érudits, pour leurs points de vue sur le sujet. Et de les lire, ça m’éclaire beaucoup, je trouve des choses qui ont l’air justes.»

Voilà  d'où vint «sa lumière» .... directement de théologiens et d'érudits! Ceux-là même dont il avait dit:

 « Dans Hébreux 1.1 : Dieu, autrefois, a écrit la Bible par le moyen qu’Il avait Lui-même choisi. Il ne L’a jamais écrite par des théologiens, et Il ne L’interprète pas non plus par des théologiens. Jamais il n’y a eu un temps où–où les théologiens aient eu une interprétation de la Parole de Dieu.» -  «Ainsi donc, il n’y a pas d’écoles, pas de théologiens, ni d’enseignants de la Bible dans n’importe quelle école qui connaissent quelque chose à ce sujet. Ils ne peuvent rien connaître à ce sujet. Il leur est impossible de connaître quoi que ce soit à ce sujet. Dieu a caché aux véritables docteurs élus et à tous les autres le sens pour pouvoir reconnaître cela." «Aveugles, conducteurs d’aveugles!» Remarquez, Dieu seul tient cette clé. Aucun théologien ne peut vous le dire, ce n’est pas connu. Cela leur est caché. Ils n’en savent rien.» - « la Parole de Dieu ne vient pas à un théologien; il n’y a pas... C’est lui qui L’embrouille.» - «Mais les théologiens s’étaient représenté tout cela à leur manière, et ils L’ont manqué à des centaines de kilomètres.» - William Branham



Selon l'encyclopédie Wikipédia, il est noté que le prédicateur John Nelson Darby (1800-1882) des Assemblées de Frères est à l'origine de la systématisation et de la diffusion de cette doctrine, laquelle fut popularisée par les commentaires bibliques de Cyrus Scofield (1843-1921).

Clarence Larkin
Par la suite, le pasteur et écrivain chrétien évangélique baptiste américain Clarence Larkin, qui enseignait de la Bible, exerça un grand impact sur la culture évangélique conservatrice dans le 20e siècle avec ses livres et ses cartes. Ses cartes et tableaux étaient élaborés dans le but de fournir aux lecteurs une stratégie visuelle permettant de cartographier l'action de Dieu dans l'histoire de l'humanité et d'interpréter les prophéties bibliques complexes. Quand il s'était converti, il était devenu un membre de l'Église épiscopale. Et en 1882, à l'âge de 32 ans, il est devenu un baptiste et fut ordonné ministre baptiste deux ans plus tard. Son premier pastorat s'est déroulé à Kennett Square (en Pennsylvanie) et son second au Fox Chase (Pennsylvanie), où il est resté pendant 20 ans. Ses recherches su les Écritures bibliques, et la lecture de quelques livres qui tombaient entre ses mains, l'ont conduit à adopter bon nombre des principes de la théologie pré-millénariste qui était populaire dans les milieux protestants conservateurs de l'Age Doré. En ce moment, il a commencé à faire de grandes cartes murales, qu'il utilisait dans ses prédications et qu'il intitulait « Vérité prophétique ».

Ce nouveau style de prédication l'a rendu populaire et l'a permis à prêcher à plusieurs endroits sur invitations. Et en même temps, il a publié plusieurs tableaux prophétiques, qui ont été largement diffusés et ont contribué à la rédaction des articles pour les écoles du dimanche. En 1918, il a publié Dispensational Truth (Vérité dispensationnel).

Les principales publications du Dr Larkin étaient Dispensational Truth (Le plan et le dessein de Dieu dans les âges), Rightly Dividing the Word (Dispense correctement la parole), The Book of Daniel (Le livre de Daniel), Spirit World (Esprit du monde), Second Coming of Christ (Seconde venue du Chrsit), et A Medicine Chest for Christian Practitioners, un manuel sur l'évangélisation. William Branham étudia sérieusement les enseignements de Clarence Larkin, et ce dernier exerça sur Branham une grande influence.

Le Dispensationalisme enseigne «la révélation progressive de Dieu» depuis l'époque d'Adam jusqu'à celle de Jésus-Christ amène les dispensationalistes à opérer certaines distinctions dans la portée actuelle des différents textes de la Bible. En effet, les dispensations permettent de définir des phases assez distinctes dans la révélation divine. Cependant, d’après les dispensationalistes, ces étapes ne sont pas de simples périodes temporelles dans la révélation de l’alliance de la grâce, mais plutôt des régimes nettement distincts dans la direction divine des affaires du monde. Le dispensationalisme se base essentiellement sur trois éléments :

1 - La reconnaissance d’une distinction entre Israël et l’Église,
2 - Le principe d’une interprétation littérale de la Bible,
3 - L’idée selon laquelle le dessein fondamental de Dieu concerne sa propre gloire (doxologie) tout autant que le salut de l’humanité.

On appelle « dispensation » un temps pendant lequel l’homme est éprouvé en fonction de son obéissance à une révélation spécifique de la volonté de Dieu. Le dispensationalisme définit 7 grandes phases dans l'histoire de l'humanité caractérisées par un certain type de relations entre Dieu et l'Homme.

Ces 7 périodes sont :

1 - L'innocence : Adam et Ève avant leur chute
2 - La conscience : L’homme devient pécheur et doit rendre des comptes à Dieu
3 - Le gouvernement humain : À partir du déluge, Dieu donne une organisation politique à l’humanité
4 - Le règne des patriarches (ou promesse) : Abraham, Dieu promet la bénédiction à celui qui croit en lui
5 - La loi : Dieu fait alliance avec Israël pour son bien et la bénédiction des nations
6 -
L'Église: Dieu pardonne entièrement à celui qui croit en Jésus
7 - Le millenium : Jésus reviendra et règnera pendant 1000 ans de paix sur la terre

La dispensation de l'Église (6e période) est également divisée elle aussi, en 7 dispensations, appelées âges de l'Église. Non seulement Clarence Larkin élabora et publia le fondement des 7 âges de l'Église, mais c'est lui qui vulgarisa l'expression «âges de l'Église». Ses travaux servirent de base d'enseignement à William Branham quelques décennies plus tard, et William Branham adapta l'enseignement de Larkin selon ses propres interprétations du livre de l'Apocalypse. Enfin, William Branham synchronisa aux dates présumées de Larkin pour chaque âge, les noms de personnages historiques qui  furent présentés comme étant les «anges/étoiles/messagers» des 7 Églises.

Cliquez pour agrandir

Références: https://fr.wikipedia.org/wiki/Dispensationalisme



Traduction française
Clarence Larkin: Chapitre 22. Les sept Églises
Référence: https://www.blueletterbible.org/study/larkin/dt/22.cfm
Référence: http://www.preservedwords.com/disptruth/chap22-pv.htm
Extraits Sept périodes d'Église clairement définies dans l'histoire de l'Église
VI. Le Message à l'Église de Philadelphie. Apocalypse 3:7-13. Extrait: «La «Période de Philadelphie» couvre l'époque entre 1750 et 1900 après J.-C. Nous ne devons pas oublier que les caractéristiques de toutes ces périodes continuent dans l'Église jusqu'à la fin. Cela est vrai des mouvements évangéliques et missionnaires de la «Période de Philadelphie», mais ils sont maintenant (passés à l'ère) mécanique et centrés sur des méthodes commerciales, et il y a moins de pouvoir spirituel, et cela continuera jusqu'à ce que Christ revienne..» (Clarence Larkin: Dispensational Truth 22. Les sept églises)

* Texte original en Anglais:
Clarence Larkin : Chapter 22. The Seven Churches
Seven Church Periods clearly defined in Church History.
VI. The Message to the Church at Philadelphia. Rev. 3:7-13.
 Excerpt: «The "Philadelphia Period" covers the time between A.D. 1750 and A.D. 1900. We must not forget that the characteristics of all these Periods continue on in the Church down to the end. This is true of the Evangelistic and Missionary movements of the "Philadelphia Period," but they are now more mechanical and based on business methods, and there is less spiritual power, and this will continue until Christ returns.» (Clarence Larkin : Dispensational Truth 1918, Chapter 22. The Seven Churches)

Référence sur http://www.preservedwords.com/disptruth/chap22-pv.htm



Description de l'image Clarence_Larkin.jpg.
(Auteur de Dispensational Truth - Le plan et le dessein de Dieu dans les âges)
Clarence Larkin est né le 28 octobre 1850 et est décédé le 24 janvier 1924 à l'âge de 73 ans. Clarence Larkin avait 71 ans, lors du décès de Cyrus Scofield (Bible annotée Scofield). William M. Branham avait 14 ans lors du décès de Larkin.

Larkin était un pasteur chrétien évangélique baptiste américain, enseignant de la Bible, et écrivain. Bref, même sans formation universitaire en théologie, il fut reconnu comme un théologien et l'influence de ses travaux est indéniable. Ses livres et ses cartes ont exercé un grand impact sur la culture évangélique conservatrice dans le XXe siècle. Ses cartes et tableaux étaient élaborés dans le but de fournir aux lecteurs une stratégie visuelle permettant de cartographier l'action de Dieu dans l'histoire de l'humanité et d'interpréter les prophéties bibliques complexes.

Sa biographie indique que lorsqu'il s'est converti, il adhéra à l'Église Épiscopale. Cependant en 1882, à l'âge de 32 ans, il devint un membre de l'Église Baptiste et fut ordonné pasteur baptiste deux ans plus tard. Ses recherches sur les Écritures bibliques, et la lecture de quelques livres qui lui sont tombés entre les mains, l'ont conduit à adopter bon nombre des principes de la théologie pré-millénariste qui était populaire dans les milieux protestants conservateurs de son époque.

À cette époque, il a commencé à créer de grandes cartes murales, qu'il utilisait dans ses prédications et qu'il intitulait « Vérité prophétique ». Ce nouveau style de prédication l'a rendu très populaire et lui a permis de prêcher à plusieurs endroits sur invitation. Et en même temps, il publia plusieurs tableaux prophétiques, qui ont été largement diffusés et ont contribué à la rédaction des articles pour les écoles du dimanche des églises évangéliques.

En 1918, il a publié Dispensational Truth (God's Plan and Purpose in the Ages). Ce livre proposait un plan de révélation progressive et le dessein de Dieu au cours des âges, et contenait des dizaines de cartes et des centaines de pages d'éléments descriptifs. Larkin consacra trois ans à concevoir et dessiner les graphiques et à préparer les textes. Son livre devint une véritable défense du dispensationalisme pré-millénariste, s'appuyant notamment sur les grands thèmes présents dans les œuvres d'interprétation majeures de l'époque, comme celles de Cyrus Scofield, William Eugene Blackstone et John Nelson Darby. Comme Cyrus Ingerson Scofield, il a également distingué sept dispensations, la dispensation courante étant la « dispensation de la grâce » ou « la dispensation de l'Eglise » ou « la dispense ecclésiastique ». Au cours des cinq dernières années de sa vie, la hausse de demande pour ses livres l'obligé à abandonner le pastorat, pour consacrer tout son temps à l'écriture.

Les principales publications du Dr Larkin étaient:

Dispensational Truth (Le plan et le dessein de Dieu dans les âges)
Rightly Dividing the Word (Dispense correctement la parole)
The Book of Daniel (Le livre de Daniel)
Spirit World (Le monde spirituel)
Second Coming of Christ (Seconde venue de Christ)
A Medicine Chest for Christian Practitioners, un manuel de formation pour l'évangélisation.

Source: Wikipédia - Catégories : Écrivain religieux - (docteur en théologie)

Citation de William Branham

Traduction française
Clarence Larkin: Chapitre 22. Les sept Églises
Référence: https://www.blueletterbible.org/study/larkin/dt/22.cfm
Référence: http://www.preservedwords.com/disptruth/chap22-pv.htm
Extraits Sept périodes d'Église clairement définies dans l'histoire de l'Église.
I - Le message à l'Église à Éphèse. Apocalypse 2: 1-7. Extrait: «... Le but était d'établir un «Ordre de Saints Hommes», et de les placer (en authorité) sur les laïcs, qui étaient étrangers au plan du salut du Nouveau Testament, et de ne pas les appeler pasteurs, mais Clergé, Evêques, Archevêques, Cardinaux, Papes. Nous avons là l'origine du dogme de la «Succession apostolique» et la séparation du clergé du laïcat, une chose que Dieu «déteste». L'Église d'Éphèse n'a pas été trompée, mais elle les a reconnus comme de faux apôtres et des menteurs. «Le caractère de l'Église à Éphèse est un bon aperçu de la période de l'Église de 70 à 170 ap J.-C.» (Clarence Larkin: Dispensational Truth 22. Les sept églises)

* Texte original en Anglais:
Clarence Larkin : Chapter 22. The Seven Churches
Seven Church Periods clearly defined in Church History.
I - The Message to the Church at EPHESUS. Apocalypse 2:1-7. Excerpt: «...The object was to establish a 'Holy Order of Men," and place them over the laity, which was foreign to the New Testament plan, and call them not pastors, but Clergy, Bishops, Archbishops, Cardinals, Popes. Here we have the origin of the dogma of «Apostolic Succession,» and the separation of the Clergy from the Laity, a thing that God "hates." The Church at Ephesus was not deceived, but recognized them as false apostles and liars.» The character of the Church at Ephesus is a fair outline of the Church Period from A.D. 70 to A.D. 170. » (Clarence Larkin : Dispensational Truth 1918, Chapter 22. The Seven Churches)
* Référence sur http://www.preservedwords.com/disptruth/chap22-pv.htm

Clarence Larkin a clairement défini les Sept Périodes d'années des Sept Églises dans l'histoire. William Branham emprunta «les mêmes dates», et choisit des messagers afin de les aligner avec ces périodes
Graphique dessiné par Clarence Larkin, 1918
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Clarence Larkin a clairement défini les Sept Périodes d'années des Sept Églises dans l'histoire. William Branham emprunta «les mêmes dates», et choisit des messagers afin de les aligner avec ces périodes
Graphique dessiné par Clarence Larkin, 1918
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Tandis que Larkin n'a jamais osé avancer des noms pour les messagers de chaque «soi-disant âge», William Branham a choisi des personnages historiques pour les aligner sur ces âges. Les dates de William Branham pour les sept âges de l'église proviennent directement du livre Dispensational Truth de Clarence Larkin (Philadelphia: Clarence Larkin Estate, 1918-1920).

Bien que de nombreux chrétiens aient soutenu la théorie, que les sept églises de l'Apocalypse 2-3 soient vraiment des «âges d'église», l'enseignement de William Branham est une spéculation imparfaite à plusieurs niveaux. Il y a d'autres problèmes dans la théorie des «âges de l'Église». Par exemple, William Branham a nommé le moine catholique Colomba d'Iona, pour que ce personnage soit reconnu comme étant le «soi-disant messager» de l'âge de Thyatire (de 606 à 1520), ignorant totalement que Colomba est mort en 597. Puisque William Branham a prétendu qu'il était un lui-même un «prophète-messager», a trouvé un moyen de se donner une plus grande position d'autorité que Clarence Larkin et les théologiens de son époque.





Les 7 âges de l'Église sont placées entre la 69e semaine et la 70e semaine de Daniel
SCOFIELD REFERENCE NOTES 1917
Apocalypse 1:20
biblehub.com/commentaries/sco/Apocalypse/1.htm
LARKIN 1920
The Apocalypse Book - The Things Which Are
THE MESSAGES TO THE SEVEN CHURCHES.

« Les messages aux sept églises ont une application quadruple: (...) le quatrième est prophétique, comme révélant les sept phases de l'histoire spirituelle de l'églisedepuis, par exemple, l'an 96 jusqu'à la fin. Il est incroyable que dans une prophétie couvrant la période de l'Église, il ne devrait pas y avoir de tels préjugés. Ces messages doivent contenir cette vue si elle est dans le livre, car l'église n'apparaît pas après le chapitre 3:22 d'Apocalypse ».

« Les chapitres deux et trois, doivent être une description ou un aperçu prophétique de « l'histoire spirituelle» de l'Église depuis l'époque où Jean a écrit le Livre en l'an 96, jusqu'à l'enlèvement de l'Église, sinon nous n'avons pas de «Vision prophétique» de l'Église pendant cette périodecar elle disparaît de la terre à la fin du chapitre trois, et on ne la voit plus jusqu'à ce qu'elle réapparaisse avec son Seigneur au chapitre dix-neuf.»

WILLIAM BRANHAM 1961
Prédication La soixante-dixième semaine de Daniel [61-0806]
« (39) L’Église part au chapitre 3 de l’Apocalypse. Il n’est absolument rien dit, là, de rien; mais la toute dernière chose, c’était le dernier messager de l’âge. Après ça, nous parlons des Juifs, jusqu’au retour, avec l’Épouse, au chapitre 19. Du chapitre 6 au chapitre 19, c’est rien que les Juifs. »

Le théologien Baptiste Larkin semblait avoir résumé un «aperçu et une structure», plus élaborée, des «7 phases» de l'Église, à partir des différents éléments que d'autres théologiens avaient avancés avant lui, ce qui était perçu comme une bonne technique d'érudition, mais sa principale faiblesse était toutes les lacunes qu'il avait laissées dans le dossier des 7 «pseudo âges» de l'Église. Pour plusieurs, Larkin en savait beaucoup et faisait un excellent travail, mais il était déconcerté sur certains points et ne pouvait donc pas terminer ou «finir le mystère» que d'autres avaient commencé.

 


Cliquez pour agrandir
Vous en redemanderez!

D'accord!1965 - Citation prise dans le sermon
«Événements modernes rendus clairs par la prophétie» [65-1206]
«(p. 68) Dans Hébreux 1.1 : Dieu, autrefois, a écrit la Bible par le moyen qu’Il avait Lui-même choisi. Il ne L’a jamais écrite par des théologiens, et Il ne L’interprète pas non plus par des théologiens. Jamais il n’y a eu un temps où–où les théologiens aient eu une interprétation de la Parole de Dieu.» (William M. Branham) 



Voici un extrait de sa publication sur les 70 semaines de Daniel vers 1914 :
«La visite de Gabriel avait pour but de montrer à Daniel que, même si son peuple serait restauré sur son propre territoire à la fin des "soixante-dix ans", cela ne signifiait pas la restauration de leur vie nationale, mais bien le début d'une période plus longue, que l'ange a appelé les "soixante-dix semaines " sur le peuple de Daniel et sur la ville sainte. C'est très important. Il révèle que les "soixante dix semaines" n'ont rien à voir avec les païens ni avec l'Église. Il révèle également un autre fait: les "soixante-dix semaines", soit 490 ans, ne couvrent que la période où les Juifs, avec la permission de Dieu, habitent en tant que peuple sur leur propre pays. Il ne couvre pas la période actuelle de leur dispersion. L'expression "soixante-dix semaines" devrait se lire "soixante-dix sept". Que ces "sept" soient des jours, des semaines ou des années doit être déterminé par le contexte. La "période" des "soixante-dix semaines" est divisée en trois périodes: "sept semaines", "trois semaines et deux semaines" et "une semaine"; elle devait être de 7 + 62 = 69 semaines à compter de la parution du "commandement" de restaurer et de construire Jérusalem...»

Par la suite, la rhétorique des enseignements dispensationalistes de Clarence Larkin a été reprise littéralement par William Branham, pratiquement mot pour mot jusqu'en 1961ou 1963. En 1963 William Branham déplaça 3½ ans symboliques que Larkin avait alloués aux juifs de la fin vers les juifs du temps de Jésus, lors de sa prédication sur le 5e sceau. Mais pour tout le reste, il resta fidèle aux théories du dispensationalisme élaboré par les théologiens trinitaires.

Également, une carte des 70 semaines de Daniel sur Internet est disponible à l'adresse
 
https://www.blueletterbible.org/assets/images/study/larkin/dispensationalTruth/c44.jpg



Apocalypse 12:15-17
«(15) Et, de sa bouche, le serpent lança de l'eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l'entraîner par le fleuve. (16) Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. (17) Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.»

L'enseignement dispensationaliste issu de John Nelson Darby, repris et publié en 1919 par Clarence Larkin dans son œuvre «The Book of Revelation» était largement répandu dans toutes les églises baptistes et évangéliques au début du 20e siècle, et n'a pas échappé à William Branham. L'interprétation dispensationaliste du passage d'Apocalypse 12:15-17 insistait sur le fait que les 144,000 Juifs étaient de la postérité de la femme. En fin de compte, William Branham n'a pratiquement pas modifié la théorie dispensationaliste initiale et a persisté à placer les 144,000 parmi les restes d'Israël au sens littéral. Les conséquences de ses enseignements erronés ont causé des torts incalculables à l'Église, en trompant des gens sincères qui cherchaient Dieu et qui ont cru qu'un vrai serviteur de Dieu leur apportait des réponses sur les prophéties de la fin des temps. Plusieurs de ceux et celles qui ont cru les enseignements de William Branham sont, hélas, décédés avant même de comprendre qu'ils avaient été séduits par un «faux prophète» qui les a «littéralement» noyés du «fleuve mensonger» qui est sorti de sa bouche. Maintenant, observez la continuité..... entre les enseignements de Clarence Larkin et ceux de William Branham!

Clarence Larkin, 1919

THE BOOK OF REVELATION (1919)
5. Le reste de la postérité de la femme (les Juifs) Apocalypse 12:17

Source: https://www.sacred-texts.com/chr/tbr/tbr053.htm
« Et le Dragon fut irrité contre la «FEMME» et alla faire la guerre au «RESTE DE SA POSTÉRITÉ», qui garde les commandements de Dieu et a le témoignage de Jésus-Christ. Déconcerté dans sa tentative de détruire la «Femme», le Dragon, dans sa fureur, fera la guerre au «RESTE DE SA SEMENCE», c'est-à-dire aux Israélites laissés en Palestine ou parmi les nations qui gardent les «commandements de Dieu» et le «témoignage de Jésus-Christ.» À cette fin, il donnera à la "BÊTE" (l'antichrist) son «pouvoir», son «siège» et sa «grande autorité». Apocalypse 13:2. Là encore, nous avons des preuves indirectes que la «femme» n'est pas l'Église, mais Israël. Lorsque l'Église est prise au piège, il n'y a plus aucun RESTE, tous ceux qui sont «EN CHRIST» sont enlevés; mais lorsque la «Femme» (ISRAËL) s'enfuit dans le désert, un "RESTE" est laissé pour compte. Ce «reste» est composé de deux classes. Premièrement, ceux qui «observent les commandements de Dieu», c'est-à-dire les juifs orthodoxes qui observent la loi de l'Ancien Testament, et deuxièmement, ceux qui «acceptent le témoignage de Jésus-Christ», c'est-à-dire acceptent Jésus comme leur Messie promis. Cette dernière classe sera convertie par la prédication de «l'Évangile du Royaume» par les «deux témoins». Ce seront des moments difficiles pour ces Israélites qui ne commettront pas l'idolâtrie en inclinant le genou devant «l'image de la bête», car ce sera une guerre de persécution sans pitié que l'Antéchrist mènera contre eux et des milliers de personnes mourront martyr.»

Là encore, nous avons des preuves indirectes que la «femme» n'est pas l'Église, mais Israël.
«Là encore, nous avons des preuves indirectes que la «femme» n'est pas l'Église, mais Israël. Ce «reste» est composé de ceux
qui «observent les commandements de Dieu», c'est-à-dire les juifs orthodoxes qui observent la loi de l'Ancien Testament,
et de ceux qui «acceptent le témoignage de Jésus-Christ», c'est-à-dire acceptent Jésus comme leur Messie promis.»

 - Clarence Larkin 1919

William Branham

« (224) J’ai dit: «Les Juifs se tiendront sur le Mont Sinaï, les cent quarante-quatre mille. L’Épouse, c’est évident, est au ciel avec Jésus. Et le dragon qui crachait de l’eau fera la guerre au reste de la postérité de la femme.» C’était ce groupe-ci qui devait descendre, pas celui-là. Voyez-vous? Le reste de la postérité de la femme, «l’église sanctifiée» mais n’ayant pas reçu le Saint-Esprit, c’est contre ceux-là qu’il faisait la guerre. Vous voyez? (225) Les voici, il y a trois groupes. Gardez toujours ces trois à l’esprit. Et ici, nous voyons tout autour, ces cent quarante-quatre mille autour de la grande Épouse rachetée. C’est ce reste qui était laissé; les voilà. Il y a là les Juifs. Ils sont toujours cent quarante-quatre mille. Et voici ceux qui sont sanctifiés, qui ont refusé de recevoir le Saint-Esprit. L’église persécutera… L’église romaine et les autres les persécuteront. Mais l’Épouse est déjà enlevée au Ciel. Les voilà à leur place, exactement tel que le dit la Bible. Vous voyez?»
Questions Et Réponses #1 [54-0103M]

« (38) ... c'est après le reste de la semence de la femme que le dragon crache de l'eau de sa bouche... Apocalypse 11. Et alors en réalité les cent quarante-quatre mille juifs ne sont certainement pas l'Épouse, ils sont le reste de l'église juive.»
Questions et réponses sur les Hébreux, Partie 1 [57-0925]

« (51) Je lui dis: «Oui, bien sûr, mais ce n’est pas ainsi que sont les choses. Vous appelez “Épouse” les cent quarante-quatre mille, ce qu’ils ne sont pas: ce sont les Juifs. Et celle vers qui le dragon lançait de l’eau de sa bouche pour lui faire la guerre, c’était le reste, le reste de la semence de la femme qui gardait les commandements et avait le témoignage de Jésus. Mais l’Épouse était dans la Gloire». Vous voyez? (52) Les cent quarante-quatre mille, au chapitre 14 de l’Apocalypse, se tenaient sur le Mont Sinaï. C’est l’exacte vérité. Ils avaient le Nom de leur Père écrit sur leur front. C’est exactement cela! Ce sont les Juifs, le reste des Juifs.»
Les dix vierges et les 144 000 [60-1211M]

« (275) La Bible a dit que “le—le dragon, Satan, fut irrité (ça veut dire fâché) contre la femme (les Juifs, Israël), et qu’il lança de l’eau, beaucoup, des foules de gens, qui s’en allèrent faire la guerre aux restes de la postérité de la femme”. Apocalypse 13. Donc, vous voyez, là, c’est ce que nous avons. Et c’est le moment où Israël envoie son… je veux dire, où Rome envoie son armée contre les restes, les restes de la postérité de la femme Le sixième sceau [63-0323]

 

 



Rappelez-vous que, lorsque Jésus est venu pour la première fois, le diable avait désorienté et induit dans l’erreur ceux qui se réclamaient du peuple de Dieu, en changeant les prophéties spirituelles sur le Messie, en une interprétation littérale charnelle et physique. Satan a fait la même chose aujourd'hui avec la question d'Israël. Pourtant, l’entière vérité biblique de l'Apocalypse est centrée sur Jésus Christ et sur l’Israël de Dieu dans l'Esprit, et non pas l'Israël physique ou ethnique selon la chair.

Et avec cette compréhension de l'Israël spirituel, avec qui Dieu a publié une Nouvelle Alliance qui déclare que dorénavant il n'y a plus ni Juif ni Grec, tout à coup, les autres prophéties dans le Nouveau Testament prendraient un tout nouveau sens! Est-ce que le diable a refait le même coup à ceux qui se réclament du Corps de Christ, comme il l'avait fait à l'ancien Israël du temps de Jésus? Certainement! Comme le dit le proverbe, plus le mensonge est gros, plus il devient crédible!

Il est maintenant facile de voir que les 144,000 d'Apocalypse 7 et 14 ne sont pas des juifs au sens littéral et que le temple n’est pas terrestre, mais que c’est plutôt le Corps de Christ, l'Église (Réf: Jean 2:19, 20). Voyons maintenant un fait assez étonnant.

«L’or des fous», ou pyrite de fer, est un minerai composé de sulfure de fer, et en fait ne contient pas d'or du tout. Le minerai est ressemble à du laiton de couleur jaune et possède un lustre métallique. La ressemblance entre la pyrite et l'or a conduit de nombreux prospecteurs d’or dans l'erreur, ce qui explique comment on lui attribua le surnom « d’or des fous ». Même si la pyrite de fer se trouve souvent à proximité de l'or, elle est facile à distinguer de la réalité par sa fragilité.

En conclusion, cette dynamique basée sur «l’or des fous» se retrouve également répandue dans le domaine de la vérité spirituelle. La Bible nous enseigne que même l'or comporte divers degrés de pureté: «L’or de ce pays est pur» (Réf: Genèse 2:12). Des millions de croyants brocantent frénétiquement autour de lourds sacs remplis «d’or des fous » spirituel. Ils se réjouissent, estimant qu'ils ont découvert quelque chose pour les rendre riches. Leur or brille à l'extérieur, mais lorsque l'on arrive à la banque du ciel, ils découvrent que cette monnaie ne vaut rien. En outre, le fait tragique est que la vision populaire d’une interprétation littérale des prophéties bibliques échoue lamentablement à saisir le vrai pouvoir de la promesse de Dieu. Et la non-reconnaissance de ce principe se traduira par de fausses interprétations du Moyen-Orient et en définitive, la tromperie. William Branham s'est fait emporter par les flots impétueux et mensongers du dispensationalisme de son époque, et a tenté d'amalgamer son «or des fous» avec le véritable «or de l'Esprit», éprouvé par le feu de la parole de Dieu.

En assimilant les 144,000 de la prophétie d'Apocalypse à des juifs ethniques et en ayant les yeux constamment fixés sur l'état d'Israël au Moyen-Orient, les frères et sœurs n'ont jamais compris qu'ils avaient été induits en erreur, et ne se sont jamais identifiés comme étant ceux dont «le front» (la pensée perpétuelle) devait être scellé du nom de leur Père et de son Esprit, qui est le Fils héritier du trône de son Père... William Branham s'est rendu coupable d'imposture et son projet «d'engranger» ses enseignements erronés en utilisant la technologie des enregistrements audio, a réussi pour un temps à répandre et diffuser mondialement des doctrines mensongères. Maintenant, le temps est venu, de nettoyer tout cela, combler les fossés, et tout reconstruire selon les devis originaux.

Clarence Larkin, 1919

THE BOOK OF REVELATION (1919)
THE SEALING OF THE 144,000., Rev. 7:1-8.) - LE SCELLEMENT DES 144,000.

L'intervalle entre les sixième et septième sceaux.
(Traduction française du texte original de «The Interval Between the Sixth and Seventh Seals», 1. THE SEALING OF THE 144,000., Rev. 7:1-8.)

« Nous avons ici un intervalle (une brèche) dans l'ouverture des «sceaux» afin que les «élus d'Israël» de Dieu puissent être «scellés». Tout comme Dieu en avait réservé 7000 du temps d'Achab, qui n'avaient pas fléchi pas le genou à Baal (1 Rois 19:18), il y aura donc un «reste selon l'élection de la grâce» (Romains 11: 4-6), et Dieu s'en réservera 144,000 d'Israël, lesquels pendant la période de Tribulation, ne fléchiront pas le genou devant l' Antéchrist . Ce scellement n'est pas le scellement du Saint-Esprit, par lequel le croyant est scellé (Éphésiens 1: 13-14), mais c'est un «scellement» de la main des anges. Christ en parle dans Matthieu 24:31. Au verset 14:1, nous apprenons ce qu'est ce scellement. Le «NOM DU PÈRE» doit être écrit sur leur front. Ils sont «scellés» sur leurs fronts, là où d'autres pourraient voir. Leur appartenance n'est pas secrète. De la même manière, publiquement, les disciples de l'Antéchrist seront «scellés» sur leur front ou sur leur main droite , avec la «MARQUE DE LA BÊTE» qui est le NOMBRE DE SON NOM , soit 666. Apocalypse 13: 16-18.»

« Les 144,000, soit 12,000 de chaque tribu appartiendront à l'Israël terrestre, la semence littérale d'Abraham, vivant à cette époque, et non à un Israël mystique ou spirituel. Bien que les «Douze tribus» aient été perdues depuis longtemps parmi les nations, leur sort n’est pas inconnu de Dieu. Et bien qu’ils aient perdu leurs livres et leurs registres généalogiques, afin de ne pas pouvoir retracer leur ascendance tribale, Dieu sait où ils se trouvent et qui est qui , et en ce jour les anges, avec une précision omnisciente , les scelleront selon leurs tribus, 12,000 de chaque tribu. L'Ange qui a la charge du scellement vient de l'EST. C'est significatif. Cela laisse entendre que les «scellés» ont le regard tourné vers le «lever du soleil», comme s'ils cherchaient l'accomplissement de la promesse faite à Malachie: « Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes ; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d’une étable,» Malachie 4: 2. Les «élus» d'Israël seront donc ceux qui «craignent le nom de Christ» et qui, comme Siméon et Anne qui attendaient sa première venue, chercheront la venue de leur Messie.x

(page 66) « Il existe une différence remarquable entre les noms des tribus enregistrés ici et ceux des douze tribus originales. Ici, les noms de Dan et d'Éphraïm sont omis et les noms de Joseph et Lévi leur sont substitués. Pourquoi est-ce ainsi? La raison est simple. Dans  Deutéronome 29:18-21, nous lisons que l'homme , ou la femme, ou la famille, ou la tribu, qui introduirait l'idolâtrie en Israël, devaient avoir leur nom «effacés» sous le ciel et être séparés des Tribus d'Israël. C’est justement ce à quoi les tribus de Dan et d’Éphraïm se sont rendus coupables en permettant à Jéroboam d’adorer des «veaux d'or», l'un à Dan dans la «tribu de Dan» et l'autre à Béthel dans la «tribu d'Éphraïm». (1 Rois 12: 25-30). C'est la raison pour laquelle les tribus de Dan et d'Éphraïm sont omises de la liste de ce chapitre et que les noms de Joseph et de Lévi sont substitués. Mais comme les tribus de Dan et d’Éphraïm figurent sur la liste des douze tribus qui occuperont la Terre Sainte au cours du millénaire (Ézéchiel 48: 1-7, 23-29), il est évident que le scellement des tribus dans ce chapitre est davantage destiné à la PRÉSERVATION céleste que de les conserver pour un héritage terrestre . Ce point de vue est confirmé par le fait qu’ils sont ultérieurement vus avec l’Agneau sur la montagne céleste de Sion. (Apocalypse 14:1-5) L'omission de leurs noms dans cette liste des «SCELLÉS» montre que les tribus de Dan et d'Éphraïm doivent passer par la Grande Tribulation sans la protection offerte par le scellement. »

Sources:
https://www.sacred-texts.com/chr/tbr/tbr033.htm
http://gospelforafrica.co.za/wp-content/uploads/Books/The-book-of-Revelation-by-Clarence-Larkin.pdf

Nous avons ici un intervalle (une brèche) dans l'ouverture des «sceaux» afin que les «élus dIsraël» de Dieu puissent être «scellés»
« Nous avons ici un intervalle (une brèche) dans l'ouverture des «sceaux» afin que les «élus d'Israël» de Dieu puissent être «scellés»
 - Clarence Larkin 1919

William Branham

« (20) ... Mais Dieu avait quelques personnes qui ne se prosternaient pas devant les Baals. Dieu s’est toujours gardé un reste » La séparation d’avec l’incrédulité [55-0228]

« (68) Observez: Scelle les serviteurs de notre Dieu sur leur front disant ne fait pas de mal à la terre jusqu'à ce que nous ayons scellé les serviteurs de Dieu sur leur front. (N'importe qui sait que c'est le sceau du Saint-Esprit; observez) et j'écoutais le nombre de ceux qui avaient été scellés (maintenant s'ils ne sont pas juifs observez ceci) et ils étaient scellés cent quarante-quatre mille de toutes les tribus des enfants d'Israël. (Pas un Gentil parmi eux, c'est la fin des temps). (69) Observez la tribu de Juda douze mille; la tribu de Ruben douze mille; et ainsi de suite, Gad douze mille; Nephthali douze mille et tout le long jusqu'à Aser et Zabulon et toutes ces douze tribus d'Israël. Et douze fois douze font combien? cent quarante-quatre mille. Voilà les cent quarante-quatre mille juifs! Pas des Nations, des juifs! Cela n'a rien à faire avec l'Épouse.»
Questions et réponses sur les Hébreux, Partie 1 [57-0925]

« (56) Eh bien, nous avons eu un jour. Comment le soleil se lève-t-il? À l’est. Le même soleil traverse l’horizon et se couche à l’ouest, pas un autre soleil, le même soleil. Et quand Il s’est levé à l’est, Il a brillé sur les gens de l’Orient: les Samaritains et les Juifs. Et quand Il était là, Il a accompli Son signe pour montrer qu’Il était le Messie..»
Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement [61-0516A]

« (117) ... Et alors, ils ont attendu pendant tout ce temps, jusqu’à ce que l’ère des nations soit complètement terminée. Ensuite, quand Il entre en scène, c’est là—c’est là qu’Il scelle les Juifs, que les cent quarante-quatre mille reçoivent le Saint-Esprit. C’est là qu’on a les cent quarante-quatre mille, scellés. Apocalypse 7. Vous l’avez lu.»
Les instructions de Gabriel à Daniel [61-0730M]

« (55)... Si c'est tout ce qui est resté pour l'église des Gentils - ce que nous remarquons dans Apocalypse, que les chapitres un, deux, trois s'adressent à l'Église. L'Église monte au chapitre 4. Elle ne retourne plus, jusqu'au chapitre 19. Cela se passe après la période de tribulation, pendant laquelle Dieu appelle les Juifs. C'est vrai. »
Se Ranger Du Côté De Jésus [62-0601]

« (23) Bon, maintenant, nous allons prendre le chapitre 5. Là, ce ne sont pas les Sept Sceaux. C’est la brèche entre les âges de l’église et les Sept Sceaux. Or, il y a aussi un chapitre 6 de… (24) Et il y a eu un chapitre 4, plutôt, de l’Apocalypse, et là, c’est un peu ce qui va se passer après l’Enlèvement de l’Église, qui a été révélé. C’est-à-dire que l’Église monte au chapitre 3 de l’Apocalypse, et Elle ne reparaît plus avant le chapitre 19 de l’Apocalypse.»
La brèche entre les sept âges de l’église et les sept sceaux [63-0317E]

« (309) ... Il a envoyé Élie vers Achab, et sept mille sont sortis. Pas vrai? [“Amen.”] Et voici qu’Il les envoie de nouveau ici, au moment de la Tribulation, et Il appelle les cent quarante-quatre mille à sortir.»
Le sixième sceau [63-0323]

« (62) Maintenant, maintenant, comme nous le remarquons, ici, ce n’est qu’un seul verset, alors nous aimerions faire quelque chose, juste un petit—un petit peu avant. Si vous remarquez, nous avons sauté le chapitre 7. Le chapitre 6 se termine par le Sixième, le Sixième Sceau. Mais, entre le Sixième Sceau et le Septième Sceau, il y a quelque chose qui arrive. Voyez? Et c’est vraiment—vraiment beau, c’est placé exactement au bon endroit, entre les chapitres 6 et 7. Maintenant, si vous remarquez, au chapitre 7, nous remarquons qu’entre le Sixième et le Septième, il y a un intervalle. Un intervalle entre les chapitres 6 et 7 du Livre de l’Apocalypse, et c’est entre le Sixième et le Septième Sceau que cet intervalle a été placé. Donc, nous voulons remarquer ça. Il est très important que nous remarquions ce petit espace de temps.» « (151) Remarquez. Comme il y avait… Comme ils étaient un reste selon l’élection, ces Juifs, c’est ce qu’ils sont, là, le reste selon l’élection. Aux jours du premier ministère d’Élie parmi les Juifs, alors que sept mille croyants avaient été préservés par la main de Dieu, maintenant il doit y en avoir, en ce temps du reste, leur temps approche, cent quarante-quatre mille selon l’élection. C’est-à-dire que le Message, à ce moment-là, ceux qui croiront le Message, il y en aura cent quarante-quatre mille.» « (171) Remarquez, les cent quarante-quatre mille Juifs élus de Dieu ne s’inclinent pas devant la bête, ni son système dénominationnel, ni ses statues, ni quoi que ce soit, même si leur nation est en temps d’alliance avec elle à ce moment-là. Israël est en temps d’alliance, mais voici les cent quarante-quatre mille, qui refusent de le faire. Ça, ce sont les élus.»
Le Septième Sceau [63-0324E]

« (199) Maintenant je voudrais que vous soyez très attentifs, et que vous lisiez avec moi, pendant un instant. Voici quelque chose, là, que vous n’avez peut-être jamais remarqué, dans le—l’appel des tribus. Je vous avais dit, tout à l’heure, de lire Apocalypse 7, de lire avec moi, et d’observer ces tribus. Dans Apocalypse 7, Dan et Éphraïm n’y sont pas, ils ne sont pas comptés parmi elles. Avez-vous remarqué ça? C’est Joseph et Lévi qui ont pris leur place. Avez-vous remarqué ça? Dan et Éphraïm ne sont pas là. Non monsieur. Mais c’est Joseph et Lévi qui ont pris la place de—de—de Dan et Éphraïm. (200) Pourquoi? Ils… Le Dieu qui se souvient à jamais, Il se souvient de chaque promesse de Sa Parole. Oh, j’aimerais prêcher là-dessus. Voyez? Dieu n’oublie rien, même si ça semble être le cas.»
Le septième sceau [63-0324E]

« (76) ... Le prophète de Malachie 4 sera-t-il celui qui appellera le reste des nations d’Apocalypse 7.9, bien que ces gens-là passent par la période de la Tribulation? (77) Non, non! Après... Apocalypse 7, c’est là qu’il a vu les cent quarante-quatre mille scellés; et après ça, ce qu’il a vu paraître, revenir, c’était cette grande foule que personne ne pouvait compter, c’est-à-dire l’Épouse. Ça devra... Le... Malachie 4, ce sera terminé, l’Épouse aura été enlevée au Ciel, et, ensuite, ce groupe de–de, Élie et Élisée reviennent sur la terre pour... L’église doit passer par la période de la Tribulation, mais Élie et Élisée n’auront rien à faire avec les vierges endormies (elles font partie des nations); ils seront envoyés seulement aux Juifs.»
Questions Et Réponses n°4  [64-0830E]

 



The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919
The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919
Une partie de l'index du livre de Clarence Larkin The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919 - Index
Une partie de l'index du livre de Clarence Larkin
The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919

 

Références:  http://gospelforafrica.co.za/wp-content/uploads/Books/The-book-of-Revelation-by-Clarence-Larkin.pdf
http://www.earnestlycontendingforthefaith.com/Books/Clarence%20Larkin/Revelation/ClarenceLarkinTheBookOfRevelation01.html
https://www.sacred-texts.com/chr/tbr/index.htm ;   https://www.sacred-texts.com/chr/tbr/tbr033.htm
http://www.earnestlycontendingforthefaith.com/Books/Clarence%20Larkin/Revelation/ClarenceLarkinTheCompleteBookOfRevelation.pdf

Une partie de l'index du livre de Clarence Larkin The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919 - Index
Une partie de l'index du livre de Clarence Larkin
The Book of Revelation, Clarence Larkin 1919
Source:
http://www.earnestlycontendingforthefaith.com/Books/Clarence Larkin/Revelation/ClarenceLarkinTheBookOfRevelationIndex.html



Jusqu'en 1963, William Branham s'est aligné complètement sur les enseignements dispensationalistes de Clarence Larkin et de la majorité de ce qui était connu depuis la fin du 19ième et début du 20e siècle. Lorsqu'on se donne la peine de vérifier les travaux de Clarence Larkin et les déclarations de William Branham, ici l'on ne parle pas de «similitudes» ou de «ressemblances», mais de «copie conforme» ou de «plagiat». C'est quand même étonnant que personne à ce jour n'a vraiment réussi à convaincre les disciples du «message des temps de la fin» de cet état de choses! Bien qu'en 1963, William Branham a fait «une mise-à-jour» de son enseignement sur le thème des soixante-dix semaines de Daniel, il n'en reste pas moins que tout le reste de ses enseignements sont demeurés fondés sur les enseignements dispensationalistes.

 

 Prédication La soixante-dixième semaine de Daniel 61-0806
« (57) Bon, donc si nous lisons dans la Bible que soixante-dix semaines ont été fixées sur le peuple. Or… Ça n’a rien à voir avec l’Église. Les soixante-dix semaines n’ont rien à voir avec l’Église. Si vous remarquez ici, sur le schéma, j’ai inséré *l’âge de l’église* entre les soixante-dix semaines.» (*La période de grâce de l'Église)

« (61) Bon, maintenant, situons les soixante-dix semaines de Daniel. Maintenant, je vais encore répéter ceci: ministres de l’Évangile, si vous n’êtes pas d’accord avec ceci, c’est en ordre. Elles se divisent en trois périodes, comme nous le voyons dans Daniel 9. Trois périodes. D’abord, une période de sept semaines; ensuite, une de soixante et deux, c’est-à-dire soixante-deux; et ensuite une période d’une semaine. Elles se divisent en trois périodes différentes.» « (62) Maintenant, j’ai tracé les divisions, ici au tableau. La première période, la deuxième période, et, *d’après la façon dont je le comprends, par l’Évangile, par le Saint-Esprit*, au temps de la fin, Dieu revient de nouveau aux Juifs.» (*Après avoir consulté les travaux de Larkin)

« (74) Alors nous voilà ici, la première semaine. [Frère Branham montre du doigt le schéma qui se trouve au tableau.—Note de la rédaction] Quarante-neuf ans pour que le temple soit reconstruit. La ligne du haut, qui passe, là, ça représente la nation juive.»

« (79) Donc, il nous est dit que “depuis la promulgation de la parole disant de reconstruire la ville jusqu’au Messie, il y a sept” (sept, ça, c’est la première, la première, ici), “sept semaines et soixante-deux”, ça fait, soixante-deux plus septça fait soixante-neuf, soixante-neuf semaines.

« (80) (...) Jésus est entré dans Jérusalem le dimanche des Rameaux de l’an 30 ap. J.C. Et maintenant, maintenant, de 445 av. J.-C. à 30 ap. J.-C., il y a exactement quatre cent soixante-quinze ans.»

« (189) Bon, donc si les soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement, et que les Juifs sont maintenant dans leur patrie, et que l’âge de l’église des nations correspond exactement au temps de la fin, au temps des Nicolaïtes… ou, au temps de Laodicée, (...)  Dès l’instant où Il fait commencer la soixante-dixième semaine, ou sept ans, l’Église est partie.

« (191) Ces soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement; le départ des Juifs a correspondu parfaitement; l’âge de l’église a correspondu parfaitement. Nous sommes au temps de la fin, au temps de la fin, l’âge de l’église de Laodicée, la fin de celui-ci. [Frère Branham se réfère au schéma qui se trouve au tableau.—Note de la rédaction] Les messagers/étoiles, ils ont tous prêché leur message. Il a été proclamé.»

« (192 ième semaine, ou sept ans, l’Église est partie. Maintenant écoutez. Je cite de nouveau, je re-cite, pour que vous ne l’oubliez pas. *Ceci, c’est ce que le Saint-Esprit a mis au bout de ma plume, pendant que j’écrivais.* Nous sommes dans l’âge de Laodicée. Le Christ est rejeté par Sa propre église. L’étoile de cet âge-ci, le Message a été proclamé. Et Israël est dans son pays. Vous voyez où nous en sommes? Nous sommes à la fin. (*Après avoir consulté les travaux de Larkin)


Comme le graphique original

Même graphique redessiné

Note: Dans le dessin ci-haut, que vous pouvez agrandir en cliquant dessus, William Branham a placé les «soi-disant sept dernières années» à la fin des 7 âges de l'Église, et il a placé les 2 prophètes d'Apocalypse 11:3 dans les premiers 3½ ans, suivis ensuite par «la bataille d'Armageddon» en plein milieu, et finalement a attribué les trois dernières années et demi à une soi-disant «tribulation» des nations. Cette version semble avoir subsisté jusqu'en 1961. Bien que William Branham ait admis indirectement en 1963 que son enseignement sur «la soixante-dixième semaine» était «erroné» il n'en demeure pas moins que William Branham avait affirmé que cette version «erronée» lui avait été donnée «sous l'inspiration du Saint-Esprit» Vous devez vous poser la question suivante.

Si en février, mars et août 1961, William Branham affirme que tout ce qu'il disait était inspiré du Saint-Esprit, comment se fait-il, qu'il a été obligé de changer toute l'interprétation son enseignement après août 1961, au sujet de la 70ième semaine de Daniel ? Était-ce vraiment de l'inspiration? Surement pas!

C'est lors de l'ouverture «des 7 sceaux» en mars 1963, William Branham a insisté pour dire que cet enseignement «révisé» faisait partie des «points restés en suspens», donc «des mystères révélés».

Comment le Seigneur pourrait-Il inspirer une telle doctrine concoctée par des théologiens Trinitaires? Cette doctrine dispensationaliste est 100% humaine!



«(20) Je ne sais pas ce que signifient ces Sceaux. Je n’en sais pas davantage à leur sujet ce matin que certains d’entre vous.»
Sermon «Dieu caché et révélé dans la simplicité», matin du 17 mars 1963

Version 1960
La soixante-dixième semaine de Daniel 61-0806   « (61) Bon, maintenant, situons les soixante-dix semaines de Daniel. Maintenant, je vais encore répéter ceci: ministres de l’Évangile, si vous n’êtes pas d’accord avec ceci, c’est en ordre. Elles se divisent en trois périodes, comme nous le voyons dans Daniel 9. Trois périodes. D’abord, une période de sept semaines; ensuite, une de soixante et deux, c’est-à-dire soixante-deux; et ensuite une période d’une semaine. Elles se divisent en trois périodes différentes.»

« (62) Maintenant, j’ai tracé les divisions, ici au tableau. La première période, la deuxième période, et, *d’après la façon dont je le comprends, par l’Évangile, par le Saint-Esprit*, au temps de la fin, Dieu revient de nouveau aux Juifs.» 
(*Après avoir consulté les travaux de Larkin)

« (189) Bon, donc si les soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement, et que les Juifs sont maintenant dans leur patrie, et que l’âge de l’église des nations correspond exactement au temps de la fin, au temps des Nicolaïtes… ou, au temps de Laodicée, (...)  Dès l’instant où Il fait commencer la soixante-dixième semaine, ou sept ans, l’Église est partie.

 

« (191) Ces soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement; le départ des Juifs a correspondu parfaitement; l’âge de l’église a correspondu parfaitement. Nous sommes au temps de la fin, au temps de la fin, l’âge de l’église de Laodicée, la fin de celui-ci. [Frère Branham se réfère au schéma qui se trouve au tableau.—N.D.É.] Les messagers/étoiles, ils ont tous prêché leur message. Il a été proclamé.»

« (...) la 192ième semaine, ou sept ans, l’Église est partie. Maintenant écoutez. Je cite de nouveau, je re-cite, pour que vous ne l’oubliez pas. *Ceci, c’est ce que le Saint-Esprit a mis au bout de ma plume, pendant que j’écrivais.* Nous sommes dans l’âge de Laodicée. Le Christ est rejeté par Sa propre église. L’étoile de cet âge-ci, le Message a été proclamé. Et Israël est dans son pays. Vous voyez où nous en sommes? Nous sommes à la fin.» (*Après avoir consulté les travaux de Larkin)

Version 1963
Le Messager du soir (Messager du temps de la fin) 63-0116
« (130) Remarquez, si l'église des nations doit d'abord être retirée à cause des Juifs, alors ça sera la fin de soixante-dix semaines de Daniel. Le Messie a prophétisé pendant trois ans et demi, et ensuite Il a été retranché, le Prince, au milieu de la soixante-dixième semaine. Et alors, il reste encore trois semaines et demi. Et nous voyons deux prophètes de l'Apocalypse (Il ne change jamais de manteau), d'Apocalypse 11, venir et prophétiser aux Juifs. Eh bien, à ce moment-là l'église sera enlevée.»

Le Premier Sceau  63-0318
« (
215) Bon, voici une petite chose sur laquelle nous allons revenir un instant, les trois ans et demi… Ou, les soixante-dix semaines de Daniel, la dernière moitié des soixante-dix semaines de Daniel, c’est-à-dire trois ans et demi. Bon, nous, combien se souviennent de ça, dans les Âges de l’église? [L’assemblée dit: “Amen.”—Note de la rédaction] Voyez? “Soixante-dix semaines ont été fixées.” Voyez comme c’était parfait. Il était dit: “Le Messie viendra et, au milieu de la semaine, Il sera retranché pour être un sacrifice, et l’obligation cessera.” Alors, il y a encore trois ans et demi en réserve, pour que la doctrine du Messie soit apportée aux Juifs.»

Le Cinquième Sceau 63-0322
« (298) Au temps de Daniel, donc, la deuxième moitié de la soixante-dixième semaine. Maintenant, souvenez-vous, “le Messie devait être retranché au milieu”. Ça, c’est la moitié. Eh bien, la moitié de sept, c’est quoi? [L’assemblée dit: “Trois et demi.”—N.D.É.] Trois et demi. Christ a prêché combien de temps? [L’assemblée répond: “Trois et demi.”] C’est ça. Bon, “mais, de la période qui a été fixée sur le peuple, il reste encore” (quoi?) “un autre trois ans et demi”.»

Une brochure numérique est présentement offert sur Internet pour téléchargement, à l'adresse
http://paroleparlee.blogspot.com/2014/03/telechargez-la-brochure-israel-et.html ,
contenant la transcription de 5 prédications de William Branham. La pensée dispensationaliste de William Branham est étalée sans équivoque.
Israël et l'Église
CONTENU DE LA BROCHURE
  Date  TitreTitre anglais
153-0325Israël en EgypteIsrael In Egypt
253-0326Israël à la mer rouge #1Israel At The Red Sea #1
353-0327Israël à la mer rouge #2Israel At The Red Sea #2
453-0328Israël à Kadès-BarnéaIsrael At Kadesh-Barnea
553-0329Israël dans sa patrieIsrael In The Homeland

http://branham.fr/arhiv/Israel_et_Eglise.zip

 


Pour William Branham, combler ces lacunes donnait une portée complètement différente à l'histoire des Églises en «7 phases», insérées dans les «soixante-dix semaines de Daniel». William Branham voulait ajouter sa propre compréhension «du mystère non-révélé» en soulignant les erreurs fondamentales des doctrines ecclésiastiques de l'Église de Rome au cours des siècles, lesquelles indiquent à quel point les «églises sont encore hors la loi», malgré le travail effectué pendant les siècles de la Réforme, pour restaurer «progressivement» l'Église «aux vérités originelles» du Nouveau Testament. Selon William Branham, Larkin pouvait voir certaines erreurs, mais était incapable de voir les erreurs les plus subtiles et les plus dangereuses. Nul doute que William Branham a cru que Larkin avait probablement fait de son mieux avec ce qu'il avait trouvé, mais comme ce dernier n'avait jamais osé nommer un «messager» pour les aligner avec ses dates, c'est lui qui va prendre l'initiative de combler les lacunes de Larkin dans l'interprétation des «soixante-dix semaines de Daniel» , une interprétation humaine des prophéties qu'on nomme «le Dispensationalisme».

En livrant des personnages historiques et religieux aux témoignages douteux et non-scripturaires à son auditoire, en tant qu'exemples «d'anges/messagers» se tenant devant Dieu, William Branham a méprisé le vrai sens spirituel de la «nouvelle naissance» et littéralement suggéré que Dieu dans sa grâce infinie, avait «restauré» progressivement «sa lumière», et qu'en faisant cela, le Seigneur avait été obligé de faire «des compromis» avec les critères requis aux jours de la foi apostolique pour «naître de nouveau», en accordant durant la «pseudo évolution» de «sa lumière» le salut à n'importe qui, professant n'importe quoi, en autant que la personne était sincère! Lui qui citait régulièrement que «Jésus est le même, hier, aujourd'hui et éternellement!» Comment l'excuser? Pour ma part, je juge William Branham pour avoir induit en erreur toute l'Église et jamais cet homme ne règnera sur le trône avec les vainqueurs! Jamais! Je le jure devant mon Dieu! Je ne peux que vomir ses enseignements!

Les enseignements de William Branham, nous ont servi des «moines» obsédés par le monachisme ascétique pour «exprimer une vie de martyr non-sanglante», et un Martin Luther obsédé par la haine de Juifs, qui affirme que tuer les Juifs n'est pas un crime, défendant le dogme trinitaire de Nicée, rendant un culte aux saints et à la vierge Marie, comme «anges/messagers», revêtus des vêtements blancs, lavés dans le sang de l'agneau et se tenant constamment dans la présence de Dieu! Quelle honte! 

 


Lisons ce que William Branham a dit: Vous trouverez 3 citations qui confirment que William Branham interprétait «Mont Sion» avec une montagne littérale nommée «mont Sinaï» . Puisqu'il l'a répété 3 fois, entre 1960 et 1961, sa déclaration ne peut être considérée comme un lapsus ou substitution involontaire de mots. Et si ce serait le cas pour l'excuser, alors comment lui accorder une quelconque crédibilité dans tout ce qu'il a déclaré?

Citation tirée de la prédication "Vision de Patmos" [60-1204E]
« (243) Alors, les cent quarante-quatre mille Juifs vont se rassembler au mont Sinaï... c'est là qu'Israël est devenu une nation. La nation la plus ancienne du monde, le drapeau le plus ancien du monde; ils ont leur propre nation, leur propre drapeau, leur propre armée, leur propre monnaie, et tout le reste. Ils sont membre des Nations Unies, car ils sont une nation. Jésus a dit qu'ils ne seraient jamais rejetés avant que toutes choses ne soient accomplies. (244) C'est mystérieux la manière dont ce groupe de Juifs a été partout persécuté, repoussé, chassé, rejeté, de la même manière que l'Eglise au cours des âges de rejet, et pourtant Jésus a dit : "Lorsque vous verrez le figuier bourgeonner (cette nation qui redevient une nation), le temps est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive." Cette tension... Ce peuple ne disparaîtra pas. Hitler a cherché à les exterminer; Mussolini a cherché à les exterminer; Staline a cherché à les exterminer, ainsi que tous les autres, mais ils ne seront jamais ternis ou plutôt bannis de la terre; ils se tiendront là comme un peuple et une nation. Amen. (245) Moïse et Élie viendront. Oh! j'espère que vous comprenez cela.» (fin de citation)

Note: Dans une traduction récente de cette prédication, vu l'inexactitude géographique de William Branham concernant le mont Sinaï, le texte du paragraphe 243 a été légèrement modifié pour la phrase suivante: « (243) Alors, cent quarante-quatre mille Juifs seront rassemblés où Israël était devenu une nation; » Le seul fait d'avoir «corrigé» la déclaration de William Branham sans aucun commentaire explicatif, dénote une certaine hypocrisie de la part des traducteurs.

Citation extraite de la prédication "Les dix vierges et les 144,000", [60-1211M]
« (52) Le 14e chapitre de l'Apocalypse, cent quarante-quatre mille, se tenait sur le mont Sinaï (c'est tout à fait vrai.) Ayant le nom de leur père sur le front. C'est tout à fait juste. Le juif, le reste du juif ...»
(fin de citation)

Citation extraite de la prédication "Instruction de Gabriel à Daniel", [61-0730M]
« (118) Jean ne pouvait pas comprendre, à ce moment-là. Mais il a regardé en arrière, et il a vu sur le mont Sinaï (gloire) cent quarante-quatre mille qui ne s’étaient pas souillés avec des femmes. Des Juifs! Des femmes, des églises! Ils ne s’étaient joints à aucune organisation, luthériens, méthodistes, baptistes et presbytériens. Mais c’étaient les Juifs du début, les orthodoxes, qui avaient leur temple là-bas, où ils adoraient, sur le mont Sinaï. C’est eux les cent quarante-quatre mille. Ça, c’est après; l’Église est déjà dans la Gloire. Voyez? »

Correction: La montagne de Dieu n'est pas le mont Sinaï. La Bible dit «mont Sion», pas Sinaï. Et même si le mont Sion serait le mont Sinaï, cette montagne ne serait pas la montagne littérale qui se trouve maintenant en Égypte (cette montagne n'étant même pas situé à l'intérieur des frontières d'Israël.

La dernière déclaration de William Branham à propos du mont Sinaï date du 30 juillet 1961. Or quelques mois plus tôt, William Branham disait qu'il ne parlait «que par inspiration» Ou bien les mots veulent dire ce qu'ils veulent dire, ou bien cette affirmation est fausse. Quand on déclare par 3 fois, que 144,000 juifs se retrouveront sur le mont Sinaï, en Égypte, et que c'est là que l'état d'Israël est devenu une nation [60-1204E] il faut se demander si son inspiration est crédible.

«(7) Je ne peux parler que par inspiration. C’est tout ce que je sais. Je m’attends à Lui pour qu’Il dise la chose, ou plutôt pour qu’Il me l’accorde, et alors je déclare cela.» [61-0209]

« (23) Mais quand je… quand je vois des choses et que je sais que c’est la vérité, alors je… Il y a quelque chose en moi qui fait que je ne peux pas me tenir tranquille; il faut que j’en parle simplement parce… Et après tout, je ne parle que par inspiration.» [61-0210]

« (31) C’est ça. Déployez simplement votre foi dans la Parole de Dieu. (...)..(61) Accrochez-vous à ce que la Parole dit. Ne quittez pas Cela ... (...) (91) Je peux seulement proclamer la Parole. C’est à vous de prendre la décision. Mais, rappelez-vous, ce même Message vous jugera.» [61-0410]

« (58) Amis, je ne parle que sous inspiration, et je ne peux parler que quand Il me dit de parler. »
[61-0412]

« (10) Et–et alors, je me dis : «Eh bien, ce que j’ai dit – j’ai dit, je l’ai dit, et c’était – C’était sous l’inspiration, autant que je connaisse l’inspiration.» [61-0429B]

Voyons, voyons...mon inspiration me dit que les 144,000 juifs vont se rassembler au mont Sinaï... c'est là qu'Israël est devenu une nation. C'est tout à fait juste.
Cliquez pour agrandir
Voyons, voyons...mon inspiration me dit que les 144,000 juifs vont se rassembler au mont Sinaï...
c'est là qu'Israël est devenu une nation. C'est tout à fait juste.
 


Où est situé le mont Sinaï?
Selon Wikipedia:
Le mont Sinaï (arabe : جبل موسى) ou Djebel Moussa (« montagne de Moïse ») est une montagne d’Égypte située dans le Sinaï et culminant à 2 285 mètres d'altitude. Le mont est surtout célèbre dans la tradition biblique pour avoir été le lieu où Moïse rencontra Dieu pour la première fois au buisson ardent (Ex 3,1-4,17) et où il reçut les Dix Commandements (ou Dix Paroles, en Ex 20,1-17) et de nombreuses autres lois pour le peuple hébreu (Exode 19,1-31,18). Plusieurs autres localisations de cet épisode ont été proposées (Voir Har Karkom et Sinaï (Bible)) et son emplacement réel n'est toujours pas connu avec certitude. (hébreu: הר סיני Har Sinai) (arabe: طور سيناء Ṭūr Sīnā 'ou جبل موسى Jabal Mūsá), également connu sous le nom de mont Horeb, mont Musa, Gabal Musa (arabe égyptien), jabal Musa (en arabe standard) "Montagne", est une montagne près de Sainte-Catherine dans la péninsule du Sinaï en Égypte.

Topographie
Le mont Sinaï est situé au Nord-Est de l'Égypte,
dans le gouvernorat du Sinaï Sud, au niveau de la pointe sud de la presqu’île du Sinaï, à 50 kilomètres des côtes de la mer Rouge et d'El-Tor, au sud-ouest, ainsi qu'à 75 kilomètres de Charm el-Cheikh, au sud-sud-est, et 160 kilomètres environ à vol d'oiseau du Caire. Le sommet s'élève à 2 285 mètres d'altitude, à quatre kilomètres au nord-nord-est du mont Sainte-Catherine (2 642 m), point culminant du massif et du pays.
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Sina%C3%AF 

Si vous effectuez une recherche avec Google Earth et utilisez la vue de leur satellite sur le mont Sinaï, vous remarquerez tout d'abord que cette montagne n'est pas située en Israël, mais en Égypte. De la ville israélienne d'Eilat, située à la frontière égypto-israélienne jusqu'au mont Sinaï en Égypte, il y a 193 km et cette distance en voiture prend environ 3 heures. Actuellement, des droits de passage de frontière sont requis, ainsi qu'un passeport valide requis. En 2019, les droits de passage de la frontière israélienne vers l'Égypte, étaient d'environ 40$ CAD par personne.

Il n’y a pas d’autoroute ou de route importante menant à cette région montagneuse et, malheureusement, une foule de 144,000 Juifs n’a jamais été ou ne serait pas autorisée à traverser la frontière égyptienne pour pouvoir se tenir sur cette montagne dont l’altitude est de 1,550 mètres ou 50,375 pieds. Selon Wikipédia, une petite mosquée est construite au sommet du mont Sinaï. Deux chemins principaux mènent au sommet. Le plus long et le moins escarpé s’appelle Siket El Bashait ; il faut environ deux heures et demie à pied pour la gravir mais il serait accessible aux chameaux. L’autre itinéraire, appelé Siket Sayidna Musa, passe dans le ravin derrière le monastère et est surnommé la route aux 3,750 « pas de la pénitence.

Jusqu'à quel point William Branham était-il crédible quand il a enseigné que 144,000 juifs, au sens littéral, se rassembleraient sur le mont Sinaï en Égypte? Était-ce seulement un lapsus? La réponse est qu'au moment où William Branham a prêché sur ce sujet en 1960, il interprétait littéralement ce qu'il lisait… il n'avait aucune révélation, rien… tout ce qu'il disait était déjà disponible pour les théologiens trinitaires qui ont engendré le dispensationalisme.

La colline de Sion au sud-ouest de la vieille ville de  Jérusalem
Le fondamentalisme de William Branham a sans doute voulu interpréter littéralement les Écritures. En fait William Branham a peut-être confondu le «mont Sion» avec le «mont Sinaï». Sauf que le mont Sion géographique est une des collines de Jérusalem, située au sud-ouest de la vieille ville. Le mont Sion constitue le prolongement sud de la colline sur laquelle se trouve le quartier juif et le quartier arménien de la vieille ville. Le mont Sion est quant à lui séparé de la vieille ville par les murailles ottomanes. Son point culminant est à 765 mètres. Et son emplacement ne saurait permettre en aucun cas, un rassemblement de 144,000 personnes (72K) .

Question de logique et de bon sens
Donc, revenons au mont Sinaï en Égypte. Selon William Branham, il y aura 144,000 personnes rassemblées sur le mont Sinaï, au sens littéral. Voici quelques faits lorsque vous placez une foule de 144,000 personnes sur un même terrain. Si vous accordez un mètre carré à chaque personne, vous obtenez alors 144,000 mètres carrés, ce qui représente 144 kilomètres carrés, soit une surface de 12 kilomètres sur 12 kilomètres. C'est la première raison pourquoi 144,000 personnes ne peuvent se réunir sur une colline à Jérusalem. Par conséquent, avec seulement un mètre carré de liberté pour chaque personne, personne ne peut se coucher ni trouver une quelconque intimité pour des besoins naturels. Dans la plupart des pays d’Asie et d’Europe, les chemins publics ont une largeur de 3,3 mètres pour chaque voie (env. 10 pieds 7 pouces).

Si vous souhaitez placer une foule de 144,000 personnes sur une route ayant 2 voies, faisant au total 6,6 mètres de largeur sur 1 mètre de longueur, vous aurez dans le meilleur des cas des rangées de 7 personnes (1 personne au mètre carré x 7), et vous obtiendrez alors 20,571 rangées de 7 personnes, et toute la route est occupée.

Le mont Sinai est en Égypte, et non pas à l'intérieur des frontières de l'état d'Israël
Cliquez pour agrandir
Le mont Sinaï est en Égypte, et non pas à l'intérieur des frontières de l'état d'Israël.
L'Égypte ne modifiera jamais ses frontières pour léguer le mont Sinaï à l'état d'Israël

Avec quelques notions de mathématique et de logique, calculons que si chaque rangée de personnes occupe 7 mètres carrés, soit l'espace minimum compris pour l'espace physique occupé par une personne et l'espace-tampon entre deux personnes, un nombre de 144,000 personnes occupe 20,571 rangées de 7 personnes, et cela représente une foule marchant sur 20.5 km dans une file continue. Imaginez maintenant toute la logistique pour accommoder une telle foule, avec de l'eau potable, de la nourriture  et des services sanitaires. Avec beaucoup d'imagination, certains pourraient affirmer qu'une telle foule serait peut-être capable se rendre jusqu'au pied de la montagne, mais y monter serait techniquement impossible, car avec des sentiers ne pouvant accueillir plus de 2 personnes côte-à-côte, la file des marcheurs aurait 72 km de longueur, (144,000 ÷ 2 = 72K x 1 mètre carré par personne) alors que la montagne ne fait que 2,3 kilomètre de hauteur.

Si vous effectuez une recherche avec Google Earth et utilisez la vue de leur satellite sur le mont Sinaï, vous remarquerez tout d'abord que cette montagne n'est pas située en Israël, mais en Égypte. Il n’y a pas d’autoroute ou de route importante menant à cette région montagneuse et, malheureusement, une foule de 144,000 Juifs n’a jamais été ou ne serait même pas autorisée à traverser la frontière égyptienne, afin de pouvoir se tenir tous ensemble sur cette montagne, dont l’altitude est de 2,285 mètres ou 7,426 pieds. Mais si vous regardez ce que dit la Bible sur la montagne de Dieu, sa signification est très profonde.

Le mont Sinai est en Égypte, et non pas à l'intérieur des frontières de l'état d'Israël
Cliquez pour agrandir
Le mont Sinaï est en Égypte, et non pas à l'intérieur des frontières de l'état d'Israël.
L'Égypte ne modifiera jamais ses frontières pour léguer le mont Sinaï à l'état d'Israël
 



Ce chapitre va sonder le passage d'Apocalypse 8: 2. «Et j'ai vu les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur ont été données.»

Dans la vision que Jean a reçue lorsqu'il a été
«transporté»
«au Jour du Seigneur», nous observons que les 7 «anges/messagers» ont été vus tous ensemble. ( "Et j'ai vu les sept anges ... ). Ici, dans ce passage, quiconque tenterait de présumer que ces 7 «anges/messagers» ne sont pas conscients qu'ils sont «dans la présence de Dieu», n'aurait aucune crédibilité. Il n'y a pas un seul passage dans toutes les Écritures, qui dit qu'une personne peut se tenir devant Dieu, (dans la présence de Dieu) sans en être parfaitement conscient. Donc, comprenez bien que ces 7 «anges/messagers» sont tous dans la Présence de Dieu, et Jean les a vus tous les sept ensemble. Or, les Écritures sont claires sur les critères requis pour «être admis dans la Présence de Dieu» et seuls «ceux qui sont saints et parfaits comme leur Père Céleste est parfait», ayant lavé leur vêtement blanc symbolique dans le sang de l'agneau , sont dignes d'accéder au trône de la grâce de Dieu

Puisqu'il est dit qu'ils se tiennent tous les 7, devant Dieu, et qu'ils sont «conscients d'être dans la présence de Dieu», il faut comprendre qu'ils ne sont pas aveugles, et qu'ils sont aussi entièrement conscients de qui ils sont.

Apocalypse 15: 1 ; «Je vis dans le ciel un autre grand et merveilleux signe: sept anges des sept derniers fléaux - enfin, car avec eux la colère de Dieu est terminée. » 
d' autres versions disent« qui apporterait La colère de Dieu jusqu'à la fin » ou « parce que la colère de Dieu est finie en eux ». Assurément, si ces 7 «anges/messagers» se tiennent en Esprit, dans la présence de Dieu, ils sont parfaitement au courant que Dieu «est en colère» et que leur témoignage accomplit les jugements de Dieu.

Remarque: Les «anges» d'Apocalypse 15:1, sont les mêmes que ceux qui sont représentés dans Apocalypse 1:20. Ils sont les sept messagers des sept Églises. Ce sont de véritables élus, nés de nouveau, marchant sur la terre, tous vivant
«au Jour du Seigneur»

Commentaire: Ils sont tous ensemble, tous les sept . Il est écrit: «en eux» la colère de Dieu est accomplie. L'expression «en eux» signifie qu'ils sont préoccupés par la colère de Dieu, ils le savent , ils sont irrités, c'est en eux, dans leur cœur. Ils comprennent que l'Église «s'est fait avoir» et qu'ils ont eux-mêmes perdu un temps précieux à essayer de comprendre les «explications des soi-disant mystères cachés». C'est ensemble, tous les 7, qu'ils exerceront ensemble la colère de Dieu .... Comment? En nettoyant l'Église comme l'a annoncé Jésus.

Matthieu 13:41 « Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité: »

Voyez? Ils (les anges) ne peuvent pas être les «soi-disant anges / messagers» des siècles sombres, comme Irénée, Martin de Tours, Columba, Martin Luther et John Wesley et même William Branham.

Je vais vous prouver hors de tout doute, que les 7 «anges/messagers», réunis tous ensemble «devant Dieu», que Jean a observés dans sa grande vision, n'ont absolument rien en commun avec les personnages historiques choisis par William Branham, ayant vécu dans notre passé.

Pour faciliter l'étude des textes bibliques, certains étudiants utilisent une concordance des mots hébreux et grecs. On appelle cette concordance du nom de «Strong». La Bible Louis Segond avec les «codes Strong» est la Bible Segond 1910, dans laquelle sont incorporés les codes du «lexique hébreu-grec Strong», permettant de connaitre les termes originaux grecs et hébreux d'un passage biblique. Cela permet également de comparer les mêmes mots utilisés dans deux ou plusieurs passages différents, afin de vérifier si la source originale du grec ou de l'hébreu est la même. Donc, ce n'est pas vraiment nécessaire d'avoir fait des études en théologie pour comprendre avec cet outil, si un même mot utilisé 10 fois dans 10 passages bibliques différents, a comme source initiale le même mot grec ou hébreux à chaque fois qu'on le retrouve dans la traduction française.

Chaque mot racine est numéroté, pour l'hébreu de #1 à #8674 (Ancien Testament) et pour le grec de #1 à #5523 (Nouveau Testament). Pour chaque mot, la concordance donne le mot dans la langue d'origine (hébreu, araméen, grec), ensuite le mot translitéré (convertit en alphabet latin), et donne l'origine du mot (s'il vient d'une autre langue, ou qu'il est formé à partir d'un mot plus court...), puis, sa prononciation (en phonétique), sa catégorie lexicale (nom, verbe, ...), ses différentes traductions en français et finalement, les définitions qu'il peut prendre selon les contextes. Voyons un peu quelle est la profonde signification de l'expression française, utilisant le mots: «devant», comme lorsqu'on lit «devant Dieu» et ensuite, comparons le même mot avec d'autres passages pour vérifier si les mêmes mots utilisés ont vraiment la même signification. En conclusion, vous verrez bien ce que signifie le mot «devant».

Le mot «devant» utilisé dans les Écritures, qui est régulièrement associé à «devant Dieu», porte le code Strong #40. Cette démonstration a pour but de vous illustrer que la sainteté conférée au croyant par la foi, est la sainteté même de Dieu, celle-là même que Jésus avait en lui.

Voici de quelle façon l'expression «devant Dieu» et particulièrement le mot «devant» doit être interprété.

Cette fois encore, je désire vous faire la démonstration que les mots utilisés en français dans le livre de l'Apocalypse, ont des significations assez pointues, lesquelles sont habituellement non-négociables sur le plan de la liberté d'interprétation.

Commençons par citer le passage d'Apocalypse 3:8 avec la traduction Louis Second annotée avec les numéros de référence Strong.

Prenons les 2 passages contenant le mot «devant» dans les versets d'Apocalypse 8:2  et de :
«Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.»

Apocalypse 8:2 avec codes Strong «Et 2532 je vis 1492 5627 les sept 2033 anges 32 qui 3739 se tiennent 2476 5758 devant = #1799 Dieu 2316, et 2532 sept 2033 trompettes 4536 leur 846 furent données 1325 5681.»

Actes 2:25 « Car David dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant = #1799 moi, Parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé.»

Les 2 mots «devant» trouvés dans Apocalypse 8:2 et Actes 2:25 portent tous les deux, le numéro de référence Strong 1799.  Source: http://www.lexique-biblique.com/lexiques/grec/?strong=1799&x=6&y=2

Le code Strong #1799 du mot originel Grec est «ejnwvpioß» transcrit en caractères latins par «enopion». La phonétique se prononce «en-o'-pee-on» Ce mot grec n'est utilisé que dans un sens bien précis.

La définition de «enopion» signifie :  «en présence de», «devant, par rapport à la place occupée» : «ce qui est devant», contre, à l'opposé, «vers où l'on peut tourner les yeux» Les mots associés à «enopion» sont: devant, sous le regard de, en présence de.  En d'autres mots, impossible de «ne pas voir ou d'être conscient» si «on se trouve devant» ou «vers où on peut tourner les yeux»

Donc, l'expression «devant» [code Strong 1799] signifie «ce qui est devant», «sous le regard de», «en présence de», ce qui implique que la personne qui est «devant Dieu» en est 100% consciente, car cela se passe au-dedans d'elle, et c'est exactement le même mot «devant» [1799]» qui est  utilisé dans Galates 1:20 « Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point.» et des passages comme ceux-ci: Actes 2:25, Jean 20:30, Romains 14:22, 2 Corinthiens 8:21, 1 Timothée 2:3, 1 Timothée 5:21, 1 Timothée 6:13

Puisque l'expression
«devant (quelqu'un ou quelque chose)» signifie «Occuper consciemment la position, qui permet d'observer un objet ou quelqu'un, par rapport à la place occupée par ce qui est devant lui.» alors le mot «devant» utilisé pour les 7 anges/messagers qui se tiennent devant Dieu, a exactement la même signification que dans le passage de Luc 24:43 « Il en prit, et il mangea devant [1799] eux.».

J'ajoute également que dans le cas du passage d'Apocalypse 3: 8, là où le Seigneur dit qu'Il a placé «une porte ouverte» «devant» l'ange/messager de l'Église de Philadelphie, que le mot «devant» est utilisé dans le sens spirituel, et il faut comprendre que si le Seigneur place «une porte ouverte» devant son «ange/messager» c'est pour qu'il la voit, l'observe, et en «soit 100% conscient» personnellement. Parce que si la «porte ouverte» qui est placée devant «l'ange/messager» possède un sens spirituel, c'est pour que celui qui «la regarde devant lui» «comprenne» ce qu'il voit, et croyez-moi, il ne peut être que 100% conscient, de ce qui se passe devant lui!  En d'autres mots, il est absolument impossible qu'un authentique «messager» se tenant «devant Dieu» n'en soit pas 100% conscient.

En ce qui concerne les personnages choisis par William Branham en tant que «pseudo anges/messagers», aucun de ces derniers n'a jamais fait allusion dans leurs écrits et les témoignages qu'ils ont laissés et qui nous sont parvenus, qu'ils aient eu la moindre expérience d'avoir été «consciemment devant Dieu» en tant que «vainqueurs» pour «accomplir la colère de Dieu» et commenter la lettre que le Seigneur leur a adressée en tant «qu'ange de leur Église». Il y en a qui diront: «comment auraient-ils pu savoir qu'ils étaient «des anges/messagers» ? Bien sachez, que quand quelqu'un se retrouve constamment «devant Dieu» comme Paul l'était, cette personne le sait parfaitement, et elle sait pourquoi.

Paul savait et était conscient que son cœur était constamment «devant Dieu»
Galates 1:20
  « Dans ce que je vous écris, voici,  devant Dieu , je ne mens point.»

Apocalypse 8:2 « Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.»

Apocalypse 8:4 « La fumée des parfums monta, avec les prières des saints, de la main de l'ange devant Dieu.»

«(...)  (286)   La première chose dont je veux que vous vous souveniez, c’est que  ces messages sont adressésnon pas à l’Églisemais à l’ange de l’ÉgliseRetournons en arrière, à la première Église: “A l’ange de l’assemblée qui est à Ephèse, écris…”. N’est-ce pas?  (287) Très bien! L’âge suivant, verset 8: Et à l’ange de l’assemblée qui est à Smyrne, écris… (288) Ensuite, verset 12: Et à l’ange de l’assemblée qui est à Pergame, écris… D’accord?»  Sermon: Prédication L'Âge de l’Église de Pergame (286 à 288) 60-1207

Et les 7 anges/messagers qui se tiennent devant Dieu, sont-ils vraiment «devant» ? Selon William Branham, pourraient-ils être ailleurs? ...parce que le mot «devant» semble être un terme qui «peut voyager»! Puisque «la porte ouverte» mise «devant» l'ange/messager de l'Église de Philadelphie s'est «déplacée» de plus de 100 ans, ou plutôt «s'est fait emportée», avant que cette dernière soit «vue/comprise», se pourrait-il que William Branham a raté «sa propre porte» dans «son propre soi-disant âge» et qu'il n'a pas entendu frapper à la «même porte que celle de Wesley»? On dirait bien... Peut-être qu'à sa mort en 1965, «sa porte» était partie au Moyen-Orient en Israël!

Note: Si vous observez bien, la porte ouverte de l'Église de Philadelphie, semble fermée dans l'Église de Laodicée, puisque le Seigneur frappe à la porte... À moins que ce soit une porte différente? William Branham avait pourtant affirmé que «Jésus» était «la PORTE» et qu'il y en avait qu'une! Nous verrons bien comment il va interpréter cela dans l'analyse que je fais sur l'Église de Laodicée et de son «pseudo messager».

Apocalypse 3:14-22 (Louis Segond 1910)
«(14) Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:  (...) (20)  Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.»




D'abord, voyons ces passages:

Apocalypse 1:20 « le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d'or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.» Apocalypse 1:20

Apocalypse 8:2 «Et j'ai vu les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur ont été données.»
Apocalypse 8:2

Note: Si seulement l'un d'entre eux (les personnages choisis par William Branham) n'est pas digne et ne répond pas aux critères requis pour «se tenir devant Dieu», sans aucun doute, nous rejetterons pour toujours cette doctrine des sept âges de l'Église. Ainsi, si un lecteur veut argumenter et défendre un de ces soi-disant messagers, il devra prouver que mes conclusions sont fausses, avec la Parole de Dieu. Je n'accepterai jamais que l'enseignement des sept âges de l'Église soit «de source inspirée de Dieu» simplement parce que quelqu'un appelé William Branham l'a prêché. Chaque détail tiré de la doctrine des Sept Églises enseignée et prêchée doit être soutenu par la parole de Dieu, avec la précision de cette épée à double tranchant.

Paul était constamment dans la présence de Dieu. En d'autres termes, son esprit était perpétuellement dans la présence de Dieu, et nous appelons cela «la sainte conscience» ou le «Saint-Esprit». Voyons ce que les Écritures rapportent sur les témoignages des apôtres, Paul et les disciples de l'époque apostolique, à propos d'être «dans la présence de Dieu» ou d'être «devant Dieu», exactement dans le sens donné par le passage d'Apocalypse 8:2 Je développerai un peu plus tard comment l'esprit de quelqu'un peut «se tenir» dans la Présence de Dieu et quels sont les critères pour expérimenter cette grâce.

2 Corinthiens 1:12, 2 Corinthiens 2:17, 2 Corinthiens 4:2, 2 Corinthiens 7:12, 2 Corinthiens 12:19Galates 1:20, 1 Thessaloniciens 3:13, 1 Jean 3:21, 1 Timothée 6:13, 2 Timothée 2:14, 2 Timothée 2:152 Timothée 4:1

Voyons un peu comment Paul était dans la Présence de Dieu. Les Écritures affirment que c'est «en Esprit» qu'on «adore Dieu». C'est «dans le ciel» qu'un élu «se tient dans la présence de Dieu. Et le ciel, ou si vous préférez, «le royaume des cieux» est en lui» Évidemment aucun homme,  ne peut «se tenir dans la présence de Dieu» sans en être totalement conscient, cela va de soi, parce que si le royaume des cieux est en lui, il est impossible qu'il n'en soit pas conscient, jour et nuit. »

Les Écritures affirment que c'est «en Esprit» qu'on «adore Dieu». Évidemment aucun homme,  ne peut «se tenir dans la présence de Dieu» sans en être totalement conscient, cela va de soi.»

Permettez-moi de poser la question suivante: que signifie l'expression «se tenir devant Dieu»?  En d'autres termes, comment quelqu'un peut-il être dans la Présence de Dieu? Les Écritures affirment que tous sont privés de la gloire de Dieu ce qui confirme que, naturellement, tous sont privés de la «présence de Dieu», et que l'homme «non-régénéré» ne peut voir Dieu et vivre ou autrement dit: «s'il pouvait voir Dieu, ou le simple fait de pouvoir être dans la présence de Dieu, il vivrait» ou s'il était «régénéré, il serait vivant» au sens spirituel de Dieu. Depuis la chute d'Adam tous ont péché, et tous sont «morts spirituellement» et le court passage d'Exode 33:20 signifie à lui seul, tout le mystère de la rédemption du peuple de Dieu. Car «la mort spirituelle» est synonyme de «culpabilité perpétuelle», et celui qui est «mort» ne peut «voir Dieu» ou «se tenir dans Sa présence» en esprit. Il y a un principe divin qui dit que la culpabilité n'est pas admise en présence de Dieu. Quiconque se sent accusé de cœur ne peut se tenir «devant Dieu», car la culpabilité enlève toute assurance. Et c'est sur ce principe «d'assurance du cœur» dont je désire parler.



Dans chacune des lettres adressées aux «anges/messagers» le Seigneur termine toujours sa lettre avec une promesse «à celui qui vaincra». En soulignant cet aspect, au conditionnel, dans chacune des lettres, cela indique tout simplement que chaque lettre est un «appel aux vainqueurs» parmi les candidats qui discerneront le «Jour du Seigneur» dans lequel ils vivent et saisiront le sens de l'appel aux vainqueurs. Ceux qui vaincront, hériteront titre de «messager» pour leur Église. En aucun cas, l'appel aux vainqueurs est «une restauration progressive» de la foi apostolique étalée sur plusieurs siècles. L'appel cible 7 vainqueurs, simultanément. Car le retour du Seigneur, est avant tout, le retour «de l'Esprit du Seigneur» dans toute Sa Perfection, toute Sa sainteté, tout Son Intégrité, toute Sa force dans Sa plénitude, tel qu'Il était aux jours de Paul.

  1. L'ange/messager doit être avant tout, le premier vainqueur de son Église. Cela s'applique à tous le messagers.
  2. «L'ange/messager vainqueur» se tient pleinement conscient, constamment devant Dieu. Jour et nuit.
  3. Les sept «anges/messagers» sont toujours «vus réunis», «tous les 7, ensemble» «devant» Dieu.
  4. Les sept «anges/messagers» sont saints. Ce sont de saints messagers, et ils n'ont d'autre pensée que Jésus crucifié»
  5. Le vainqueur ne peut vaincre le diable (Satan) que par la pensée perpétuelle du sang de l'agneau, et non pas à cause de son propre sang, même s'il doit mourir martyr.
  6. Le vainqueur est toujours revêtu des vêtements blancs symboliques de la pureté et de la perfection de Dieu
  7. Le vainqueur lave toujours sa robe symbolique «dans le sang de l'agneau
  8. Le vainqueur est restauré à égalité avec Jésus, son frère ainé,  (exactement conforme, rendu saint, comme son Père Céleste est saint) ), devant son Dieu. Le vainqueur combat «l'accusateur» dans sa conscience humaine, le précipite hors de ses pensées, et garde en lui la pensée de l'Alliance scellée dans le sang de Jésus.
  9. Le vainqueur a toujours devant lui, un sacrifice parfait (en la mort de Jésus) qui le restaure à la même perfection que celle de Jésus, et cette perfection divine, il la tient fermement et ne la lâche jamais. Son «ange» voit constamment «la présence de son Père» par l'Esprit.

Quand vous aurez compris ce que sont les caractéristiques spirituelles des vrais «vainqueurs» des 7 Églises, vous comprendrez pourquoi les personnages choisis par William Branham, dans l'enseignement des 7 âges de l'Église, tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther et John Wesley, ne peuvent même pas se qualifier comme «véritables vainqueurs», se tenant perpétuellement devant Dieu, revêtu du «vêtement blanc» symbolique lavé «dans le sang de l'agneau». Imaginez seulement un Martin Luther qui affirme dans ses écrits, que le livre de l'Apocalypse n'est même pas «inspiré» de Dieu! Comment pouvez-vous accorder à un personnage pareil la moindre crédibilité spirituelle pour être qualifié «d'ange/messager» conscient dans la présence de Dieu? Imaginez un Colomba d'Iona qui a consacré sa vie à faire du prosélytisme pour «remplir» ses monastères de «moines» comme lui, mettant toute son espérance spirituelle dans une auto-sanctification dans la mortification de la chair et en obéissant à des règles issues d'un monachisme ascétique rigoureux! Et vous voudriez que le personnage de Colomba d'Iona soit «un vainqueur» ? Jamais ce personnage ne s'est approché de Dieu à un milliard de milliard d'années-lumière de la vérité et du vrai Évangile!

Paul a témoigné dans Hébreux 10, verset 10, que par la volonté de Dieu, ceux qui sont appelés et qui croient, sont «sanctifiés» (rendus saints, comme leur Père Céleste est saint) une fois pour toutes!

Une fois pour toutes, n'est pas 2-3 ou 4 fois, un an, ou 10 ans ou 100 ans! Autrement dit, ceux qui croient ne se repentent qu'une seule fois, pas jour après jour, pas 1000 fois comme sous la Loi de Moise! Vous vous rendez compte? La nouvelle naissance démarre exactement au fil d'arrivée, là où ceux qui obéissaient à la Loi espéraient se rendre! En d'autres mots, leur fil d'arrivée (sous la Loi) est notre ligne de départ! Nous sommes déjà saints et parfaits! Restaurés et faits égaux avec Jésus! C'est là que le fameux passage de Jésus «Soyez parfaits comme leur Père Céleste est parfait» prend tout son sens!

Puis du verset 11 au verset 14, Paul affirme que le sacrifice de Jésus a amené «à la perfection pour toujours» ceux qui étaient sanctifiés. Qui comprend ce que cela signifie? Romains 8:29 nous confirme que Jésus est le premier-né entre plusieurs «frères et sœurs» et que par son sang et son sacrifice, nous avons été restaurés à égalité avec lui dans la présence de Dieu! Même sainteté, même perfection que celle de Jésus! Restaurés à son image! Copie conforme dans la présence de Dieu! Et à compter du moment ou une personne est vraiment née de nouveau, elle est née définitivement. Cette personne est sainte et parfaite aux yeux de Dieu définitivement. À compter du moment que la personne est réellement née de nouveau, Il ne reste plus à cette personne qu'a se «développer» jusqu'à la plénitude de l'Esprit selon Éphésiens 3; 14-19. Comment voulez-vous expliquer ce mystère à un trinitaire comme Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther ou John Wesley? Cela me met littéralement en colère de voir que les enseignements de William Branham ont berné l'Église pendant des décennies, des frères et sœurs qui cherchaient Dieu de tout leur cœur,  avec un enseignement comme les Âges de l'Église! Mais maintenant, il y a des coupes de colère qui vont être versées!


Cliquez pour agrandir



Le passage d'Apocalypse 8:2 nous montre que Jean vit les 7 «anges/messagers» devant Dieu. Ces 7 «anges/messagers» sont des hommes, vivant sur terre «au Jour du Seigneur» lequel est le même «Jour du Seigneur» dont il est parlé dans 1 Thessaloniciens 5:2 et 2 Pierre 3:10. 

Comprenez bien que le Jour du Seigneur ne s'est jamais «déroulé sur une période de 2,000 ans!, comme veut nous le faire croire, l'enseignement des Sept Âges de l'Église! Le «Jour du Seigneur» est un appel pour révéler «des véritables vainqueurs»... et un «cri de commandement» sortant d'un «nuage» va les «réveiller» et les appeler simultanément! Tout cela se passe au-dedans d'eux. Aux chapitres 2 et 3 du livre de l'Apocalypse, nous observons que ces 7 messagers livrent un témoignage, accomplissent des œuvres, peuvent souffrir et même mourir. Bien que les Écritures affirment que personne ne peut «voir Dieu», il semble que dans la vision, le Seigneur a voulu faire observer à Jean, un principe et un critère qui s'applique aux 7 «messagers/vainqueurs» des 7 Églises. C'est un détail d'une importance capitale.

Donc, dans la vision, Jean a vu les 7 «anges/messagers» devant Dieu. Ce sont les mêmes «anges/messagers» que ceux qui sont représentés dans Apocalypse 1:20 Ils sont les sept messagers des sept Églises. Dans la vision, les sept anges ont été vus tous ensemble. Il faut comprendre aussi que notre Père Céleste habite une lumière inaccessible que nul ne peut voir et ne verra jamais. De plus, la vision a montré à Jean les 7 messagers, tous réunis en même temps, alors que ces derniers ont reçu «leurs coupes de colère» et s'apprêtent à «accomplir la «colère de Dieu» Apocalypse 15:1. Cette illustration des 7 messagers, «se tenant devant Dieu», tous réunis en même temps avec leurs fléaux, indique que le Jour du Seigneur ne s'est pas déroulé durant 7 dispensations qui ont duré 2,000 ans! Tous les 7, se tiennent dans la présence du Seigneur. Il est dit qu'ils se tiennent devant Dieu, totalement conscients «de la présence de Dieu», et ils ne sont pas ignorants de ce qui se passe, et de plus, ils sont entièrement conscients qui ils sont. Il est écrit: «en eux» ou «par eux», la colère de Dieu est accomplie. L'expression «en eux» signifie qu'ils sont préoccupés par la colère de Dieu, et ils le savent. Ils exerceront ensemble la colère de Dieu Voyez-vous? Ils ne peuvent pas être les soi-disant «anges/messagers» des siècles passés, tels que : Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther, John Wesley et même William M. Branham, car il est écrit dans Apocalypse 16:1, une seule voix forte, dit aux 7 anges réunis, «Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.» Apocalypse 16:1 L'ordre de répandre les sept coupes de la colère de Dieu est donné aux sept, tous ensemble, en même temps.

Ensuite, nous observons qu'il est écrit dans Apocalypse 15:8 que « personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu'à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis», ce qui indique clairement que les 7 «coupes de colère de Dieu» sont versées au même moment par les 7 «anges/messagers» (jusqu'à ce que les 7 fléaux fussent accomplis) et non pas, 7 fléaux répartis en 7 dispensations sur plusieurs siècles!




Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les hyperliens indiqués avec s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

Ceux qui se tiennent devant Dieu (sont dans la présence de Dieu en Esprit) le sont toujours jour et nuit. Plus personne ne peut les accuser. Ils savent qu'ils sont «rendus saints et parfaits devant Dieu» par le sang de l'agneau et qu'ils sont revêtus du vêtement blanc de la sainteté de Dieu.

Apocalypse 7:15  «C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux ;»

C'est l'Esprit de l'authentique nouvelle naissance qui révèle à la personne qui a cru, que le sacrifice de Jésus l'a restaurée à égalité de sainteté et de perfection avec Jésus lui-même. Il serait vraiment impossible qu'il n'en soit pas autrement. Car comme les Écritures l'affirment, celui qui s'attache au Seigneur est avec Lui, un seul Esprit. Ce qui signifie simplement que «le Seigneur» est le Saint Esprit qui remplit l'Église Analogiquement, lorsqu'on affirme par exemple que le premier ministre du Canada et Justin Trudeau sont «une seule et même personne» je ne vois pas comment vous pourriez interpréter cela autrement.

Éphésiens 4:4 « Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; »
1 Corinthiens 6:17
« Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul Esprit.»
1 Corinthiens 12:11 « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. »
1 Corinthiens 12:13 « Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit

Dans les enseignements de «l'Exposé des Sept Âges de l'Église», William Branham affirme que des «pseudo anges/messagers», tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther et John Wesley, se tiennent «devant Dieu» et que ce sont eux qui «reçoivent les 7 trompettes»...Non seulement ces personnages ne «se sont jamais tenus dans la présence de Dieu» mais ils furent des agents «missionnaires» diaboliques qui diffusèrent le crédo de Nicée. Quant aux vrais anges/messagers, les Écritures stipulent expressément le fait «qu'ils se tiennent devant Dieu, et que leur esprit «est avec le Seigneur, un seul Esprit»:

Apocalypse 8:2 «Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.»

Version de William Branham:
Prédication LES SEPT AGES DE L'ÉGLISE 54-0512 50.

« (50) (...) D'abord, c'est Dieu qui présente la Révélation de Jésus-Christ. Ensuite : Jean aux… églises qui sont en Asie : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part de Sept Esprits qui sont devant Dieu; (51). Oh, si seulement nous avions un tableau noir ici maintenant, pour dessiner un peu, voir «Les Sept Esprits qui sont devant Dieu (52). (...) je vous donnerai le passage des Écritures en rapport avec cela. (53). Maintenant : «Les sept Esprits qui sont devant Dieu.» Ces sept Esprits étaient représentés comme les sept Esprits qui avaient été envoyés pour les Sept Âges de l'église, "Les sept Esprits qui sont devant Dieu." (...)  (55). "Il a fait de nous des sacrificateurs et des rois pour Dieu." "Nous", c'est au pluriel. Non pas qu'Il a fait de moi un sacrificateur et un roi, mais Il a fait de nous, l'Église. (56). Maintenant il adresse ceci aux sept Églises, car ce sont les sept âges de l'Église.»


Version de William Branham
Prédication Apocalypse chapitre quatre #3 (le trône de miséricorde et de jugement) 61-0108 89
« (89) Maintenant, voyons ces anciens assis sur le trône avec leurs couronnes. Commençons au verset 5: Et du trône sortent des éclairs et des voix et des tonnerres; et il y a sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept Esprits de Dieu. (...) « (116) Examinons ces voix qui sortent du trône.

Remarquez que devant ce Trône, il y avait sept étoiles; la Voix des étoiles.
“Des voix”, vous comprenez? Il y a quelque chose de plus dans le verset 5, nous l’avons vu: “… du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres”. Non pas une seule voix, mais DES voix, au pluriel. Qu’est-ce que c’est? C’est Dieu qui parle à l’église, Se reflétant au travers des sept Esprits. Quand le véritable oint de Dieu parle, c’est la Voix de Dieu! La rejeter, c’est ôter Sa lampe. “Des voix”, c’est la Voix des sept âges de l’Église (voyez le dessin dans le coin). Les voix parlent avec le tonnerre et les éclairs.»

Note; J'ai transcrit ces 2 citations de William Branham, juste pour vous prouver qu'il a insisté pour dire que les «7 anges/messagers» se tenaient devant Dieu (devant le trône), ce qui signifie clairement qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther, John Wesley et William Branham se tenaient devant Dieu, jour et nuit (leur esprit). Et c'est maintenant que vous allez comprendre à quel point William Branham a erré dans ses enseignements.

Le Protocole Divin requis pour «se tenir dans la présence de Dieu»
Avez-vous déjà rêvé de rencontrer un président, ou un roi ou une reine, et de vous demander si vous vous sentiriez mal à l'aise et nerveux(se), ne sachant pas exactement comment vous comporter ou lui adresser la parole? Habituellement, il existe des protocoles, des règles d’étiquette pour donner des conseils et éviter toute gêne.

Donc, dans le naturel de ce monde, vous devez être conscient qu'il existe des protocoles et des règles d'étiquette que vous devez suivre. Si je devais aller rencontrer le président d'un grand pays ou son premier ministre, au départ, il me faudrait une invitation à le faire. Et il est probable que quelqu'un aux côtés du premier ministre devrait m'accompagner pour le voir. Je ne pouvais pas me présenter au Parlement ou au Palais présidentiel sans prévenir et m'attendre à le voir et lui parler comme l'on s'adresse à n'importe qui. Cela ne fonctionne pas comme ça. Mais comment aborderiez-vous Dieu, le Créateur et le Souverain de toutes choses? Avez-vous appris qu'il y avait un Protocole Divin que vous devez d'abord «comprendre» et suivre parfaitement? Comme c'est le cas dans ce monde, il existe aussi un Protocole Divin pour se tenir en «présence de Dieu». Se tenir dans la présence de Dieu, ou même «prier Dieu par le Saint-Esprit», signifie que vous connaissez le Protocole Divin.

Qu'est-ce qu'un protocole (dans le sens diplomatique) et qu'est-ce qu'une «étiquette» ?
Dans ce monde, un protocole est une règle qui décrit comment une activité doit être effectuée, en particulier dans le domaine de la diplomatie. Dans les services diplomatiques et gouvernementaux, les protocoles sont souvent des directives non écrites. Les protocoles spécifient le comportement approprié et généralement accepté en matière d’État et de diplomatie, par exemple en montrant un respect approprié à un chef d’État, en classant les diplomates par ordre chronologique d’accréditation au tribunal, etc. diplomatie : protocole diplomatique - règles de l'étiquette et de préséance ;

Voici une description trouvée sur Wikipédia à propos du protocole et de l'étiquette:
«Le protocole est généralement décrit comme un ensemble de règles de courtoisie internationales. Ces règles bien établies et respectées ont facilité la vie et le travail des nations et des peuples. Une partie du protocole a toujours été la suivante: la reconnaissance de la hiérarchie de tous les présents. Les règles du protocole sont basées sur les principes de la civilité.» - «La notion d'étiquette, est d'origine française et résultant des pratiques à la cour de Louis XIV, (...) Les États de France, almanach officiel de la cour de Versailles codifiait le rôle de chaque courtisan et réglait la vie quotidienne de la cour de France du lever au coucher du Roi. (...) Le non-respect de l'étiquette, s'il est grave, peut causer le déshonneur ou, dans un cadre plus privé, mener à un malentendu ou une grande douleur, (...) Beaucoup d'inimitiés. On peut considérer l'étiquette comme la politesse minimale exigée pour éviter les principaux conflits et elle est, en tant que telle, un aspect important de l'éthique sociale. Source: Wikipédia

Voici une autre description trouvée sur un autre site Internet:
«
Le protocole désigne les usages relatifs aux activités officielles, spécialement en ce qui a trait aux cérémonies, aux relations formelles entre personnalités publiques, aux préséances, à l’usage des symboles des pays et des nations. Par extension, le protocole concerne les rapports hiérarchiques entre les institutions et au sein des institutions, les rapports entre les détenteurs de pouvoirs et les rapports que les individus entretiennent entre eux. Le protocole est normatif, il répond à des normes.»

«L’étiquette, pour sa part, a trait au formalisme des relations entre particuliers, c’est-à-dire entretenues sur une base individuelle, que ce rapport soit hiérarchique ou non. Elle est également du domaine du comportement en société. Faire présider par le chef de l’État un repas offert en sa présence est une règle de protocole, mais ne pas lui couper la parole ou encore, s’il s’agit d’un monarque, attendre qu’il s’adresse à vous pour lui parler est conforme à l’étiquette. Le premier exemple est relatif à l’exercice du pouvoir, les deux autres relèvent des règles de comportement à observer envers un personnage sujet à un traitement protocolaire. Les deux termes de protocole et d’étiquette ont tendance à se confondre. Si le protocole s’applique aux rapports institutionnels et l’étiquette aux rapports individuels, il s’agit dans les deux cas de rapports entretenus dans le contexte de la vie en public. L’étiquette est normative, elle répond à des normes.»

La parabole du banquet de mariage - de Matthieu 22
«
Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit: (2) Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils (...)». « (...) et la salle des noces fut pleine de convives. (11) Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces. (12) Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. (13) Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

Conclusion: Dans cette parabole, il y avait un protocole et une étiquette qui consistait d'une part à être invité, mais aussi d'avoir «revêtu» l'habit de noces. L'allégorie de l'habit de noces est également évoqué par le symbole du «vêtement blanc» que vous pouvez retrouver dans plusieurs passages, dont:

Apocalypse 3:4 «Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes.
Apocalypse 3:5 Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.
Apocalypse 3:18 « je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.»

Vous avez probablement déjà entendu une prédication sur la signification de «l'habit de noces» ou «du vêtement blanc», mais ici je vais aller beaucoup plus loin...

Dans l'allégorie des noces de Matthieu 22, les invités, lors du banquet de mariage du prince, doivent se présenter au banquet comme des invités. Or, bien que cela n'était pas mentionné au début, il y a bel et bien un protocole ou une «étiquette d'invité à un mariage» qu'il faut suivre. Les invités ne peuvent pas apparaître au banquet dans leurs vêtements de travail ou leurs vêtements de tous les jours. Et s'ils possèdent déjà un «vêtement de noces» encore faut-il qu'ils soient assurés que leur vêtement est propre et «blanchi».

Nous pouvons lire d'ailleurs un passage qui fait allusion «au vêtement blanc» des «noces de l'agneau»:

Apocalypse 7: 13-15« (13) Et l'un des vieillards (anciens) prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? (14) Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. (15) C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux » 
Note:
Jamais il n'a été question ici dans ce passage, que ceux qui ont «blanchi leurs robes, les ont blanchies dans leur propre sang, mais en disant «dans le sang de l'agneau», le passage fait référence à la pensée perpétuelle du sacrifice de Jésus.

Dans l'allégorie de Matthieu 22, ceux qui croient en l’efficacité du sang expiatoire et du sacrifice de Jésus sont revêtus de sa justice et de sa perfection, et dignes du banquet offert par le roi. Ils ont compris la nécessité de suivre le protocole royal.

Ils pourront dire avec Isaïe: «Je me réjouis beaucoup du Seigneur; mon âme se réjouit en mon Dieu. Car il m'a revêtu de vêtements de salut et m'a revêtu d'une robe de justice » (Isaïe 61:10). Cette justice divine est la sainteté de Dieu. Par le sang et le sacrifice de Jésus, nous sommes rendus saints et parfaits devant Dieu. (Hébreux 10:10, Hébreux 10:14)

Les saints de Dieu sont restaurés égaux avec Jésus. Même sainteté et même perfection que celle de Jésus. En fin de compte, le nombre de personnes vêtues de justice, dignes du banquet du roi, sera plus petit que ce à quoi on pourrait s’attendre. Comme l'a dit Jésus: «Beaucoup sont invités, mais peu sont élus » (vs. 14).

L'invitation est maintenant lancée. C'est le temps de vérifier si vous possédez le «vêtement blanc» des noces. Le véritable appel évangélique est envoyé à toutes les Églises réparties parmi les nations du monde. En effet, «beaucoup sont invités». Et pourtant, relativement peu de personnes répondront à l'invitation. Comme Jésus l'a dit: «… mais peu sont élus». Jésus a délibérément utilisé le mot «élu», afin que nous n'oublions jamais que Dieu est souverain en la matière. Bien que, de notre point de vue, nous savons que nous devons répondre au véritable appel de la trompette divine, nous devons nous-mêmes «croire et comprendre ce que signifie la robe blanche blanchie dans le sang expiatoire de Jésus» et «confesser avec notre bouche, que la pensée perpétuelle du sang expiatoire de Jésus est la clé, pour atteindre l'Esprit du Seigneur », et pourtant, Dieu est souverain dans notre décision, car c'est son Alliance entre Lui et son peuple, dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie. Cela pourrait sembler un concept difficile à saisir, mais sachez qu'il était prophétisé que dans les derniers jours, Dieu enverrait Michel.

Lisons dans Daniel 12: 1: «En ce temps-là se lèvera Michel, (le même que dans Apocalypse 12:7) le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. »

Et comment seront-ils sauvés? La réponse se trouve dans Apocalypse 12:11 «Ils ont triomphé de lui par le sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage; ils n'ont pas aimé leur vie au point de se soustraire à la mort.»

Pour résumer le point que Jésus voulait faire comprendre dans sa parabole du banquet des noces, il voulait dire que Dieu a envoyé son agneau parfait du sacrifice pour rendre disponible «la pensée perpétuelle de la Nouvelle Alliance» dans le sang de l'agneau (qui blanchit les robes de noces) et ceux-là mêmes qui auraient dû célébrer sa venue l'ont rejeté, en se jugeant eux-mêmes indignes. En conséquence, le royaume des cieux a été ouvert à quiconque mettra de côté sa propre justice et sa propre auto-sanctification, par la foi, et acceptera la justice que Dieu fournit en Jésus. Ceux qui rejette cette parabole ont manqué le point où Jésus voulait en venir.

Au verset suivant, «Alors les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles.» (Matthieu 22:15). La parabole de la fête des noces est aussi un avertissement pour nous, afin de nous assurer que nous comptons seulement sur l'authentique protocole et étiquette du salut de Dieu, et non sur nos bonnes œuvres dictées par un code moral exemplaire ou sur notre propre obéissance aux valeurs «chrétiennes» que nous avons acquises. Comprenez bien que William Branham a tenté de nous faire croire qu'on pouvait réellement «se tenir dans la présence de Dieu» tels que les pseudo «anges/messagers», en pratiquant une vie de mortifications dans un monachisme ascétique rigoureux, tels que Martin de Tours et Colomba d'Iona.

Respectez le protocole divin!
Maintenant vous comprenez qu'il n'y a qu'un seul unique protocole et étiquette pour vous tenir dans la présence de Dieu. J'avertit ceux qui contestent ce que j'ai écrit ci-dessus: Si vous continuez de penser que vous êtes digne de vous tenir dans la présence de Dieu, simplement parce que vous vivez une vie honnête et exemplaire, ou que parce que vous avez accepté aveuglément tous les enseignements de William Branham, vous finirez par appeler les choses saintes «profanes» et les choses profanes «sacrées», parce que votre relation avec Dieu est devenue centrée sur ce que vous voulez faire et non sur ce qu'Il veut faire avec vous. «Par conséquent, frères et sœurs, puisque nous avons confiance pour entrer dans le lieu très saint par le sang de Jésus» Hébreux 10:19

Sinon, si votre pensée n'est pas couverte par le sang de Jésus, jour et nuit, votre accès dans le lieu très saint n'est pas accordé… Et pire, vos prières ne peuvent même pas atteindre Dieu, car la Parole de Dieu dit que nous ne prions que par le Saint-Esprit, qui est l'Esprit de Christ, demeurant dans le Saint des Saints spirituel.